« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Le départ de Quitterie Delmas fait des vagues dans la blogosphère

, 9 février 2009

Le Monde l’a annoncé (France démocrate aussi !) : Quitterie Delmas, que beaucoup annonçaient candidate aux européennes en position éligible, "ne (veut) pas passer de l’autre côté", celui des élus, elle sort du "système" à l’intérieur duquel le Mouvement démocrate lui semble enfermé : "changer le système de l’intérieur, je n’y crois pas. Je n’y crois plus. Plus on se débat à l’intérieur, plus on le renforce."

Quitterie Delmas a travaillé plusieurs années comme permanente auprès d’élus, puis dans la campagne présidentielle Bayrou, elle a sillonné la France de campagnes électorales en débats militants, manifesté sur le pavé comme sur internet, s’est présentée dans les campagnes internes, comme tête de liste ou à la suite de Marielle de Sarnez : son appréciation et cette décision attirent l’attention.

166 commentaires en trente-six heures sur son blog, et une floraison de billets d’analyse critique, d’approbation, ou de réprobation sur la toile, spécialement la blogosphère démocrate.

Le bref débat en commentaires de "la seconde vie de Quitterie Delmas", titre de Pierre Guillery, résume l’ensemble : Pierre répond "les ’freins’ dont parle Quitterie sont là..., je les ai rencontrés" à Christophe Ginisty qui l’invite à "mettre en perspective avec d’autres motivations plus ’terre à terre’".

Christophe Ginisty aurait un scoop : "elle a d’ores et déjà pris des contacts avancés avec le staff de Ségolène Royal et qu’elle va prochainement rejoindre Désirs d’Avenir au sein duquel elle va relancer sa carrière politique." "Fantasme", répond Quitterie en commentaire : "en ce qui concerne Désir d’avenir ou tout appareil construit par et pour des personnes de la génération précédente, c’est sans moi." Toujours en commentaires, Christophe, sans apporter d’élément de preuve, dément le démenti : il s’agit bien, selon lui, d’un "élément d’information ... il est sain de dire les choses et de replacer le départ en question dans son VRAI contexte politique".

Parmi les autres réactions :
- Michel Hinard "je garde une amitié indéfectible à Quitterie, mais je ne partage pas sa décision",
- Hervé Torchet "contre l’esprit de chapelle",
- Cyril de Guardia "Bonjour tristesse",
- Philippe Morrisset "il y a des choses dans ce parti qui nous dépassent un peu" ;
- Luc Mandret qui "dans les propos de Quitterie", lit "beaucoup de fatalisme" ;
- Sylvain Canet : "notre MoDem va mal quand ici ou là il n’arrive pas à se déverrouiller. Et si, ici et là, certains préfèrent le verrouiller à leur avantage, c’est alors que le MoDem est mal en point" - avec là encore un commentaire signé Christophe Ginisty : "bien sûr tu n’y as jamais participé d’aucune manière. Rappelle moi qui disait "l’enfer, c’est les autres" ?"...
- l’Hérétique "Bon sang, les filles et les mecs : m... arrêtez de pleurnicher ! finie la bisounourserie."

Et en-dehors du MoDem, Fraise des bois, pour qui Quitterie "a l’élégance, malgré la déception que l’on devine, de partir sans dénigrer ni Bayrou, ni le Modem" ; mry qui voit Quitterie Delmas "entre deux postures, l’idéaliste trompée et la politique abattue" ; Christophe Carignano, plus général et moins châtié "Putain de partis politiques" ; embruns "gâchis orange" : "Dans les couloirs du Modem, ça pue la merde comme ailleurs. Avec les blogues, l’odeur se répand."

En prime, polémique sur l’article de Patrick Roger dans Le Monde, que Quitterie trouve "superficiel et pathétique" … dans un billet "peu clair" selon Gilles Klein. Mais comment résumer en un seul mot, le "gâchis" que Patrick Roger attribue à Quitterie Delmas, les tragédies, les comédies et les drames dont est constitué tout parcours militant ?


»Le blog de Quitterie Delmas

Des MoDems pour Bayrou

19 février 2012

UR2009 en direct

3 septembre 2009

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !