« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Comment faire avancer la démocratie en bloguant

, 23 janvier 2009

Une soirée-débat "La démocratie sur le net" a rassemblé, le 17 janvier à Asnières, "près d’une centaine de personnes - militants, sympathisants ou simples internautes".

Sur le blog de voguehaleine, celui de Christophe Grébert, et celui de Sylvain Canet, trois comptes-rendus (1, 2, 3).

Les intervenants étaient les auteurs de trois blogs d’expression locale, Philippe Beury de auboisementcorrect, François Duarté de 93sang30, Philippe Petit de asnierois.org.

"Les expériences de Philippe Petit à Asnières, François Duarte et Philippe Beury sont révélatrices. Sincères et pédagogues, parfois drôles, parfois pathétiques quand ils décrivaient les réactions des opposants, leurs récits étaient toujours encourageants," écrit Sylvain Canet.

François Duarte : pendant la campagne des municipales à Noisy-le-Sec, "assistant aux réunions des uns et des autres, je fus scandalisé par les coups bas, des poubelles étaient vidées la nuit et des pétitions circulaient le jour pour dire que la ville était sale...

J’ai décidé de créer un blog entre le premier et le second tour. J’ai mis en place une relation inédite avec les internautes. On me laissait des messages en journée. J’assurais une permanence le soir. Un risque : les corbeaux. Je vérifie les infos !

J’ai subi 7 procès. De 29 personnes par jour je suis passé à 700 par jour. ... Depuis, je suis président de différentes associations en défendant l’intérêt des Noiséens contre les élus. Les élus sont encore mal à l’aise avec les blogs. Cette liberté les gêne."

Philippe Petit : "Il faut une bonne dose de persévérance : 3 ans pour installer le blog. Au début, (c’est l’) impression de prêcher dans le désert !

Nous étions un collectif de 12 personnes. Avec une relecture de 3 personnes différentes pour chaque article : ce qui évite d’écrire sous le coup de la colère. ... Nous avons privilégié la culture des faits, d’accumulation de dossiers, soutenus par des preuves. Nous laissions les gens se faire leur propre opinion."

"Je ne suis pas convaincu que l’Internet soit un média de masse. Ça touche des gens importants, des journalistes, des juges, des politiques, ce qu’on appelle communément des relais d’opinions."

14 rédacteurs pour auboisementcorrect, raconté par le Troyen Philippe Beury : "Nous avons créé le site pour contrer les deux journaux qui appartiennent au même propriétaire. Les journaux locaux sont assez muselés.

Un blog, cela ne sert pas à conquérir une ville, on ne sert qu’à éveiller les consciences. C’est un excellent outil pour se rencontrer. Votre lectorat est avant tout un électorat d’opposants, sans doute le plus fidèle. Les partis ne nous aiment pas du tout !"

Se rencontrer hors des partis, une nouvelle structuration de l’action politique ? Christophe Grébert avait rappelé dès l’introduction, l’enjeu national : "2012 sera sans doute la première campagne présidentielle où le net jouera un rôle essentiel. La génération née avec l’outil (sera) en âge d’aller voter".

Ce résumé par FrédéricLN à partir des trois comptes-rendus indiqués.


»Les vidéos chez l’organisatrice de la soirée, Blanche Mühlmann
Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !