« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Hommage à Ali Menzel - "il aimait tellement sa ville", Villiers-le-Bel

, 26 juin 2008

En ouverture de l’AG du MoDem Val d’Oise ce mercredi 25 juin, Jean-Michel Cadiot a salué la vie et l’oeuvre de son suppléant de 2007, tué par un chauffard. Il avait 35 ans.

"Ali Menzel était l’une des figures de Villiers-le-Bel, où il a vécu presque toute sa vie dans le même quartier, Derrière les Murs de Monseigneur. Originaire du Maroc, il a été inhumé au Maroc. Technicien supérieur à Air France, il aimait tellement sa ville qu’il a refusé des promotions qui lui auraient fait quitter Villiers-le-Bel.

C’était un homme qui cherchait à comprendre, à s’adapter, un homme de coeur, toujours en quête.

Il a adhéré au MoDem pendant la campagne de François Bayrou, grâce à l’entremise de Jaffar ici présent, qui me l’a présenté … Il s’est beaucoup investi dans la législative et s’est imposé très démocratiquement comme notre chef de file à Villiers-le-Bel, amenant des amis à adhérer à notre mouvement.

Il laisse 4 enfants dont le plus petit a deux mois. Une collecte est organisée pour leur venir en aide.

Pendant les événements dramatiques de novembre 2007 - la mort de deux enfants, dont la culpabilité finalement n’a jamais été prouvée - Ali a joué un rôle de pacificateur, pour prendre les problèmes à bras-le-corps - la vie est très dure, la ville a été bouleversée dans les années 50 avec la création des Charmettes, puis, dans les années 70, la construction de plusieurs cités où il n’y a pratiquement aucune animation.

Nous avons fait pour la législative partielle une campagne très intense ensemble… Nous avons organisé à Sarcelles un café démocrate autour de Quitterie Delmas, qui pour beaucoup a été un moment extraordinaire. C’était le 26 novembre, la deuxième nuit d’émeutes.

Même pas une semaine après, il y a eu le congrès fondateur de notre mouvement, Ali et moi-même avons pris la parole. Ça a été un moment très intense du Congrès.

Aux municipales, il a été désigné par un vote des militants comme chef de file. Il y a eu des tentatives auprès des deux listes - le Maire, alors que nous avons de bonnes relations avec lui et alors qu’il avait de l’estime pour Ali, a refusé toute alliance, peut-être parce qu’il y a un groupe communiste très fort à Villiers-le-Bel - nous avons donc fait alliance avec la liste sans étiquette conduite par l’UMP Sylvie Noachovitch, il a été élu conseiller municipal et a pris ce rôle très à cœur.

Lors de la cérémonie religieuse le 17 juin au gymnase de Villiers-le-Bel, François Bayrou est venu - sans aucune caméra -, il y avait également la sénatriceRaymonde Le Texier, le député-maire de Sarcelles François Pupponi, le maire de Villiers Didier Vaillant, et de nombreux amis, ainsi que beaucoup de membres du MoDem. Cela prouve qu’il était estimé et aimé."


»Blog de J.-M. Cadiot

BHL en boucle

8 octobre 2007

Le "buonismo" de Walter

29 septembre 2007

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !