FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > L’Allemagne n’aime pas Nicolas Sarkozy et vice-versa

L’Allemagne n’aime pas Nicolas Sarkozy et vice-versa

jeudi 22 mai 2008

Courrier International (n°916) reprend un article du journal allemand Die Welt dans lequel, Nicolas Sarkozy y est très critiqué pour sa vision "réactionnaire de l’histoire de son pays".

"Sous la plume d’Henri Guaino, cet europhobe notoire, et sous l’influence de Max Gallo, cet académicien passé à droite après avoir opéré un virage de 180°, Sarkozy est soudainement devenu l’homme d’hier, voire d’avant-hier", assène le journaliste Manfred Flügge. Le président français y est ainsi décrit comme l’idéologue d’une histoire française façon XIXe siècle avec ses stéréotypes et ses images d’Epinal, récusant la "repentance" et prônant la religion "comme une bonne chose"...

Inversement, le journaliste allemand rappelle que Nicolas Sarkozy n’est pas tendre avec l’Allemagne d’Angela Merkel : "Ces grandes célébrations patriotiques (...) sont toujours agrémentées de piques anti-allemandes. L’actuel président n’aime pas l’Allemagne, il ne connaît pas ce pays et ne compte aucun conseiller germanophile dans son entourage".

"Est-ce que vous iriez passer vos vacances en Allemagne, vous ?", aurait lancé Nicolas Sarkozy, un jour devant un parterre de militants UMP.

Sans réconciliation avec le partenaire allemand, la présidence française de l’Union Européenne s’annoncera tumultueuse.


Voir en ligne : L’article sur le site de "Die Welt"

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?