« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Bayrou Président oui, mais de quoi, et pour quoi ? Échos de débat

, 8 décembre 2007

La brève "chronique de Favilla" dans Les Echos du 4 décembre, "De l’utilité de Bayrou", a suscité 25 commentaires sur lesechos.fr.

Fourchue, la chute de Favilla donnait du fil à tordre ("Entrepreneur en rhétorique, immobile à grandes enjambées, un Bayrou n’est pas inutile dans le paysage politique français.")

Des commentaires bayrouphiles vouent Favilla aux gémonies : "Vous pouvez toujours ricaner … les médias n’empêcheront pas l’implacable montée dans les sondages de F. Bayrou et l’ascension de son parti le modem … la politique de NS sera un échec, la gauche ne reviendra pas au pouvoir et ce sera le ’central’ qui sortira la France de sa torpeur et de son déclin".

Ou : "Il vaut mieux lire cela que d’être aveugle ! Encore l’exemple type de l’article partisan, malhonnête, de mauvaise foi. Parlez-vous des 6000 participants aux congrès de Villepinte ? parlez-vous de l’extraordinaire enthousiasme et mobilisation des adhérents ? parlez-vous de la démocratie réelle qui a présidé à la constitution de ce grand mouvement politique ?"

Démocratie interne contestée par d’autres, comme ’electronlibre’ : "Bayrou a construit d’une main de fer une UDF bis."

"La France va mal. … Or [F. Bayrou] n’apporte aucune alternative crédible si ce n’est celle de mettre des bâtons dans les roues du gouvernement actuel par vengeance personnelle contre N. Sarkozy."

Selon tous ces commentateurs, François Bayrou se veut, à tort ou à raison, l’alternative à Nicolas Sarkozy. Il s’oppose plus précisément, écrit l’un d’eux, "à la valeur ’argent’. De deux choses l’une, soit M. Bayrou est un doux rêveur parti en guerre contre les moulins à vent, soit c’est un cynique qui se fait passer pour un désintéressé … ’L’argent ne fait pas le bonheur’. Eh bien, … je ne demande pas à un Président de la République de me rendre heureux. … Ce que je demande à un Président de la République, c’est d’être efficace dans la défense des intérêts de la France (y compris économiques). Quand M. Bayrou dénonce le règne de l’argent, il enfonce une porte ouverte. Que va-t-il faire : supprimer l’argent … ?"

Un autre commentaire situe ailleurs le rôle du chef de l’État : "Si l’on n’attend pas d’un président de la République qu’il encourage, qu’il guide, la population vers des valeurs d’humanisme, de culture, de profondeur intellectuelle et morale, applicables dans tous les domaines, que peut-on attendre ?"

’electronlibre’ reprend la parole : "Avant d’espérer devenir président en 2012, encore faut-il qu’il fasse ses preuves en tant que président du modem".


»commentaires.lesechos.fr
Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !