« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Jean Peyrelevade : "Ce n’est pas avec l’argent qu’il faut réconcilier les Français, c’est avec leurs entreprises"

, 2 décembre 2007

"C’est la première fois de ma vie que je participe activement au Congrès national d’une formation politique," annonce l’ancien patron du Crédit Lyonnais aux congressistes MoDem de Villepinte.

"Je suis un militant nouveau d’un parti nouveau ! Pourquoi ? parce que je suis inquiet de l’évolution de notre pays. La stagnation du pouvoir d’achat est un symptôme : nous perdons du terrain dans la mondialisation.

Ni la gauche hier, ni l’UMP aujourd’hui, n’ont la capacité de résoudre les problèmes du pays, donc nous avons besoin d’un projet nouveau.

Je suis ici pour essayer de contribuer à l’élaborer, sur la question centrale posée par François Bayrou hier : comment rendre conciliable le développement économique, et la lutte contre le creusement des inégalités ?

Trois pistes (chacune sera très applaudie) :
- Le premier acte, c’est le redressement des finances publiques : un Etat impécunieux est un Etat impuissant.
- 2ème acte, nous avons besoin d’entreprises prospères, les entreprises sont nos instruments dans la mondialisation. Nicolas Sarkozy a commis une grave erreur : ce n’est pas avec l’argent qu’il faut réconcilier les Français, c’est avec leurs entreprises.
- Il ne faut pas désarmer les instruments de redistribution. Nicolas Sarkozy est en parfaite continuité avec la politique de Jacques Chirac : diminuer les impôts sur le revenu, diminuer les impôts sur les successions, mettre en place le bouclier fiscal, c’est accroître les inégalités.

Mes ressources d’ambition personnelle, je les ai déjà épuisées", conclut Jean Peyrelevade. "Je suis là par conviction, et mes convictions sont inépuisables."


»J. Peyrelevade sur dailymotion
Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !