FRANCE DEMOCRATE

Accueil > (Ré)création > Démocratie génétique

Démocratie génétique

mardi 18 septembre 2007

Le fonctionnement du cerveau déterminerait en partie les opinions politiques, selon une série d’étude dont se fait l’écho la revue américaine Nature Neuroscience. Où l’on apprend que, lors de certaines séries de tests, le cerveau des libéraux (au sens anglo-saxon) se montre plus réactif face à la nouveauté et à l’ambiguïté que celui des conservateurs.

Libération (18 septembre) commente : « Les résultats de cette étude, spectaculaires, doivent être interprétés avec d’infinies précautions. Surtout si vous êtes centriste. »

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?