« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Le clivage entre libéraux se fait… sur les alliances

, 25 octobre 2007

Le parti Alternative libérale (AL) présidé par Édouard Fillias renouvelle ses instances dimanche 28 octobre. Pour environ 1000 adhérents, trois listes en présence. Elles se déclarent chacune parfaitement fidèle au libéralisme, mais divergent sur les alliances :
- "Les nouveaux libéraux", conduits par Christian Person, se présentent comme "néo-madelinistes" : "nous souhaitons regagner le cœur de notre électorat traditionnel, historiquement ancré plus à droite … Il est temps … de rompre clairement avec François Bayrou et son MODEM".
- Pour la "Gauche libérale", conduite par Saïd Bouaïssi, actuel porte-parole d’AL et ancien du PS : "le mouvement libéral a une forte connotation de droite dans l’opinion. Ce positionnement est une aberration historique et idéologique." Cette motion veut "promouvoir une alliance entre libéraux et démocrates", comme au Parlement européen.
- Enfin, le président sortant est sur la liste "Pour un libéralisme authentique" conduite par Aurélien Véron : "ni le PS, ni le MODEM, ni l’UMP n’ont nos faveurs," mais plutôt "le rapprochement entrepris avec nos partenaires étrangers, en particulier le FDP en Allemagne".

Alternative libérale avait présenté à la présidentielle son président Édouard Fillias, qui n’avait pas atteint les 500 signatures, puis soutenu François Bayrou. AL avait une cinquantaine de candidats aux législatives, avec "des scores allant de 0,5 à 1,5%" - soit au total "plus de 7000 électeurs". Cela situe la difficulté de la "réhabilitation de ce projet politique, encore inexploré en France", comme l’écrit AL.


»Sur alternative-liberale.fr

Des MoDems pour Bayrou

19 février 2012

UR2009 en direct

3 septembre 2009

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !