« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Le pouvoir spectacle dégrade le peuple en public

, 8 octobre 2007

Ghislaine Ottenheimer cite Guy Debord dans Challenges (4-10 octobre).

« A relire Guy Debord dans ’La société du spectacle’, on peut s’effrayer de la prise de parole permanente de l’Elysée, condamnant au silence ses opposants ».

Relisons Guy Debord : « Le spectacle se présente comme une énorme positivité indiscutable et inaccessible. Le caractère fondamentalement tautologique du spectacle découle du simple fait que les moyens sont en même temps un but. »

« La politique spectacle, commente Ghislaine Ottenheimer, ne laisse aucune place à la réplique. On ne peut pas la contredire, car elle est totalement illogique. Elle isole les intentions, la méthode, les conséquences. Mais derrière le spectacle, la nouveauté, elle organise le secret généralisé. Avec un pouvoir hyper-centralisé, parfaitement despotique. Qui rend impossible la compréhension des événements. »


Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

À la Une

Vous avez trouvé sur internet un site, un billet, une vidéo qui vaudraient la peine d’être signalées aux visiteurs de France démocrate ? Dites-le ici !