FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Document > Comité d’éthique et ADN de migrants

Comité d’éthique et ADN de migrants

lundi 8 octobre 2007

« Nos concitoyens comprendraient peut-être mieux l’exacte réalité de tels enjeux s’il étaient confrontés à des exigences analogues lors de leur propre demande de visa. ... La filiation passe par un récit, une parole, pas par la science. » : extraits de l’avis n°100 du Comité national consultatif d’éthique présidé par le professeur Didier Sicard. Il s’agit du projet d’amendement légalisant des tests ADN, proposés aux candidats au regroupement familial pour prouver leur lien de filiation avec un parent résidant en France.

Le Comité estime que ce test « fait primer en dernier lieu la filiation génétique vis-à-vis du père ou vis-à-vis de la mère, ce qui est en contradiction avec l’esprit de la loi française. » Il s’inquiète d’un risque de « banalisation de l’identification génétique avec ses risques afférents de discrimination. »


Voir en ligne : L’avis du CCNE (PDF)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?