« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Présidence Hollande : rien ne va plus

, 17 novembre 2014

Vu 2388 fois | 0 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 03 votant(s)

D’émission en émission, rien n’avance. Immobilisme, en apparence ; décadence accélérée, à l’arrivée.

Comme plusieurs millions de Français, j’ai suivi l’émission de TF1 où notre Président s’est exprimé sur l’avenir de la France.

Ce qui me gêne, c’est le décalage temporel entre l’annonce et la mise en œuvre. Si bien que rien n’avance. D’où le désarroi de la population française.

J’ai apprécié l’intervention de la responsable d’entreprise qui a mis en évidence ce qui se passe réellement :on réalise des micros simplifications et on met en place des macros complications.

Diminuer les charges patronales et salariales ? Oui ! Mais des Énarques brillants et des Experts bien-pensants inventent des machins inextricables et incompréhensibles, dont la mise en œuvre est quasiment impossible, surtout pour les petites et très petites entreprises.

Sans oublier tout le temps nécessaire pour la parution des décrets d’application et ensuite la mise en oeuvre. Ainsi d’une réforme votée en 2013, on ne verra les premiers effets qu’en 2017 ! Une mandature de perdue.

Nous voulons que les charges diminuent, rien de plus simple ! Sur la fiche de paye, une seule ligne X% de retenue sur le salaire de base, et pour l’entreprise une seule ligne Y% de cotisation sociale. A partir de cet instant il n’y a plus qu’à délibérer sur X et Y. Mais cela c’est trop simple, les Énarques et les Experts n’auraient plus rien à faire, ni à dire. Ceci explique cela ! Je l’évoquais déjà en août 2011 en donnant des valeurs à X et Y.

Supprimer les charges patronales sur les salaires au niveau du SMIC ? Le danger est que tous les salaires nouveaux se situent à ce niveau, et ainsi nous tirerions la masse salariale vers le bas, avec disparition de la classe moyenne. Il ne resterait plus, alors, que la noblesse et les gueux (dont je fais déjà partie !).

Concernant le chômage, les perspectives sont dramatiques. Nous entendons parler actuellement de licenciements massifs dans le bâtiment, et quand le bâtiment ne va plus… À cet instant, je me demande s’il existe une solution pour sortir de cette spirale. Quoique plusieurs milliers de personnes reconnaissent travailler plus de 50h par semaine… Mais partager le travail n’est pas à l’ordre du jour… Et pourtant !

Vendredi dernier 14 novembre, je zappais entre le match de foot France-Albanie (décevant) et le show de Sébastien sur la 2 (pas terrible). Un épisode de ce show m’a surpris : Patrick Sébastien s’est transformé en François Hollande, et pendant 30 secondes, le public a sifflé et hué cette entrée en scène, ce qui à mon avis, a diminué d’autant le temps du sketch ! Notre Président de la République apparaît ainsi plus ridiculisé que les médias ne le montrent d’habitude.

Cette fois, la décadence de la France et avec elle, celle de l’Europe, sont inéluctables. C’est la réplique de la grandeur et la décadence de l’Empire romain. La différence est que dans notre cas, la décadence ira plus vite.

Commenter
Noté 5.0/5 (03 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour