« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Un an après, tout reste à faire

, 13 mai 2013

Vu 4032 fois | 0 commentaire(s) | Noté 4.5/5 par 02 votant(s)

Pendant la campagne présidentielle de 2012, les 2 candidats finalistes ont vendu du rêve. Ce rêve a été bien relayé par tous les médias, qui savaient pertinemment que les promesses n’étaient pas réalisables. Qu’importe... Un seul Président possible, Sarkozy ou Hollande ! Alors à lui maintenant de faire preuve d’audace pour remettre la France en route.

Je pensais qu’avec Hollande, nous retrouverions une société apaisée prête à affronter tous les défis de la mondialisation. C’est tout le contraire : la société est maintenant tridivisée en parts inégales. Les chefs d’entreprises ont été stigmatisés, le mariage pour tous a coupé la société en deux et la gauche de la gauche est dans la rue !!!

Maintenant que tous les clignotants sont au rouge écarlate, et que le bateau France a perdu un an, que faut-il faire ?

Il faut faire preuve d’une audace folle...

Eh bien, si j’étais Président de la République, je préparerais un ensemble de mesures applicables dès le 1 septembre :

- Par rapport à la situation économique, la seule chose qui n’a jamais été essayée c’est la baisse massive des charges. Chiche, pour les salaires inférieurs à 3000€ part salariale 15% et part patronale 25%, pour les salaires supérieurs 20 et 35% (y compris CSG,CRDS....), et même principe pour les retraites. Dans le même temps la TVA passera à 20% sauf pour les produits de première nécessité (alimentation, énergie, transports et habitation), où elle sera à 5%.

- Supprimer toutes les aides envers les entreprises, mais faciliter les emprunts à des taux privilégiés. Que penser de tous ces travailleurs étrangers sous payés qui travaillent en France en respectant les lois sociales de leur pays d’origine !!! Mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour éradiquer les fraudes en tout genre (paradis fiscaux, sociales, charges, etc...).

- Pour l’agriculture, il suffit de mettre fin au désespoir des agriculteurs en leur permettant de vivre normalement de leur travail. Pour cela il faut que les centrales d’achats paient leurs produits à un prix décent. Par exemple pour le lait si le prix correct est de 0,43€, il ne faut pas l’acheter à 0,32€. Nous avons besoin de nos agriculteurs.

- Pour l’éducation, un maître de plus que de classes, dans chaque école maternelle et primaire.

- Pour les allocations familiales, je reprends à mon compte 2 propositions émises récemment : les mêmes pour tous quelque soit le revenu familial, mais uniquement pour les 2 premiers enfants, pour les enfants suivants il n’y a plus d’allocation.

- Pour la moralisation de la vie politique, tous les mandats durent 6 ans et toutes les élections se font à la proportionnelle suivant les principes indiqués en 2011 dans l’article « en route vers la 6ième République ». De plus, tous les avantages de nos élus par rapport aux autres citoyens sont supprimés ( retraites, indemnités diverses non justifiées, etc.). Dans la foulée, recenser et supprimer les avantages de certaines corporations ( journalistes....)

Agir aujourd’hui c’est récolter demain !

Commenter
Noté 4.5/5 (02 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour