FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > Le panache et la nécessité

Le panache et la nécessité

vendredi 8 juin 2012, par Jacques Bugier

J’ai fait deux infidélités majeures au journalisme : en 2001-2002, chargé de mission au cabinet de Jack Lang, ministre de l’Education ; en 2006-2007, auprès de François Bayrou, candidat à l’élection présidentielle.

En 2012, je souhaite l’élection à l’Assemblée nationale d’une majorité stable et cohérente qui permette au Président Hollande de mener la politique pour laquelle il a été élu.

Cependant, si j’étais électeur dans la 2ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques, je voterais François Bayrou. Il est une voix importante qui doit s’exprimer au Parlement et apporter sa contribution au débat public. Ces cinq dernières années, il a avancé des propositions et des analyses originales, pris des positions courageuses, défendu la République.

Si j’étais Béarnais, je confirmerais son mandat de député. Travaillant auprès de lui, je l’ai vu sans cesse défendre à Paris et partout le Béarn, son identité et sa langue ; citer en exemple Pau et son département ; puiser son inspiration dans l’histoire de sa terre natale, mettre en exergue les innovations qui y naissent.