FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Reportage > Live bloging en direct de l’UR du MoDem à Giens

Live bloging en direct de l’UR du MoDem à Giens

samedi 9 octobre 2010, par Cédric Augustin

Même s’il n’est pas facile de se connecter à internet, je vais essayer de faire passer quelques impressions et idées (pas les miennes) attrapées au vol.

Bayrou entouré de femmesFrançois Bayrou s’est fait alpaguer par les média dès son arrivée. Je n’ai pas suivi les interviews, mais j’ai bien aimé ses propos juste avant : « des hommes aussi, il n’y a pas de ségrégation dans ce sens là non plus ».

Ceux qui le connaissent savent que l’homme aime les femmes, toutes les femmes, et aime à être entouré de femme lorsqu’il se présente devant la presse. Une en particulier, Mariel de Sarnez, qu’il n’a pas manqué d’inviter près de lui avant de s’approcher des journalistes qui l’attendaient tous alignés en bas d’une petite descente.

Il y avait un tel engouement des journalistes qu’il a fallu les écarter. François avait l’air tout heureux lors de cette ouverture de l’UR.

Grâce à la pluie, la première séance plénière a presque commencé à l’heure.

Les média se ruent sur François Bayrou

Live-blogging complet sur cedric-augustin.eu.

Messages

  • En effet, il y a beaucoup de femmes autour de François Bayrou sur la 1ère photo (je suis avec le sac orange) car François venait d’appeler les femmes autour de lui devant les journalistes qui l’attendaient. Je lui ai alors recommandé de rappeler des hommes, car les journalistes risquaient de dire qu’il avait un harem ! C’est précisément cette discussion que nous avons sur ce cliché. François a répondu avec humour que cela ne le dérangeait pas, puis a rapidement dit "Ah, si ma femme m’entendait !" Cela m’a fait rire car il m’a rappelé le lieutenant Colombo, qui parle souvent de sa femme mais que l’on ne voit jamais ! Il a ensuite précisé que les hommes aussi pouvaient venir, qu’il ne faisait pas de ségrégation en ce sens ...

    • au passage, mes excuses à l’auteur et aux lecteurs, en particulier aux lectrices ;-) pour avoir laissé ces billets en instance de publication si longtemps - c’est que je vais plus rarement sur l’interface de gestion, et il n’y a pas d’alerte automatique en cas de billet proposé. Donc, si vous voulez publier, prévenez-moi !