« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Sondages Elysée

François Bayrou avait raison

, 6 août 2009

Vu 1598 fois | 1 commentaire(s) | Noté 4.6/5 par 012 votant(s)

La vérité finit toujours par sortir ...

Ainsi ce scandale des sondages de l’Elysée, que vient de révéler le rapport de la Cour des Comptes.

Quels médias en parlent ? Les seuls encore non corrompus, indépendants, rebelles et vigilants : Marianne, Mediapart et le Canard Enchaîné.

Alors que le sujet est très grave pour notre démocratie.

Le PS et le MoDem ont réagi.

Quelques billets de blog le dénoncent comme celui-ci et celui-là.

Qui avait prévenu et avait déjà dénoncé des manipulations, dans son discours du 3 juin et sur France Inter le 4 juin ? Qui s’est fait tacler pour cette dénonciation, voire traiter de parano ? François Bayrou. La bête noire des politiques au pouvoir et des opposants en perte de vitesse, qui se sont empressés d’arroser l’arroseur ...

J’aimerais bien que la presse, au lieu de lui attribuer un "anti-sarkozysme primaire", s’intéresse au fond de ce qu’il dénonce, notamment dans son livre "Abus de pouvoir", reprenne aussi les sujets sur lesquels il s’était fait moquer ou tacler et qui lui ont donné raison ensuite, lui attribue les idées qui ont été reprises ensuite par ses propres détracteurs, du gouvernement comme de l’opposition … Dénonciation de la financiarisation de l’économie et de ses dérives avant même que n’éclate cette crise financière, mise en cause des inégalités croissantes et des rémunérations indécentes des grands patrons, politique d’ouverture, Small Business Act pour soutenir les PME, taxe carbone proposée dès 2005, idée des retraites à points qui fait son chemin, et bien d’autres encore ...

Cette histoire de sondages, ainsi que l’incroyable renversement du scrutin des dernières élections européennes me conduisent à la conclusion suivante : la COMMUNICATION et les MEDIAS ont un rôle bien plus important que le fond. Les électeurs votent bien plus sur des impressions de dernière minute, sur l’émotion d’une émission (le débat avec cette altercation entre Cohn-Bendit et Bayrou, le film Home), plutôt que sur le fond des programmes qu’ils n’ont même pas lu.

Contrairement à ce qui est colporté par ses partis concurrents et la presse, le MoDem a fait une campagne complètement de fond, sur le programme européen, que ce soit par ses documents de campagne, internet, ses meetings, les diverses interventions de presse et medias des candidats.

Mais à force de marteler dans la presse grand public ou télévision (glosant sur le succès du livre "Abus de pouvoir") que Bayrou ne parlait pas d’Europe, que le MoDem n’avait pas de programme européen, l’opinion s’est laissée prendre.

CONCLUSION :

- Est-ce que le MoDem doit entrer dans ce jeu et "faire de la com" ?

- Ou est-ce que le MoDem doit faire prendre conscience aux citoyens qu’ils sont vraiment manipulés, pour qu’ils se réveillent, qu’ils exercent leur conscience et leur responsabilité, qu’ils boycottent les médias manipulés et aillent chercher leur information plutôt sur internet, qu’ils s’intéressent vraiment aux sujets de fond et non à l’apparence, aux mensonges et aux fausses promesses, et qu’ils s’intéressent plutôt à l’honnêteté et à la crédibilité des hommes politiques, et qu’ils fassent ainsi leur choix en toute conscience.

La 2ème option est sans doute la plus difficile, mais c’est pour moi la voie la plus saine.

Noté 4.6/5 (012 votants)

La réponse de Laurent Boisseau

Posté le 6 août 2009, à 14h 01mn 34s
Sondages Elysée

Excellent article. François Bayrou avait effectivement raison sur le point des sondages. Heureusement que de vrais journalistes d’investigation ont su mettre au jour ces dérives. Notre époque actuelle fait trop la part belle à l’émotionnel au détriment de la véritable information. C’est une injonction à avoir beaucoup plus de discernement.

»

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour