« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

En lien

Sylvie Goulard, naturelle, franche et décapante

Rencontre avec la tête de liste MoDem aux Européennes dans l’Ouest

, 4 mai 2009

Vu 1227 fois | 0 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 02 votant(s)

Sylvie Goulard était, avec Bruno Joncour, en campagne mercredi 29 Avril 2009 à Quimper. Le duo de la liste du Mouvement Démocrate pour l’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes) pour les européennes du 7 juin était avec Nadine Kersaudy, la candidate du MoDem dans le Finistère, et présidente des Maires Ruraux du Finistère.

Lors de cette journée, les 3 candidats ont rencontré un grand nombre d’acteurs du monde breton dans les domaines de la réunification, de la culture et de l’économie.

Ensuite, une rencontre conviviale avec les militants du MoDem a été l’occasion d’enthousiasmer tous les membres de la salle. Sylvie Goulard a ainsi pu répondre aux nombreuses questions des participants sur son expérience européenne et ses opinions.

La candidate du MoDem pour l’Ouest en a profité pour dénoncer l’arnaque des souverainistes : Villiers « critique les décisions européennes pour faire campagne mais une fois élu ne siège jamais au Parlement européen où les décisions se prennent », ou celle des eurosceptiques qui ne réalisent pas que l’Union Européenne c’est une structure formidable, un prototype jamais vu ailleurs, qui se construit tout les jours et qui, selon elle, a empêché depuis plus de 60 ans de nouvelles guerres en Europe.

Bien sûr, la candidate le concède, l’Europe a des défauts et il faut les corriger ; mais elle ne cautionne pas le fait que des partis comme l’UMP ou le PS renvoient du Parlement des élus qui ont fait du bon travail, pour mettre à leur place des personnalités recasées pour les uns, et des apparatchiks pour les autres.

Sylvie Goulard n’a pas hésité à répondre aux membres du PS qui disent que le Parti Démocrate Européen (PDE-EDP) vote les motions du Parti Conservateur : « Au Parlement Européen, la démocratie existe réellement et ça ne marche pas comme à l’Assemblée Nationale, les majorités se font au cas par cas, suivant les propositions et les motions. Il arrive très régulièrement que le Parti Socialiste Européen, dont fait parti le Parti Socialiste Français, vote pour les motions du Parti Conservateur. »

Là ou la situation est plus dérangeante, c’est lorsque l’on voit que le Parti Socialiste Européen soutiendra le même candidat que le Parti Conservateur à la présidence de la Commission Européenne, c’est-à-dire José Manuel Barroso qui a plutôt brillé par son invisibilité à la présidence, face aux Présidents nationaux européens.

Enfin, aux attaques répétées des socialistes français sur le mot "libéral" de l’ADLE (Alliance des Démocrates et Liberaux Européens dont fait parti le MoDem) Sylvie Goulard a répondu : « quelles sont les trois devises françaises ? Liberté, Egalité, Fraternité. Or, être libéral c’est être pour la liberté, ce n’est pas la même chose que les ultralibéraux ou les ultra-capitalistes à l’origine de la crise financière. »

Noté 5.0/5 (02 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour