« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

En lien

"Résister" à "une attaque contre ce que nous avons de plus précieux"

François Bayrou présente "Abus de pouvoir"

, 29 avril 2009

Vu 1857 fois | 1 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 03 votant(s)

Ce mercredi matin chez Jean-Michel Aphatie, François Bayrou a dénoncé le projet de Nicolas Sarkozy, caractérisé selon lui par une phrase du discours de Saint-Quentin : « Une société égalitaire, c’est le contraire d’une société de liberté et de responsabilité ». Pour François Bayrou, "cela attaque directement le projet français, (notre) longue marche vers l’égalité."

(Extraits)

"Il y a un (dans le monde) affrontement entre deux modèles de société : celui où l’on choisit d’aller vers les inégalités parce que, croit-on, c’est plus dynamique ; et le modèle républicain français, aller vers la justice, faire marcher ensemble justice et efficacité.

C’est cet abandon du modèle républicain français qui (caractérise la démarche de Nicolas Sarkozy).

Selon moi, un Président de la République Française est quelqu’un qui voit la réussite ailleurs que dans l’argent. Il devrait être le défenseur de ceux qui n’ont jamais accès aux grandes fortunes.

Il y a dans la société française une mise en réseau de grandes puissances de l’industrie, des médias, des finances, de la politique, qui s’impose sur la société française et mérite qu’on leur résiste.

Je pense qu’une partie de l’opinion maintient sa confiance à Nicolas Sarkozy, et que le reste du pays décroche, pour des raisons profondes mais qu’il n’arrive pas à exprimer. Levez la tête, levez les couleurs ! J’espère que ce livre servira cette cause."

Noté 5.0/5 (03 votants)

La réponse de acedecone

Posté le 29 avril 2009, à 13h 36mn 03s
"Résister" à "une attaque contre ce que nous avons de plus précieux"

Abus de pouvoir, un titre qui en dit déjà assez long et qui fait mouche ! Bayrou a bien raison de mettre l’accent sur les atteintes graves à notre démocratie actuellement à l’oeuvre avec Sarkozy . Mais ce faisant, ce projecteur et cette focalisation produira son effet miroir sur d’autres objets de la préoccupation démocratiques : notre démocratie interne qui mérite aussi toute notre attention . Une attitude quasi schizophrénique, en la matière, ne pourra éternellement perdurer .

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour