FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Document > "Un autre monde est possible. Nous allons le construire"

"Un autre monde est possible. Nous allons le construire"

François Bayrou, discours à la Convention démocrate du 29 mars

lundi 30 mars 2009, par FrédéricLN

"Nous vivons une crise, mais le mot « crise » est un mauvais mot. Le mot crise laisse entendre que l’on est dans une parenthèse, qu’il y a eu une interruption d’un processus et que ce processus va reprendre"...

Dès le début de son discours de clôture, François Bayrou a placé la barre électorale très haut : à la hauteur d’un changement de modèle de société. Extraits.

Les intervenants à la Convention "ont exprimé la certitude que cela ne reprendra pas après et tant mieux, parce que le modèle de société dans lequel nous étions enfermés ne convenait pas à l’essentiel de ce que nous croyons de la vie.

Pendant la campagne présidentielle, je disais « je suis en désaccord avec Nicolas Sarkozy, parce qu’il a décidé de rallier la France au modèle américain ». Et à l’époque -je prends à témoin ceux qui m’entourent- beaucoup de proches disaient « mais pourquoi parles-tu toujours du modèle américain ? Après tout, c’est bien l’Amérique, on a de la croissance, on a une société d’opportunité ». J’étais frappé par cela.

C’est que ce modèle qui était en train de mettre son emprise définitive, croyait-on, sur la globalisation, venait en contradiction avec nos valeurs fondamentales : liberté, égalité, fraternité. (Avec) le modèle républicain que la Constitution définit, en disant : « la République est démocratique, laïque et sociale ».

Je ne connais rien de moins démocratique que le régime que l’on est en train de mettre en place en France, de moins laïque que les déclarations qui ont été faites, de moins sociales que les orientations qui ont été prises.

Tout l’argumentaire qui a été développé contre ce projet républicain : « c’est ringard », cela ne marche pas le « soi-disant modèle social français », les mètres cubes d’encre que l’on a fait couler pour nous persuader que « pour être modernes », il allait falloir que l’on abandonne cet idéal pour rejoindre le courant dominant de la globalisation … cet argumentaire est aujourd’hui ruiné, le modèle que l’on voulait nous imposer s’est effondré sous nos yeux.

Ce que nous disons là, tous ensemble, est très simple, très ambitieux, très subversif et après tout, nous acceptons de l’être. C’est même cela l’engagement politique, c’est qu’un autre monde est possible.

Un autre monde est possible. Cet autre monde, nous allons le construire.
Le projet que nous présentons est un projet de confrontation avec ceux qui gouvernent aujourd’hui.

C’est cet autre monde, cette autre politique, cet autre choix que nous allons défendre pendant l’élection…"

La suite, lapsus compris, sur mouvementdemocrate.fr


Voir en ligne : Le discours de F. Bayrou sur mouvementdemocrate.fr