« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

"Un média social pour changer le sens de la communication politique"

Conférence de presse de François Bayrou, Christophe Ginisty et Nicolas Voisin

, 25 février 2009

Vu 4827 fois | 2 commentaire(s) | Noté 4.6/5 par 010 votant(s)

François Bayrou : Je suis heureux de vous accueillir pour vous présenter deux outils nouveaux, nouveaux dans l’ensemble du paysage de l’internet politique en France …

Les notes au vol de votre serviteur pendant cette conférence de presse.

… Un média social dont Nicolas Voisin a coordonné le développement, et une plate-forme de travail dont Christophe Ginisty a coordonné le développement, à destination des adhérents.

Un média social, c’est fait pour changer la philosophie ou le sens de la communication politique habituelle. Elle vise à projeter des messages descendants depuis une « autorité », jusqu’aux personnes intéressées, du haut vers le bas de la pyramide ? Un média social vise à développer un réseau qui cherche des informations, des analyses, échange, apporte des idées, des visions, des jugements, sur l’actualité par exemple.

En termes moins techniques que ce que Nicolas Voisin vous indiquera : il s’agit de logiciels libres, de BuddyPress, développement le plus actuel de l’architecture WordPress vers les médias sociaux. Matt Mullenweg, fondateur de WordPress, s’est exprimé récemment sur ReadWriteWeb pour dire que ce que nous faisons est bien, d’avant-garde.

Le deuxième outil est à destination d’une communauté d’adhérents, qui vont trouver dans une forme extrêmement simple, celle d’un bureau comme celui qu’on a sur son ordinateur, tous les outils qui leur sont nécessaires pour leur activité de militants. Agendas, informations sur l’activité locale, échanges d’expérience militante, capacité de communiquer avec les autres adhérents. Cette plate-forme a été développée bénévolement, par des militants à destination d’autres militants.

Nicolas Voisin a développé pour ainsi dire bénévolement, puisque nous n’avons pas les moyens d’autres formations politiques françaises, vous pouvez diviser par beaucoup de dizaines ce que d’autres partis ont dépensé pour leurs plateformes ! On peut développer des outils nouveaux uniquement en se fondant sur l’engagement, la compétence, de personnes dont la logique n’est pas une logique de profit.

Il y a, en particulier dans le logiciel libre, une logique de projet de société, celle d’un projet de société non marchand, c’est dans cette logique que Nicolas et Christophe ont travaillé. Qui n’a pas de Rolex à 50 ans a manqué sa vie ? Ils ont encore le temps, et moi, considérez que j’ai manqué ma vie, et en suis assez satisfait !

Nicolas Voisin : lesdemocrates a été ouvert jeudi 19 en bêta publique. Cet outil permet de se créer son profil, comme sur un réseau de type Facebook – mais les données ne seront pas exploitées et revendues pour faire la caisse noire du MoDem !

On peut aussitôt créer son blog, près de 200 l’ont été en 8 jours, et ils sont animés. Nous avons une équipe de rédacteurs en chef, membres du MoDem et membres de notre équipe 22mars, qui identifient les meilleurs articles et les font remonter en Une. Un outil disons sondage d’opinion, « points de vue », permet de dire en 140 signes, « on soutient » ou « ça me révolte ».

Ce média a vocation à être un véritable média, ne pas traiter que de l’info verticale du parti, mais aussi l’actualité vue par les prismes des membres de la communauté. François Bayrou lui aussi s’exprime par l’un des blogs de la communauté. Ce n’est pas de la communication mais une stratégie éditoriale. Il y a un pagerank de 7 (sur bayrou.fr ? pas bien noté), il y avait plus de 100000 vues par jour pendant la campagne présidentielle.

FB : Je vous avais dit que ce média social était une entrée très large sur laquelle vont se brancher d’autres outils. Christophe va vous présenter le plus nouveau, forumdemocrate.fr, mais il y en a d’autres. Nous conservons le site institutionnel mouvementdemocrate.fr, et il va se greffer aussi la semaine prochaine un wiki, c’est-à-dire un site coopératif de préparation du programme des élections européennes, déjà en préparation, que vous découvrirez la semaine prochaine.

Christophe Ginisty : Forum démocrate est un outil destiné aux adhérents. Ils sont pleins d’énergie, de talents, ont l’habitude d’utiliser internet : comment les rassembler et les faire travailler ensemble ? C’est un leitmotiv qui revenait dans nos conversations avec François, qui ajoutait aussitôt : nous n’avons pas d’argent ! Notre idée a donc été de faire travailler les militants sans dépenser d’argent !

Vous avez ici (sur la fenêtre à l’écran) une horloge, ici l’accès à une messagerie, ici l’accès à des flux vidéo, ici les dernières nouvelles du site mouvementdemocrate.fr… vous êtes sur internet et pourtant vous pouvez déplacer ces icônes exactement comme si vous étiez sur votre bureau.

Chaque militant pourra renseigner une page personnelle dès son inscription, et peut rendre chaque information « invisible ». Voici ma fiche, je peux indiquer mes mandats, mes compétences …

FB : …supposées !…

NV : …revendiquées !…

CG : … et mes centres d’intérêt, qui me permettront de chercher d’autres personnes ayant les mêmes centres d’intérêt, par exemple d’autres conseillers municipaux qui s’intéressent au nucléaire civil ! Un outil de géolocalisation google vous permet de trouver d’autres militants qui sont près de chez vous

FB : … et qui acceptent d’être géolocalisés …

CG : … bien évidemment.

Ghislain Lambert vient de se connecter, c’est le développeur de la plate-forme… Il y a une messagerie instantanée en face-à-face, on peut discuter avec une seule personne à la fois. Vous pouvez également rechercher des personnes parmi celles qui sont inscrites dans cet outil. On a la possibilité de gérer des favoris, j’ajoute par exemple lesdemocrates.fr ! Et voilà, vous avez ici une petite icône qui s’appelle « les démocrates », vous cliquez dessus, une fenêtre s’ouvre et se rend sur lesdemocrates.fr.

On a proposé en standard « les outils du MoDem », une banque d’information quasi-exhaustive sur tout ce qu’on peut savoir sur le MoDem, scores électoraux, textes fondateurs, quelques mots sur François (beaucoup de mots et de photos !).

Un autre pendant, ce sont les « actes militants », un forum de discussion où les militants accepteront de partager leurs meilleures expériences. Vous avez un certain nombre d’items, par exemple « activités en direction des non-adhérents : organiser une réunion publique », etc., et les gens vont témoigner…

FB : ça n’a l’air de rien, mais je vous assure que c’est précieux ! Apprendre à saluer les gens sans avoir l’air complètement gourd sur un marché, il faut 20 ans pour apprendre ! Organiser une réunion, que faut-il prévoir, qui fait-il prévenir, c’est une expérience à partager.

CG : C’est le témoignage de militants qui nous ont dit : « quand j’ai reçu l’investiture aux législatives, aux cantonales, je ne savais pas comment faire … ».

Il y a aussi une partie « travail programmatique » avec le moteur metawiki, qui donne la possibilité aux gens qui travaillent sur le programme de réer des pages à la volée.

CG : Une association est créée en amont, OpenHumanity, pour supporter ce projet. Le code sera à disposition de qui le souhaite pour créer des applications supplémentaires.

NV : L’ensemble des développements faits dans ces projets vont être mis à disposition du public, c’est là aussi une chose très neuve ! Tous les contenus sur lesdemocrates.fr vont être mis à disposition sous licence CreativeCommons, qui permet de les reproduire et de les modifier sans frein. Barack Obama, en arrivant au pouvoir, a exigé que tous les contenus de son administration soient disponibles sous licence CreativeCommons.

Patrick Roger : Je suis béotien dans ce domaine… Qui a la responsabilité morale, légale, du média social ? Chacun peut créer son blog : comment pouvez-vous veiller à ce que ces blogs ne colportent pas des valeurs étrangères au Mouvement, ou répréhensibles ?

NV : Il y a une communauté de personnes qui veille en permanence pour éviter des diffamations ou actes illégaux. La responsabilité éditoriale de la page d’accueil appartient au MoDem, c’est explicite sur les mentions légales. Le MoDem est en revanche strictement hébergeur des blogs, c’est une contrainte légale différente – si quelque chose d’illégal est publié sur un blog, nous devons agir dès qu’on nous le signale.

FB : Je répète que le média social, c’est ouvert ! à tous ceux que ça intéresse de dialoguer avec nous ! Les premiers jours sont intéressants en nombre de participations…

NV : … et en qualité !…

FB : Notre idée est que ça puisse toucher des dizaines de milliers de personnes, il faut que ce soit intéressant !

Margot Deschamps, latelelibre.fr : le lien webTV m’intéresse particulièrement. Comment le site met-il en ligne des reportages webTV ?

NV : Des productions inédites vont être réalisées, reportages, interviews. Indépendamment, la play-list regroupe des contenus qui nous sont suggérés par des sympathisants ou par le MoDem.

Anne Daubrée, silicon.fr : est-ce que tous les militants vont aller sur cet outil ?

FB : Selon une enquête que nous avons faite parmi nos adhérents, entre les deux tiers et les trois quarts ont la capacité d’utiliser ces instruments.

silicon.fr : Comment allez-vous gérer le passage depuis d’autres initiatives, déjà prises par des militants ?

FB : On fait confiance ! On avait une réunion de notre Mouvement départemental des Pyrénées-Atlantiques, certains avaient des expériences qu’ils voulaient partager, ils pourront le faire avec les militants français.

silicon.fr : Et les contenus sont-ils limités au domaine politique ?

FB : D‘autres centres d’intérêt, comme le nautisme ? Je veux bien m’inscrire sur le centre d’intérêt « cheval » !

NV : Sur le média social, on a vu dès le 2ème jour se créer le groupe de joueur de tennis d’après 18h de je ne sais quelle ville ! Je connais les coupables !

CG : sur forumdemocrate, pour assurer que les gens se retrouvent, on a prévu des cases à cocher, et on n’a pas mis le nautisme ! Mais les joueurs de tennis ont la possibilité de créer leur groupe, ou leur page wiki autour de leur passion.

Jérôme Guillas, lejdd.fr : craignez-vous que les Guignols s’engouffrent dans la brèche pour vous railler, sur le facebook ?

FB : Vous pensez que c’est matière à dérision ? Il y a combien de Français sur Facebook ?

NV : Plus de 7 millions.

FB : Ça tombe bien, c‘est le nombre de voix que j’ai obtenues à l’élection présidentielle !

lejdd.fr : Allez-vous réserver des exclusivités au média social ?

FB : Oui.

Question : Vous êtes-vous inspiré de la campagne Obama … ou est-ce l’inverse ?!

NV : Nul ici n’a inspiré Obama…

FB : Encore que les gens d’Obama soient venus nous voir pendant la campagne ! Mais je ne dis pas qu’on les ait inspirés.

NV : mybarackobama était une sorte de jeu social, de méritocratie interne, et cinq personnes en sont venues qui sont aujourd’hui à la Maison-Blanche. L’objet de ce média social est très différent (…).

CG : pour ces deux sites, on a essayé de créer des choses qui n’existaient pas. Internet a été très important pour Obama, mais il a aussi dépensé près d’un milliard de dollars dans d’autres moyens de communication ! Quand on peut se payer 25 minutes à la veille de l’élection sur le premier réseau de télévision, l’important d’internet n’est pas si grande que ça. Tandis qu’en France, on doit démontrer qu’internet a une vraie importance politique !

Patrick Roger : Vous nous avez confié un jour avoir eu le rêve de créer un journal.

FB : J’en ai souvent envie !

PR : Est-ce un début de concrétisation ?

FB : Pas tout à fait, mais il n’est pas dit que sur le média social, on n’ait pas un jour quelque chose qui ressemble ! Que l’on puisse cliquer ici, à la Une, comme sur une Une de journal ! Je connais des gens dans notre courant de pensée qui rêvent de créer un journal, mais il y a quelques enjeux économiques comme vous savez !

Isabelle Bouq, 01net : Pourquoi un comité éditorial plutôt que quelque chose à la digg ?

FB : Les lecteurs eux-mêmes font remonter, par leurs nombres de lectures, les textes, mais le comité éditorial aussi peut faire monter des textes intéressants.

01net : Comment allez-vous l’utiliser ?

FB : Je pense reprendre une idée dont Christophe Voisin (rire) dont Nicolas Voisin a été à l’origine, son Politic’Show, des interviews où on va au fond des choses sans être en rien limité par le temps. De manière qu’on creuse, qu’on puisse rencontrer tous ceux qui auront envoyé des questions sur le site. On fera la première dans une quinzaine de jours.

Mais pour mon expression, il y a déjà mouvementdemocrate.fr et des milliers de pages qui restent sur bayrou.fr !

Christophe Grébert : sur twitter, des personnes qui suivent cette conférence de presse posent beaucoup de questions sur la cohérence entre les différents outils. Si quelqu’un s’inscrit sur une plate-forme, doit-il se réinscrire sur l’autre ?

FB : oui !

CG : koztoujours demande pourquoi « nouveau média » ?

NV : Je salue koz ! (…)

CG : Il y a évidemment des points communs entre les deux outils, mais les usages sont différents, internet et militant pour forumdemocrate.fr, ouvert et public pour lesdemocrates.fr.

Latelelibre.fr : si je suis là aujourd’hui, ce n’est pas par le biais du service de presse qui m’a oublié, je n’ai rien contre Pauline…

FB : Pauline au pain sec et à l’eau !

Latelelibre : mais par facebook car je suis sur plusieurs réseaux. Je suis adhérente et journaliste…

FB : on a le droit !

Latelelibre : mais comment vont être traités les journalistes ?

FB : Frappez et on vous ouvrira, cherchez et vous trouverez !

Gérard Ramirez, La lettre informatique : comment appréhendez-vous la relation entre l’électronique et la réalité sur le terrain ? Ces outils risquent-ils de capiter les gens chez eux ?

FB : Il y a souvent des questions sur le sujet. Il y a des natures différentes, des gens qui ont envie de réunions physiques et d’autres de liens virtuels ! Je suis persuadé qu’il y a à inventer un type de militantisme de proximité délocalisé. Je trouve de la résistance même parmi mes amis proches qui ont l’habitude du militantisme classique, mais je suis obstiné ! Je pense depuis longtemps qu’on devrait avoir « mouvement internet » comme il y a des mouvements départementaux. Peut-être que cela pacifierait un certain nombre d’impulsions bouillantes !

CG : internet permet d’amener à la politique des gens qui n’en avaient jamais fait avant. Il a amené un nombre incroyable de gens à la politique. Élu local, je vois dans ma ville des gens qui sont très militants sur internet et qui ne viennent pas en réunion …

FB : … et d’autres qui font des crêpes pour les réunions, et c’est très bien que tous trouvent leur place !

NV : Ces outils sont de formidables outils d’organisation pour militer dans la vraie vie, organiser des réunions, des formations, ils rendent ça possible et facile.


J’en connais aussi comme vous savez

Vous aussi, lecteurs de France démocrate, vous savez

Noté 4.6/5 (010 votants)

La réponse de [Enikao]

Posté le 26 février 2009, à 11h 25mn 28s
"Un média social pour changer le sens de la communication politique"

Il s’agissait d’Anne Daubrée pour Silicon.

La réponse de Frédéric Lefebvre-Naré

Posté le 26 février 2009, à 20h 44mn 10s
merci !

J’en ai profité pour préciser les liens vers les medias et le nom d’Isabelle Bouq.

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour