« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

» Élu

Curiosité d’Obama

, 14 février 2009

Vu 2821 fois | 0 commentaire(s) | Noté 3.7/5 par 0111 votant(s)

Face à la crise, de quelles valeurs dépend notre succès ? Curiosity, dit Obama.

« Les défis qui nous attendent sont peut-être nouveaux. Les instruments avec lesquels nous les affrontons sont peut-être nouveaux. Mais ces valeurs dont dépend notre succès, l’ardeur au travail et l’honnêteté, le courage et le respect des règles, la tolérance et la curiosité, la loyauté et le patriotisme, tout cela est ancien. »

C’est à ce seul passage du discours d’investiture de Barack Obama que je suis sorti de l’emprise de l’émotion et de l’image.

Au rang des valeurs guidant l’action, la curiosité.

Depuis, j’ai vérifié en VO. Il a bien dit curiosity.

Ouverture aux autres, à l’autre. Désir de connaître, de comprendre. Intérêt pour le différent, le divergent, le divers.

Curiosité au côté de tolérance dont nous savons aujourd’hui qu’elle peut être non seulement le contraire de l’intolérance mais aussi le nom moderne de l’indifférence et même du cynisme.

Désir de connaître, ai-je écrit pour tenter de définir cette curiosity.

Cela m’entraîne à Lévinas qui voyait dans la connaissance l’une des manières de « rater » la relation à l’autre.

« La connaissance procède par réduction de la différence. Connaître c‘est toujours prétendre reconnaître pour s’y reconnaître ; le moi ne sort pas de lui-même pour se laisser envahir par l’inconnu. Dans l’acte de connaissance, il ne recherche qu’à se retrouver lui-même. L’objet qu’il pose d’abord comme extérieur à lui, il veut le totaliser, le maîtriser. (…) L’instinct de connaissance procède de l’instinct d’appropriation et de conquête (…) La connaissance opère par réduction et assimilation de l’inconnu au connu. » (non sourcé…)

Allons-y pour ouverture au monde et aux autres, regard, attention, accueil, éveil, décentrement. Avec quelque chose de cette avidité de voir et de savoir, de cette envie délicieuse et coupable de soulever le rideau comme d’aller voir de l’autre côté de la montagne, que porte notre curiosité et dont j’ignore si curiosity en est pareillement parfumée.

La curiosité est un vilain défaut ?

Pour le président des États-Unis d’Amérique, elle est une valeur.

Curieux, non ?

Noté 3.7/5 (0111 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour