« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

OG

Cliquez ici pour me contacter.

En lien

En 2004, les larmes de Laurence Haim

Un petit retour sur la soirée de la réélection de G. W. Bush

, 3 novembre 2008

Vu 3974 fois | 2 commentaire(s) | Noté 0.0/5 par 0 votant(s)


Il y a quatre ans, presque jour pour jour, G. W. Bush était réélu pour un second mandat à la présidence des Etats-Unis d’Amérique. "Four more years !", hurlaient les militants du parti républicain le soir des résultats électoraux, alors que le président sortant était assuré de battre le candidat démocrate John Kerry.

Au même moment, la correspondante aux Etats-Unis pour la chaîne Canal+, Laurence Haim, commentait cette soirée électorale et laissa transparaître son émotion devant la réélection de G. W. Bush... Certains ont parlé d’un manque d’objectivité, d’autres d’une émotion sincère. Vu le contexte international de l’époque, la réaction de la journaliste était quand même largement compréhensible. Sûr qu’aujourd’hui on ne la reprendrait plus !

Laurence Haim est toujours la correspondante de Canal+ aux Etats-Unis ; elle tient un blog consacré à l’actualité américaine et particulièrement à l’élection présidentielle en cours.


Retrouvez cet article sur la Nuit démocrate !

Noté 0.0/5 (0 votants)

La réponse de chr !s

Posté le 3 novembre 2008, à 15h 43mn 43s
En 2004, les larmes de Laurence Haim

Mais non !!! C’était la fatigue, l’épuisement du marathon des élections présidentielles étatsuniennes. Aussi.

La réponse de awkz

Posté le 4 novembre 2008, à 15h 59mn 39s
En 2004, les larmes de Laurence Haim

Mince alors, elle ne serait pas objective. Moi j’attends qu’on m’explique comment un journaliste peut être objectif ? Les journalistes ont forcément un avis et même s’ils ne le disent pas clairement leur façon de traiter l’information s’en ressent forcément.

» journalistes objectifs ?

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour