« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

OG

Cliquez ici pour me contacter.

Des lycéens normands solidaires avec l’Afrique

Entretien avec des jeunes qui ont créé une association d’aide et d’échange avec le Bénin

, 20 octobre 2008

Vu 1984 fois | 0 commentaire(s) | Noté 0.0/5 par 0 votant(s)

Il y a quelques semaines, France démocrate entrait en contact avec un groupe de jeunes du Lycée Georges Dumézil à Vernon (Eure). En effet, à côté de l’actualité politique, la vie associative reste dynamique et mobilise les énergies et les bonnes volontés.

C’est ainsi que les lycéens du Bac Professionnel "Service de Proximité et Vie Locale" (SPVL) ont créé une association, l’Association pour la Promotion des Échanges Interculturels et de la Solidarité Internationale (APESI), dont l’un des objectifs est de promouvoir une première action humanitaire et d’échange entre deux cultures, la France et le Bénin, pays situé dans la région ouest du continent africain.

Les lycéens ont souhaité mieux faire connaître leur association et ont choisi France démocrate. Voici l’entretien mené avec Mélodie Suiveng, la présidente de l’association :

France démocrate : Bonjour. Vous êtes tous lycéens et vous venez de fonder une association. En quoi consiste votre formation scolaire ? Qui a eu l’idée de l’initiative de créer cette association ? Quelles sont ses objectifs ? Quels sont les projets à court et long terme de celle-ci (voyages, échanges culturels, etc.) ?

Mélodie Suiveng : Le bac SPVL qui se déroule sur deux ans fait suite au BEP "Carrières sanitaires et sociales". Il est essentiellement orienté vers les métiers du « social », en particulier vers ceux qui permettent de créer du lien et de favoriser la mixité sociale et la proximité. L’objectif de ce bac vise la formation d’intervenants de proximité pouvant s’adresser à tous les public en difficulté ou non.

Nous pourrons aussi être insérés directement dans la vie professionnelle dans les métiers dits « de la ville » (agents sociaux, médiateurs, agents d’accueil, d’informationet d’orientation, animateur socioculturels, ou touristiques) ou poursuivre des études en BTS "Carrières Sociales", voire nous présenter aux concours de recrutement des travailleurs sociaux.

Afin de nous faire acquérir les compétences nécessaires en référence à ce bac, notre professeur de matières professionnelles nous a proposé d’essayer de « monter un projet d’actions humanitaires » en collaboration avec une ONG intitulée "Action-Com" qui se trouve à Bohicon, au Bénin.

Dans un premier temps, nous proposons un échange interculturel et pour ce faire, nous avons constitué une association dont je suis la présidente. Sur place, nous allons travailler avec les 17 permanents de l’ONG sur les actions en cours et étudier avec eux et les maires de villages volontaires les besoins et les modalités correspondants à notre objectif principal, cela afin de pérenniser l’action avec les futures élèves de ce bac.

Au cours de ce voyage, nous irons à la rencontre de la population jeune et moins jeune, échanger et partager nos modes de vie, de culture, nos savoirs et savoirs-faire, nous allons travailler avec les animateurs professionnels qui auront beaucoup à nous apprendre : visiter les écoles et les institutions, organiser et animer des rencontres et des débats, etc.

Nous allons aussi visiter le Bénin et faire connaître la Haute-Normandie. Nous mettons actuellement une correspondance en place et espérons poursuivre cet échange à l’avenir en faisant venir chez nous des jeunes Béninois.

Photos, journal de bord, films, interviews seront autant de richesses que nous allons rapporter et nous ferons ainsi une exposition au lycée, ainsi que dans les mairies qui voudront bien l’accepter.

Certaines de mes camarades ont également envie de travailler sur la contraception et les IST, d’autres sur les accidents domestiques, l’hygiène, la prévention, l’organisation des animations éducatives, récréatives et sportives.

F. D. : Êtes-vous soutenus par vos professeurs, par des élus ou d’autres associations ? Comment vos ami(es) lycéens voient votre initiative de créer une association ?

M. S. : Nous sommes soutenus par l’équipe pédagogique et le conseil d’administration du lycée de Vernon, par la Mairie de Vernon, l’UNICEF, "Défis Jeunes" et le Ministère des affaires étrangère (en cours).

F. D. : Qu’avez-vous chacune et chacun envie de faire plus tard ? Est-ce que l’humanitaire et les actions de solidarité vous tentent-ils pour l’avenir professionnel ?

M. S. : L’objectif à long terme de ce projet sera de collaborer avec les professionnels d’associations et des bénévoles à la création de maisons communautaires dans différents villages béninois, ce qui n’existe pas l’heure actuelle.

F. D. : Quelle vision avez-vous aujourd’hui de l’Afrique, et plus globalement de la situation mondiale (politique, humanitaire, économie, etc.) ?

M. S. : Pour notre culture personnelle, nous allons aussi visiter les sites touristiques, partager le quotidien de la population, prendre conscience de nos différences et créer des liens. Si nous le pouvons, nous irons visiter les hôpitaux, les maternités et autres institutions si elles existent.

Ce projet représente pour chacun d’entre nous une aventure et une expérience extraordinaire dans sa préparation, car nous apprenons à devenir responsables, autonomes, à prendre des initiatives. Dès nous serons là-bas, nous mettrons en place des actions citoyennes, des échanges et du partage des savoirs entre les uns et les autres. Nous somme persuadés que nous en reviendrons transformés et que nous aurons apporté beaucoup à la population béninoise.

Nous avons préparé entre autre un dépliant décrivant nos actions prévues (document ci-dessous).

F. D. : Enfin, comment avez-vous connu France démocrate ?

M. S. : Nous avons découvert le site en cherchant sur Internet, car nous voulions faire connaître notre projet.

F. D. : Merci beaucoup et bon vent à votre association !


L’association participe à plusieurs événements, dont une bourse aux vêtements à Vernon du 20 au 25 octobre.

Noté 0.0/5 (0 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour