« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

En lien

» Japon

"Porter la voix du démocrate" : témoignage des auteurs du blog MoDem Japon

, 29 juin 2008

Vu 2114 fois | 0 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 01 votant(s)

Alexandre Joly et Hervé Tisserand animent le blog des sympathisants du Mouvement Démocrate au Japon. Ils ont répondu par correspondance, le mois dernier, aux questions du Blog du démocrate. Je vous propose ici de larges extraits de leur témoignage.

Blog du démocrate (Soseki) : Quelle est l’image générale du mouvement démocrate parmi les français résidant du Japon ? Quelles sont les réactions des Japonais curieux de vos actions et démarches ?

Alexandre Joly : L’image du Modem parmi la communauté française au Japon est similaire à celle [qu’il a dans] l’hexagone. Cela va de la sympathie et la communion de valeurs ou d’idée, à la critique habituelle des partisans du bipartisme selon lesquels nous n’avons pas d’idée ou de programme et que nous sommes indécis.

Ceci dit, les bons résultats de François Bayrou lors du premier tour de la présidentielle de l’an dernier sur le Japon, où il a terminé second avec un résultat supérieur à 23% dans chacun des deux bureaux de vote de l’archipel, tendent à démontrer que son message passe bien dans la communauté.

Pour ce qui est de l’attitude des Japonais concernant le Modem, elle à l’image de celle qu’ils ont pour la politique française en général : un desintérêt poli. Si les grands médias ont traité de la campagne de 2007, c’était plus pour mettre en valeur le fait qu’une femme avait des chances d’être élue, que sur le contenu des programmes.

Hervé Tisserand : Les Japonais ne connaissent guère la situation politique française. Nicolas Sarkozy est bien évidemment connu mais c’est pratiquement le seul leader politique français actuel à l’être.

… Quant aux Français résidant au Japon, … ce qui est inquiétant, c’est le peu d’intérêt pour les programmes d’où une méconnaissance de ceux-ci et de ce qu’ils impliquent malgré le fait qu’ils soient souvent disponibles sur le net. Cela peut expliquer le désenchantement de certains qui avaient voté pour Nicolas Sarkozy.

Quelles sont les initiatives originales prises par l’antenne d’Osaka dont vous êtes le plus fiers ?

A. J. : Incontestablement notre blog. Nous avons été les précurseurs au Japon dans la blogosphère des mouvements politiques français à en créer un. Si bien que des sympathisants locaux de l’UMP ont découvert notre site et se sont empressés d’en organiser un pour soutenir leur candidat dans les semaines qui suivirent. …

Quelle sont les spécificités de l’antenne modem d’Osaka ?

A. J. : … Dans la région d’Osaka/Kyoto, le Kansai, nombreux sont les universitaires, professeurs et artistes. Cela s’est ressenti lors du premier tour où S. Royal a fini en tête et F. Bayrou deuxième. Inversement, à Tokyo les cadres d’entreprise, les entrepreneurs sont majoritaires et N. Sarkozy a fini en tête, juste devant F. Bayrou.

H. T. : … Ici, la population française est sans doute plus jeune et un peu moins liée aux grandes entreprises françaises.

Quelles sont les attentes des Français de l’étranger pour participer à la vie du mouvement ? Quelles seraient vos suggestions ?

A. J. : Les Français de l’étranger ne sont pas un groupe homogène, […de] l’expatrié, envoyé par sa société pour une mission à court ou moyen terme, dont les préoccupations sont de l’ordre du pratique et de l’instantané (école pour les enfants, cotisations retraite, impôts…) […à] l’émigré “intégrationniste” qui travaille dans une société jap ou tout du moins sous contrat japonais, a un conjoint japonais, qui ne sait pas s’il va rentrer un jour et dont les attentes politiques seront plus idéologiques et globalisantes (image de la France, relations avec le pays en question, politique sur la double-nationalité…)…

H. T. : … Nous pouvons apporter beaucoup de choses et notamment un regard sur la France plus distant. Nous pouvons également faire savoir comment ça se passe ailleurs - certaines idées sont bonnes à prendre. On éviterait ainsi les débats trop franco-français.

Le potentiel d’internet est souvent mis en valeur pour l’animation interne des mouvement politiques, notamment à l’étranger. Quelles vertus lui accordez-vous réellement ?

A. J. : Pour les Français de l’étranger, Internet a révolutionné notre relation avec la métropole en général et le suivi de la politique française en particulier. Pour avoir vécu deux campagnes présidentielles depuis le Japon (2002 et 2007), je peux vous affirmer que la seconde a été vécue comme l’ont vécu des millions de nos concitoyens alors que la première n’a été qu’un lointain cauchemar.

Cette différence se voit tout d’abord dans la capacité et la rapidité d’accés aux programmes politiques, aux informations générales et au débat public qu’offre l’Internet. …

Ensuite, Internet est un moyen très efficace pour « atteindre » les gens et débattre avec eux. Les forums et sessions de « chat » sont notamment de très bons vecteurs pour lier les différents membres de la commuanuté française. …

H. T. : … Internet est aussi un moyen de partager des expériences et des ressources. Les mouvements politiques devraient plus utiliser ce vecteur pour communiquer avec leurs adhérents et leurs sympathisants et pas seulement lors des grandes échéances électorales.…

À quelles consultations du mouvement démocrate souhaiteriez-vous être associés ?

A. J. : … En tant que blog de sympathisants du Modem, nous aimerions aussi avoir un interlocuteur privilégié à l’intérieur de celui-ci qui répondrait à nos questions, qu’elles soient d’ordre politique ou juridique. …

H.T. : De nos jours, de plus en plus de Français vivent à l’étranger. La mondialisation fait que les pays sont de plus en plus interdépendants … Je pense qu’un parti politique tel que le Mouvement Démocrate a besoin d’une structure permettant à ses adhérents et à ses sympathisants de faire connaître leurs expériences. Les experts ne suffisent pas. Les Français de l’étranger peuvent montrer comment on vit dans d’autres pays et mettre en lumière les avantages et les inconvénients de ces derniers.

Quels sont vos perspectives et objectifs pour 2008-2009 ?

A. J. : … Nous continuerons à nous concentrer sur les trois objectifs de notre blog : Participer au débat politique par la publication de points de vue et de commentaires, informer sur la vie au Japon et surtout tenter de rassembler autour de la diffusion des valeurs démocrates.

H. T. : … J’espère également que des Japonais accepteront d’intervenir directement sur notre site afin de diversifier les points de vue.

Un dernier mot ?

A. J. : La démocratie et ses valeurs sont aujourd’hui mises à mal dans de nombreux pays … [Entre] la voix du démagogue [et] celle du démocrate, c’est cette dernière que notre blog entend porter.

H. T. : … Nous avons l’impression de prêcher dans le désert. Quand on souhaite débattre sur le fond, on nous oppose une politique de communication, quand les gens veulent parler d’un sujet important, on préfère donner la parole aux experts qui sont souvent coupés de certaines réalités, quand il faudrait réfléchir à certaines questions à tête reposée, on est convié à réagir vite et en fonction de notre émotion du moment, etc. Il ne faut pas désarmer mais continuer à faire part de nos convictions.


Repris du Blog du démocrate sous les mêmes conditions de copyleft.

Noté 5.0/5 (01 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour