« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

OG

Cliquez ici pour me contacter.

En lien

Débat à Paris pour l’élection des Jeunes Démocrates : le blogage en direct

, 29 juin 2008

Vu 3515 fois | 0 commentaire(s) | Noté 3.7/5 par 07 votant(s)

Le débat a commencé à 14h ; il y a 60 personnes environ dans la salle Jean Lecanuet au siège du Mouvement Démocrate à Paris. Franck Faveur et Alexandre Labarthe (Liste "Engagés !"), Pierre Braun et Mehdi Benchoufi ("Energie démocrate") sont en tribune.

14h15 : Franck Faveur (30 ans, liste Engagés !) est premier à prendre la parole ; pour lui, les JD doivent être force de propositions politiques, de développer des réseaux plus "sympathiques", le mouvement jeune ne se veut pas indépendant et se veut lié à François Bayrou et au Mouvement démocrate. Il affirme que sa liste n’est pas là "pour faire carrière".

Franck Faveur met en avant dans le programme de sa liste le rôle d’un coordinateur régional, chargé d’animer les actions des JD pou les rendre visible sur la scène médiatique. Il sera aussi chargé d’un "printemps de l’engagement" durant lequel, les associations locales et régionales (proches des fédérations démocrates ?) seront conviées à discuter et à débattre. Le coordinateur régional va aussi animer les prochaines élections, notamment européennes. Ce sera inscrit dans une logique de "réseaux".

Un chargé de fédération est aussi prévu pour "coacher" les fédérations et sera chargé de délivrer aux fédés les informations nationales.

Un "parrain" sera aussi nommé pour accompagner dans leurs démarches les nouveaux jeunes adhérents. La liste prévoit aussi une information sur les mesures législatives nationales et européennes via le site Internet, ainsi que le développement d’un "réseau étudiant" rassemblant des associations démocrates dans les facultés. Franck faveur propose un partenariat avec ces associations.

Une refonte du site Internet, un forum collaboratif, une newsletter sont aussi au programme. Franck Faveur prévoit aussi une communication externe : boutique en ligne, tournée des plages (podcast, chat, vidéos, etc.)


14h43 : Franc Faveur évoque des missions dont les thématiques ne seront pas forcément "jeunes", mais aussi axées sur de l’actualité politique. Des rencontres avec des associations sont aussi prévues toujours dans une logique de mise en place des réseaux.

L’Europe est aussi au programme : la campagne européenne sera aussi "unitaire" avec réflexion commune sur les enjeux européens. Cette réflexion se fera lors d’une réunion à Strasbourg avec les autres mouvements démocrates jeunes d’Europe.


14h47 : le 3e de la liste "Engagés !" Johan Alcaide affirme que la démocratie interne sera prioritaire au sein des JD et propose une union des compétences des deux listes en campagne. Il appelle à une mise en avant des jeunes démocrates sur les listes européennes. Après les élections, il pense qu’il faudra passer à l’action politique et ne plus s’attarder sur l’organisation des JD.


14h54 : Pierre Braun (24 ans, liste "Energie démocrate") prend la parole. Il espère l’éclosion d’une nouvelle génération politique après les municipales. Il ne veut pas que les JD "singe" les actions du Mouvement Démocrate. Il souhaite une "nouvelle gouvernance" digne de l’exigence d’une démocratie interne avec une plus grande cohésion entre les adhérents du Mouvement Démocrate.

Pierre Braun souhaite que les adhérents de chaque département mettent en avant plusieurs thématiques et y travaillent dessus ; ces thématiques pourraient être aussi mises en ligne sur une plate-forme collaborative. Il en résulterait un programme "différent" dans sa conception et sa façon de voir les choses par rapport au programme du Mouvement Démocrate. Pierre Braun souhaite faire participer les adhérents au débat et proposer ainsi un projet à François Bayrou. Ce programme "jeune" serait décomplexé par rapport aux "adultes" et mettrait en avant une approche nouvelle pour les prochaines élections.

Il souhaite que les JD aillent parler aux jeunes. Une grande coordination nationale serait créée pour permettre le débat entre étudiants dans les facultés ; ces étudiants sont souvent des associations indépendantes et la coordination nationale permettrait à ceux engagés au Modem de pouvoir agir et débattre dans les facultés.


15h09 : Pierre Braun propose une formation pour les jeunes adhérents afin qu’ils soient tous à égalité dans les débats. Sa proposition se veut "de faire croire" l’étudiant qu’il peut lui aussi prendre la parole dans un débat.

Il propose également la création de coordinations locales, mais au niveau régional. Il ne souhaite pas de nouvelles luttes internes et les JD doivent porteur d’apaisement et de propositions auprès des fédérations départementales tout en demeurant dans une coordination régionale. Il veut aussi un projet des JD qui soit rassembleur pour tous les jeunes adhérents, même pour ceux qui ont fait campagne sur l’autre liste adverse.


15h12 : Mehdi Benchoufi (30 ans, liste "Energie démocrate") veut qu’une nouvelle génération émerge dans le Mouvement Démocrate, afin que chaque énergie soit prise en compte. "Impulsion, "audace", il veut la création d’associations jeunes qui soient associés aux JD.

Il insiste sur des structures de communication "efficaces" et "vitales" pour le MoDem et les JD. Des outils pour informer et aider les étudiants dans tous les domaines.

Dans la voix et l’allure, Mehdi rappelle étrangement un ancien premier ministre, mais passons ! ;-)


15h23 : Les deux têtes de liste se sont exprimés et on passe aux questions dans la salle. Alexandre Labarthe, second de la liste "Engagés !" vient d’arriver en tribune un peu en retard.

Une jeune adhérente, Margaux des Bouches-du-Rhône : Elle demande à Franck Faveur les raisons d’une phrase polémique exprimée par les candidates de sa liste sur des "méthodes peu recommandables d’un autre temps", concernant la parité au sein des mouvements politiques.

Franck Faveur assume le point de vue de ses candidates ; il rappelle qu’il est engagé dans des associations de lutte contre les discriminations et ne pense pas qu’il y ait des problèmes de machisme au sein du Modem. Il souhaite simplement faire aboutir son projet de parité.

Pierre Braun rebondit sur la parité, estimant que c’est "un débat du 20e siècle", imposé comme contrainte à tous les candidats. Il estime que les femmes sont très impliquées dans les structures locales et qu’elles doivent être pleinement impliquées dans les listes des JD, même si la parité pour cette campagne n’était pas obligatoire. Christelle Carcone lance dans la salle en rigolant : "Ce n’est pas vrai !"

Mehdi Benchoufi pense que sa liste a respecté la parité dans l’ordre d’appartenance et qu’il y a une proportion égale de femmes et d’hommes. Exclamations de rires dans la salle...

Un adhérent demande pourquoi cette parité n’est pas alors appliquée pleinement, car "la femme est l’avenir de l’homme".


15h35 : Arnaud Jardin, président de l’association "Assas démocrates" à l’Université Paris 2 Assas : Il veut s’avoir ce que c’est que cette "fédération étudiante" proposée par la liste "Energie démocrate".

Pierre Braun estime que son projet ne veut pas développer des associations démocrates dans les facultés, mais d’associer celles existants déjà que ce soit dans les facultés à Paris et en province. Beaucoup de jeunes, selon lui, sont déjà impliqués dans des associations indépendantes comme la "Confédération étudiante".

Arnaud Jardin lui demande quelle est sa méthode. Pierre Braun propose des Assises des associations démocrates pour former et impliquer de nouveaux jeunes sans expériences d’engagement.

Franc Faveur répond aussi que le développement du réseau dépend des situations locales.


15h43 : Christelle Carcone demande comment les deux candidats prendront contact avec les autres mouvements jeunes des autres partis centristes.

Pierre Braun : Il ne souhaite pas la participation des JD à des plate-formes centristes qui iraient à l’encontre de la position nationale du Mouvement Démocrate. Mais il n’est pas opposé à des plate-formes de débats centristes sur des thèmes comme la dette, par exemple. Pour lui, la présence des JD à ces débats est plutôt indispensable. Franck Faveur partage cet avis.


15h47 : Un jeune adhérent regrette le manque de propositions de la liste "Engagés !" sur le pouvoir d’achat.

Alexandre Labarthe de la liste "Engagés !" lui répond que cette problématique nécessite un travail commun pour la faire relayer auprès du gouvernement et auprès de l’Europe.

Pierre Braun dénonce de son côté l’archaïsme gauche-droite sur cette question et ne pense qu’elle relève de l’Europe.

Mehdi Benchoufi rappelle que l’euro fort a permis de bonnes choses et que le paquet fiscal fut un gaspillage des marges budgétaires. Pour lui, le problème doit abordé par le biais du logement des étudiants, importante pour son insertion sociale.

Franck Faveur estime que les JD devront communiquer face aux dérives de la communication du gouvernement et de Nicolas Sarkozy.


15h55 : Anaïs, JD de l’Aube s’interroge sur les propositions des deux listes sur la santé des étudiants.

Mehdi Benchoufi pense que l’Europe doit saisir cette question, mais pense qu’elle a déjà bien travaillé pour la prévention de la santé des étudiants.

Pierre Braun estime que l’harmonisation des systèmes de soins doit permettre de débloquer l’Europe, "de faire croire" aux citoyens européens que l’Europe agit.

Alexandre Labarthe perçoit une harmonisation nécessaire, mais qui reste difficile à cause des systèmes de soins différents entre Etats membres. Il se demande qu’est-ce qui peut être harmonisé entre Etats membres.


16h01 : Vincent de la Gironde demande à Alexandre Labartje quelles sont les préoccupations pour l’Europe à la veille de la présidence européenne.

Alexandre lui répond qu’il faut relancer le projet européen qui ne parle plus aux citoyens européens. L’Europe sociale n’est pas la priorité selon lui : les problématiques concrètes doivent passer après le projet global européen.

Franck Faveur estime que les propositions des JD soient en phase avec les attentes des Français.

Pierre Braun pense que l’Europe économique ne se tourne plus vers le citoyen, cela depuis cinquante ans. Il préfère se tourner vers l’Europe sociale.

Mehdi Benchoufi pense que faire participer les citoyens au projet européen est crucial.


16h07 : Laurent du Rhône estime que les deux listes se posent toujours les mêmes questions et que les deux candidats se connaissent par coeur. Il le dit en affirmant avoir suivi tous les débats. Sa remarque est appréciée par la salle et pas de réponses des deux candidats.


16h10 : Adrien de Brest demande aux deux candidats quel est leur projet économique.

Pierre Braun revient sur l’erreur du paquet fiscal gouvernemental et aurait souhaité une politique pour le pouvoir d’achat plus structurelle.

Mehdi Benchoufi parle "d’actes de piraterie" de Nicolas Sarkozy sur la société, empêchant un climat serein sur la négociation collective.

Franck Faveur regrette que le gouvernement n’ait pas développé le commerce local, parlant ici en tant que chef d’entreprise lui-même. Le gouvernement selon lui ne répond pas sur le poids des charges sociales et si les 35 heures sont un acquis, il souhaite une souplesse pour les petites entreprises.


16h18 : Kim de Meurthe-et-Moselle demande aux deux candidats quel est leur bilan respectif au sein des JD.

Pierre Braun estime que le fait qu’il soit président des JD de Gironde a permis de porter à maturité une nouvelle génération politique. Il revendique des débats menés dans plusieurs villes de Gironde avec des thématiques différentes et la création d’un "livre orange" distribué à tous les candidats.

Franck Faveur revient sur la campagne municipale dans le 17e arrondissement de Paris durant laquelle, il a participé au projet et à la campagne. Il reconnaît ne pas avoir l’expérience d’une présidence de fédération jeune.

Alexandre Labarthe revient aussi sur les municipales qui ont permis aux jeunes de porter un projet, un programme et d’avoir des élus, notamment en Haute-Garonne où ils ont eu des élus. Il est aussi d’accord pour dire que ces élections ont lancé une nouvelle génération politique.

Mehdi Benchoufi revendique son expérience de la campagne municipale à Paris et pense que les JD joueront leur crédibilité sur leurs propositions.


16h27 : Céline Alléaume estime, par son expérience, qu’un mouvement jeune réussit s’il est en articulation parfaite avec le mouvement lui-même. Elle interroge les deux candidats sur leurs propositions sur cette question.

Franck Faveur propose que le bureau des JD nouvellement élu portera "la bonne parole" (actions, propositions) par le bas, auprès des fédérations et par le haut auprès des dirigeants du Mouvement Démocrate. Les JD pourront faire aussi bien que les "sexy centristes" de la campagne présidentielle et les conseillers nationaux sur sa liste relaieront les actions des JD auprès des aînés.

Pierre Braun souhaite une "autonomie" et pas une indépendance des JD, même si cette autonomie n’est pas intégrée au règlement intérieur du Mouvement Démocrate. Il veut faire vivre cette autonomie politiquement pour qu’une véritable génération politique émerge.


16h38 : Christelle de Crémiers demande aux deux candidats quels sont leurs actions pour reconquérir l’espace médiatique délaissés par les JD.

Pierre Braun affirme qu’il portera "l’image du MoDem" s’il est élu. Il souhaite aussi que les JD travaillent sur les sujets d’actualité, afin de produire des communiqués recevables et collant à l’actualité. Il pense à un "secrétaire" chargé de la veille de l’actualité et que Mehdi benchoufi soit le porte-parole thématique auprès des médias.

Franck Faveur affirme de son côté que sa démarche sera axée sur d’abord sur la campagne des élections européennes, en y associant les autres mouvements jeunes européens. Il compte sur une retombée médiatique non négligeable. Il propose aussi des communiqués de presse (un par semaine) sur des sujets d’actualité et de se servir du réseau Internet et de la blogosphère pour toucher les médias.


16h45 : Richard s’interroge sur le budget de l’Etat et son équilibre : comment trouver l’équilibre sans couper des actions ministérielles indispensables ? Quels sont les ministères à privilégier ?

Alexandre Labarthe répond que des audits doivent être faits qui indiqueront quelles seront les problématiques à privilégier.

Mehdi Benchoufi rappelle que cet audit a été fait et revient sur la nécessité de mieux utiliser la dépense que de se focaliser sur le désendettement. Il prône la délocalisation et à la suppression des départements.


16H52 : Julien de Paris revient sur les courants au sein des mouvements politiques. Il demande si chaque candidat a une position par rapport à ces courants.

Franck Faveur affirme que sa liste regroupe d’anciennes tendances, d’anciens courants. Il ne souhaite pas que sa liste créé un nouveau courant. "Tous les profils sont démocrates" pour lui.

Pierre Braun pense que les JD doivent être force de propositions sans être un courant de plus. Les efforts pour représenter tous les JD ne susciteront pas de nouveaux courants d’après lui.

Fin du débat.

Crédit photos : France démocrate


Le débat se clôt vers 17h, ainsi que cette campagne interne des Jeunes Démocrates. On apprend par ailleurs que les Jeunes Démocrates comptent 11 400 adhérents à ce jour. Le nouveau président des Jeunes Démocrates sera connu le 10 juillet prochain.

Noté 3.7/5 (07 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour