« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

» Élu

Eurodéputés MoDem contre "l’année de détention" pour les immigrants illégaux

, 25 juin 2008

Vu 1845 fois | 0 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 08 votant(s)

Pour comprendre la position des députés européens du MoDem sur le vote, le 18 juin 2008, de la Directive Retour, directive dite "de la honte" par certaines associations de défense des sans-papiers (Ligue des Droits de l’homme, RESF…).

J’ai regardé sur le site du Parlement européen ce qu’ont voté les trois députés européens qui sont aussi vice-présidents du MoDem : Bernard Lehideux, Marielle de Sarnez et Jean-Luc Bennahmias - qui représentent donc près de 50% de la direction du MoDem !

Attention, suivez bien !
- Non votant : Jean-Luc Bennahmias - qui s’est exprimé contre la directive mais dont le train était en retard.
- Bernard Lehideux et Marielle de Sarnez ont voté contre le rejet de cette directive.
- Bernard Lehideux a voté contre cette directive (de même que Nathalie Griesbeck et Anne Laperrouze).
- Marielle de Sarnez s’est abstenue (de même que Philippe Morillon).

Marielle de Sarnez et la délégation du MoDem ont proposé au Parlement Européen des modifications, qui n’ont pas été adoptées :
- Des mesures sérieuses de protection des mineurs afin qu’ils ne soient pas placés dans ces centres de détention qui sont totalement inadaptés pour des enfants et traumatisants et qu’ils puissent avoir accès à l’éducation, à des soins , à des activités récréatives, à un suivi par des organismes spécialisés dans l’enfance.
- L’allongement de la période de retour volontaire à minimum 4 semaines.
- Une détention maximum de 3 mois concernant les adultes (avec possibilité de prolonger de 3 mois maximum).
- Des mesures de protection pour les personnes souffrant de maladie, afin qu’elles puissent avoir accès à des soins non disponibles dans leur pays d’origine.

Il me semble que les adhérents, les sympathisants, les électeurs du Mouvement Démocrate, et les citoyens sont en droit de mieux comprendre la position du MoDem sur la politique à suivre face :
- à l’immigration "illégale" ou "clandestine" en France,
- à l’immigration et aux flux migratoires en général.

Ces questions devraient, selon moi, être traités au plus vite par nos instances nationales (Direction, Conférence nationale, Commissions…).

Noté 5.0/5 (08 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour