FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > "Le projet de société que nous défendons", Mouvement Démocrate

"Le projet de société que nous défendons", Mouvement Démocrate

Pour répondre à la question "Le Mouvement Démocrate, c’est quoi ?"

mercredi 4 juin 2008, par François-Xavier Delcamp

François Bayrou le 26 avril 2008 : "Nicolas Sarkozy a dit jeudi soir : je crois au capitalisme et à la mondialisation. Eh bien moi je crois à l’humanisme et à la justice ! Et ceci signe trois projets de société différents : celui qui est fondé sur l’assistance, sur notre gauche ; celui qui trop souvent est fondé sur l’arrogance, sur notre droite ; et celui qui est inspiré de la justice. Entre l’assistance et l’arrogance, il y a un immense espace pour le projet de société dont la France a besoin pour son avenir."

Le Mouvement démocrate,
- C’est le parti indépendant et libre qui se situe, entre le PS et l’UMP, au centre de la vie politique française.
- C’est le parti de l’humanisme, qui met l’homme au centre de la société, et non l’État et le collectif, ou la maximisation des profits. Il défend une volonté sociale dans une économie de marché, en faisant vivre les solidarités et l’équité.
- C’est le parti qui défend la famille comme cellule de base sur laquelle se construit une société harmonieuse, tout en respectant les différences.
- C’est le parti qui défend les chances de tous les enfants, conscient que l’accroissement de l’illettrisme contribue à discréditer notre système éducatif. Il défend l’instruction nationale comme priorité des priorités : son budget ne doit pas être rogné pour réaliser d’autres équilibres.
- C’est le parti qui affirme que le droit à la santé pour tous est une exigence réalisable, à condition de plus responsabiliser les acteurs du système, et non de taxer les malades.
- C’est le parti qui dénonce la dérive des finances publiques, les mesures inconsidérées pour les riches (paquet fiscal, financement du RSA aux dépens de la prime pour l’emploi - PPE). La dette publique de plus de 1200 milliards d’€, entraîne une charge annuelle de plus de 40 milliards, que nous laisserons à nos enfants, cela devient irresponsable. On ne peut s’endetter que pour investir et non pour le fonctionnement.
- C’est le parti du respect de la Démocratie. A la commission des Lois de l’Assemblée Nationale, François Bayrou, lors de son audition du 5 mai, a annoncé qu’il défendrait une dose de proportionnelle de 10% pour les législatives. Le Mouvement Démocrate dénonce les projets de verrouillage de la démocratie par une accentuation forcée du bipartisme (projet UMP d’élection à un tour aux régionales, projet de passer à 1000 signatures pour le dépôt de candidature à la présidentielle, etc.)
- C’est le parti qui œuvre pour un développement vraiment durable, nécessité vitale du XXIème siècle ; le parti pour lequel il ne suffit pas d’en parler lors d’un "Grenelle".
- C’est le parti de l’Europe politique, qui doit fédérer tous ses habitants pour agir solidaires, pour parler d’une seule voix dans la mondialisation.

François Bayrou concluait ainsi son discours du 26 avril dernier :

"[Le] débat qui débouchera sur les élections européennes de juin 2009 ne consistera pas seulement à prononcer de manière incantatoire le mot d’Europe mais à mettre un contenu à ce qu’Europe signifie en termes de projet politique, projet de société, projet de civilisation.

Si l’Europe n’a pas de projet différent des autres continents ou des autres grands modèles qui nous entourent et qui nous concurrencent, alors l’Europe ne subsistera pas. Ne gagneront que ceux qui auront un projet original. Si vous avez le même projet que les autres, vous disparaissez."


Voir en ligne : Le projet démocrate sur France démocrate

Messages

  • Bouhhhhhh..le point 3 et le coup de la famille...c’est un peu glaçant non ?
    Et aussi le Modem ce n’est pas que ça on espère, ce texte est à compléter..la parité et la pauvreté l’exclusion etc..

    • Avez-vous des enfants ? Ceux qui ont des enfants savent que c’est la plus belle aventure de la vie.
      A condition bien sûr d’y consacrer beaucoup de temps et d’amour, c’est l’avenir, la créativité, le regard vers demain...
      Pourquoi évoquer la famille serait glaçant ?
      C’est peut-être votre compréhension vieillotte de la chose qui vous empêche de voir la réalité du bonheur - qui a toujours un coût. On n’a rien sans rien.
      Par contre, ce que je ne trouve pas dans ce texte, c’est la parité. Et là, quand je vois la photo de la personne et estime son âge, je me dis qu’il y a grande urgence de remédier à cette lacune. Dans notre Mouvement Départemental, il y a 49 élus, dont 7 femmes et 42 hommes !!! Il est évident que ceux qui ont verrouillé le système pour les élections et nominations - nous l’avons vu tellement clairement que cela ne supporte aucune mise en doute - ce sont des hommes qui ne souhaitent pas laisser leur place, surtout pas...
      Dommage, mais ceci montre clairement qu’il y a un long chemin à faire dans les mentalités - non pas des nouveaux adhérents qui n’ont là en majorité aucun problème et qui rassemblent beaucoup de femmes engagées, souvent créatrices d’entreprises, mais dans les structures anciennes de notre mouvement politique.
      Il faudra bouger, absolument à ce niveau, et laisser la place à la parité, car ce machisme est d’un autre âge...
      En tout état de cause, les femmes engagées au MoDem - dont je suis - ne cesseront de faire entendre leur voix et de faire en sorte que ce déséquilibre au sein du MoDem, issu de ses anciennes racines, soit rétabli au profit d’un équilibre que l’on trouve dans les démocraties d’Europe du Nord auxquelles on trouve actuellement beaucoup d’avantages à tous les niveaux, parce qu’on commence à regarder au-delà de son nombril...

      Voir en ligne : http://www.projetdemocrate.eu

    • En réponse au précédent commentaire je pense effectivement que la famille base de notre société est plus en danger que le non respect de la parité. Dans la famille normalement il y a un père et un mère, il doit en être naturellement de même comme dans notre Mouvement Démocrate (ce qui est fait pour toutes les élections) Pour moi il est évident que l’égalité homme-femme est la base de la famille et donc de la société. La parité est donc naturelle dans une telle conception et doit donc l’être pour tous.

    • J’ai apprécié votre article, mais ai quelques difficultés de compréhension avec votre commentaire.
      Que veut dire votre commentaire "Dans la famille normalement il y a un père et un mère, il doit en être naturellement de même comme dans notre Mouvement Démocrate (ce qui est fait pour toutes les élections)" ?

      Comment expliquez-vous le fait que dans notre département - qui ne doit pas être une exception - il y a 42 hommes et 7 femmes élus ? Est-ce NORMAL ? Serait-ce que pour certains encore la femme doit être aux fourneaux et l’homme à l’extérieur ?

      Heureusement que la jeune génération en France et en Europe - plus qu’en France avec certitude - partage les responsabilités et les tâches !!!
      Notre famille est européenne et a une large pratique du partage des tâches et responsabilités. Mon mari est allemand, mon fils français et allemand vit avec une Polonaise, l’un prépare son doctorat l’autre finit ses études et ils se partagent tout...
      Donc la société européenne évolue, il reste à souhaiter que la France ne soit pas trop en retard à ce niveau. En ce qui me concerne, j’ai créé mon entreprise, mon mari aussi et nous partageons les risques, les réponsabilités chacun pour son entreprise.

      Il me semble qu’au MoDem, les femmes créatrices d’entreprise vivant dans un couple NORMAL sont assez nombreuses. Et cela me rassure pour l’avenir de notre mouvement. Il faut cependant parler assez fort pour être entendu contre certains conservatismes du XXème siècle et même du XIXème.

    • Qu’est que c’est que ces cris d’orffrais quand on parle de famille ! De grâce arrêtons ces réactions de vieux gauchiste ou de féministe dépassé.

      Moi ce qui me glace, c’est quand on va répondre à un gosse qui demande qui est son père. Il est le tube 33X22 de la glacière de la banque. La famille c’est une histoire et quand je dis la famille ce n’est pas restreint au modèl pétainiste (cela dans notre société peut englober énomément de syle de famille). Mais une cellule de base ou l’on retrouve qui on est avec ses racines. Cela n’exclut en rien les célibataires ou tout autre. Mais cela veut dire notre attachement à un cadre pour les enfants

      Désolé pour ceux qui veulent tuer ce modèle, pour moi il reste dans sa diversité de notre société, l’un des centres de stabilités.

    • Ah...quand même Pétain...c’est vrai que ça sentait un peu ça, mine de rien..
      La famille c’est important, primordial, mais l’extérieur aussi...et le MoDem est ouvert sur les autres.

    • Que répondre à votre commentaire, sinon qu’il ne faut pas tout confondre.

      Au Mouvement Démocrate nous ne rejetons personne, Au contraire nous défendons l’humanisme c’est à dire tous les humains sans distinction nous voulons que tous puisse vivre en s’épanouissant sans que personne ne reste au bord de la route.

      Comme l’a bien affirmé F.Bayrou 2008 est l’année charnière, la nouvelle donne sur l’énergie qui devient rare et chère va bouleverser beaucoup de choses.Il va falloir beaucoup de courage politique pour élaborer de nouvelles solutions, équitables.

      Amicalement.

  • En réponse à Laetitia, dans le texte il est marqué que nous voulons une société qui mette en oeuvre la solidarité et l’équité. Vous evez raison, il faut faire progresser notre société en défandant ces notions par une lutte éfficace contre les pauvretés, et non uniquement par l’assitance et des mots.

    • bonne remarque de Laettitia...la famille ça sent trop le mariage, la connotation parait restrictive ; il y a une évolution à faire admettre, je pense.
      Il a d’ailleurs heureusemnt un salut hors famille et mariage et on peut etre seuls, sans famille, isolé et être exclus ?
      Ce genre de cadre ne regarde que l’individu et pas le parti politique, c’est sa liberté. Il peut y avoir salut hors de la famille comme cellule de base ! Amen...
      Il ne faut pas ecrire ce genre de chose comme ça c’est trop restrictif.
      Il faudrait aussi arrêter de dire l’homme, mais plutot les individus ou les citoyen(ne)s.
      Je rejoins un commentaire qui dit que c’est un peu marqué vieille France ce texte, même s’il part d’un bon sentiment.
      Et pour la parité, il y a encore du taf, hélas.

  • Je commencerai par une prière pour l’équité des lecteurs : pourquoi les textes sont-ils écrits comme des polices d’assurance ? Avons nous quelque chose à dissimuler ? Ce que nous voulons c’est l’assurance d’un changement que nous souhaitons dans toutes les pratiques ; sans discrimination d’âge, de sexe, de religion, de culture, de couleur, d’origine. Alors soyez « sympa » faites que nous puissions lire sans avoir à douter de la transparence que nous recherchons. Le chemin sera d’autant plus facile à parcourir même s’il est long. Merci et bon courage.