FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > Règlement intérieur du MoDem : les points-clés que je retiens du 8 mai (...)

Règlement intérieur du MoDem : les points-clés que je retiens du 8 mai 2008

vendredi 9 mai 2008, par Marie-Anne Kraft

En super forme notre boss, souriant, plein d’humour, à l’écoute, paraissant connaître presque tous les intervenants, concentré sur l’essentiel et marquant la direction, son autorité sur des sujets qui lui tiennent à coeur ! Il y avait en lui du "grand-chef indien" et du Rambo ce jour-là ..

Remarques liminaires de François Bayrou :

o Election importante pour notre fonctionnement, mais ne pas se tromper d’enjeu : l’enjeu n’est pas le pouvoir au sein du MoDem, mais que des forces considérables cherchent à nous faire disparaître. Nous devons agir comme un « commando », en cohérence, avec efficacité.

o FB veut la démocratie et rejette le bazar (les Verts sont morts d’un « intégrisme démocratique » imposant un règlement trop complexe). Et un parti qui n’a pas un « vrai chef » est mort d’avance. Nous ne cherchons pas à construire une « République » en miniature, mais un vrai commando.

o Toutes les propositions alternatives envoyées au Mouvement Démocrate ont été lues par FB. A ceux, notamment parmi leurs auteurs, qui déplorent que leur version ne serve pas de base de départ à la discussion, FB rétorque que c’est comme au gouvernement, la proposition de loi est proposée par l’écecutif, puis les parlementaires proposent les amendements. Il fallait bien choisir la version de départ pour commencer et il ne voulait pas qu’elle soit trop lourde et complexe. Tous les amendements seront étudiés de toute façon.

o Concernant le type de scrutin pour les mouvements départementaux, FB accorde une préférence au vote à la proportionnelle (à la plus forte moyenne) d’une direction collégiale, moins conflictuelle et permettant la représentation pluraliste des adhérents.

Remarques Générales :

o Participation de seulement 3 membres de l’éxécutif aux débats. Remarquons l’absence (volontaire ?) de Corinne Lepage, alors qu’elle a beaucoup contribué aux propositions alternatives de projet de règlement intérieur.

o Rappeler dans le RI la définition des instances et des missions des fonctions.

o Eviter de reprendre dans le RI ce qui est déjà inscrit dans les statuts (hors séance : peut-être rappeler aussi la pyramide des droits : Statuts > RI du Conseil National > RI du conseil Départemental ?)

o Penser à respecter la parité sur les listes (voir si déjà précisé dans les statuts).

o Certaines propositions trop compliquées, et aussi voulant imposer une interdiction de candidature à des élus pour éviter le cumul (alors que cela peut permettre une osmose des expériences est utile et enrichissante), même au sein du Comité de Conciliation et de Contrôle (Bayrou souhaite y proposer des membres expérimentés du Comité Exécutif), est trop contraignante.

Mouvements départementaux :

o Il y a consensus dans la salle pour une direction collégiale élue à la proportionnelle à la plus forte moyenne. Reste à déterminer si le président et les vice-présidents sont élus au suffrage direct par les adhérents ou par un bureau qui lui-même est élu (à la proportionnelle de préférence) par les adhérents.

o FB est favorable (moi aussi !) à une représentation pluraliste des opinions et des territoires pour les Conseils Départementaux (cela signifie-t-il qu’en plus d’élire des représentants d’adhérents sur des listes départementales à la proportionnelle, il y aurait aussi les représentants des sections locales, par exemple 1 ou 2 par circonscriptions ? Dans ce cas faut-il en même temps que le vote élire ces représentants locaux ?)

o Reste aussi à déterminer le nombre de conseillers départementaux, en fonction des nombres d’adhérents, avec seuils.

o Laisser les mouvements départementaux autonomes sur leur propre RI et leur organisation locale, notamment des sections locales.

o Ne pas oublier le Mouvement des Français à l’Etranger.

Mouvement Internet :

o Animateurs et modérateurs mais pas lieu de pouvoir et d’affrontements internes.

o Pas en concurrence avec les Mouvements départementaux.

o Pour les adhérents qui n’ont pas internet, prévoir un point de rencontre possible une fois par semaine sur un point disposant d’internet pour leur donner des infos et leurs permettre d’accéder aux blogs MoDem (éventuellement parrainage/initiation par des internautes ?). Ne pas faire payer ceux qui, n’ayant pas internet, doivent recevoir les infos par courrier. Réfléchir plutôt à une contribution de solidarité pour financer ce coût.

Conférence Nationale :

o préciser le nombre de représentants (1 pour 20 adhérents ?)

Comité de Conciliation et de Contrôle :

o Sorte de « conseil des sages », équivalent au conseil constitutionnel.

o Un candidat à une élection ne peut pas faire partie du CCC qui statuera sur cette élection,

o Un médiateur pour régler les cas « évidents » et multiples qui ne nécessitent pas vraiment d’arbitrage,

o Quelques membres auditeurs pour assurer une formation de nouvelles personnes afin de prévoir la relève d’anciens.

Messages

  • Construire en Mouvement se transforme en alternatif !!? Le nom de ce groupe de travail serait-il si difficile à prononcer ? Oser proposer autre chose que le RI de François Bayrou serait-il un crime de lèse-président ?

    • Je me faisais la même reflexion, mais ce billet n’est pas un cas unique, on en est là !

      @+

    • Je suis étonnée de la réaction de Reg68 à cet article que je trouve un assez bon résumé de ce qui a été vécu lors de la réunion du 8 mai.

      Marianne a écrit :

      Toutes les propositions alternatives envoyées au Mouvement Démocrate ont été lues par FB.

      Elle n’a pas cité CEM, car ce groupe n’a pas été le seul à soumettre une proposition. FB a reçu des propositions de toute la France, de groupes qui ont bossé, sans en faire une publicité nationale, dans beaucoup de départements.
      Réduire toutes les propositions à celle de CEM me semble bizarre et cette réaction "épidermique" étrange.
      Quel est cet esprit ?

    • Pour être à la fois honnête et factuel, il convient cependant de reconnaître que la majorité des contributions structurées en vue du projet de RI se sont retrouvées au sein de CEM dont les initiateurs (qui ont certes eu parfois des propos excessifs... mais il en a eu bien pire, qui n’ont pas été dénoncés !!!) ont su, très rapidement et de façon organisée, mettre à disposition des adhérent un "cadre d’accueil" leur permettant d’échanger et de s’exprimer.

      Je l’affirme d’autant plus librement que je n’ai pas fait partie ni de "Démocrates en Mouvement", ni de "Régions en Mouvement", et je n’ai vu - comme bien d’autres - dans une coopération avec CEM que le seul intérêt de contribuer efficacement à une entreprise nécessaire et urgente d’organisation et de dynamisation de notre Mouvement.

      J’avais commencé à travailler sur un projet de RI dans le cadre départemental, mais le fonctionnement du groupe a été "gelé" pendant 3 mois. Des contacts, directs ou indirects, via "e-soutiens", m’ont permis d’entrer en relation avec des adhérents qui s’étaient engagés dans une réflexion sur le RI, et ce sont ces échanges qui m’ont permis de formaliser des contributions qui semblent tenir la route (puisqu’il apparaît que F. Bayrou en a repris plusieurs à son compte ce 8 mai). Il se trouve que, pour une importante majorité, nous nous sommes retrouvés, sans sectarisme et sans aveuglement, dans CEM. C.Q.F.D.

      Je ne comprends donc pas certaines "insistances" à salir CEM, qui a joué un rôle d’automoteur, comme notre "leader" l’avait souhaité.

    • Daniel, je comprends ta déception dans ton département, mais tous n’ont pas fonctionné ainsi. Tu écris :

      il convient cependant de reconnaître que la majorité des contributions structurées en vue du projet de RI se sont retrouvées au sein de CEM

      Comment peux-tu en juger ?
      As-tu reçu toutes les propositions qu’a reçues François Bayrou ?
      Ou quelqu’un du "siège" t’en a-t-il informé ?

      Je ne comprends vraiment pas cet acharnement...

      Si je lis bien, tu écris : "La majorité des propositions STRUCTUREES". Cela induit que les autres ne le seraient pas et que CEM est le seul et le meilleur qui sache travailler.
      Si c’était le cas, quel mépris pour les autres qui se sont donné tant de peine !

    • La réponse est très simple : j’ai lu toutes les contributions mises en ligne sur le site très officiel "lesdemocrates.fr".

      Pour ce qui me concerne je m’attache en toute bonne foi à être factuel (en admettant pouvoir commettre des erreurs d’appréciation), mais aussi à éviter toute attaque envers des personnes ou des procès d’intention ... même si je suis parfois amené (très rarement cependant) à rétablir une certaine "vérité des faits".

    • Je n’ai pas suivi tout l’historique des groupes ayant travaillé sur les statuts, le RI... je tiens seulement à dire qu’en tant que simple adhérente (je suis sortie de bayrou.fr depuis 2 mois seulement), je regrette qu’il se crée une sorte de caste de "sachants- coupeurs de cheveux en 4" qui contribuent à dénigrer systématiquement le MoDem avec des critiques certes souvent justifiées, mais de manière jusqu’au-boutiste, comme si le MoDem était une création ex nihilo et la démocratie un parangon suprême à l’aune duquel toute imperfection du réel serait un scandale .
      Ce serait bien de ne pas perdre de vue que le but de ce mouvement est de donner des messages clairs (ce qui ne veut pas dire simplistes) à la fois à la majorité des adhérents et à nos concitoyens.
      C’est super d’oeuvrer pour un mouvement vraiment "démocrate", mais gardons un comportement digne de cette appellation !

    • Que de temps perdu parce que le chef tient à rester le chef et à ne pas faire confiance en les militants ! 7 heures et demie de discussion qui auraient pu être réduites significativement car, comme cela a été mentionné ici, de très nombreuses suggestions faites jeudi étaient contenues dans le projet CEM, sans commune mesure plus complet, plus "démocrate" que celui que FB nous a présenté. Tout ceci ne serait pas très important (quoique .... quoique...) s’il n’y avait toutes ces petites attaques personnelles (dès le début de l’après-midi), toutes ces tentatives de déstabilisation personnelle dès qu’une question était gênante. FB a tout à fait le droit de ne pas être en accord avec ce que des groupes de travail lui proposent mais pourquoi réduire cela à des "enfantillages" et donner le sentiment aux militants que CEM n’est qu’un groupuscule dont l’objectif est de diviser le MoDem et de faire le jeu de Sarkozy ?

  • Merci pour ce commentaire, Marie-Anne, utile à ceux qui n’avaient pu se déplacer.

  • Un important ajout à ce résumé pourtant fort bien fait :
    les militants du monde rural et ceux qui n’ont pas Internet n’ont pas été oubliés :
    1) Sur proposition d’un militant du Beaujolais, le principe généralisé de la possibilité de vote par correspondance permettant à tous de s’exprimer lors des différents suffrages a été noté par François Bayrou
    2) Les mentions d’envois payant des documents papier à ceux
    qui ne possèdent pas Internet ont été supprimées du projet pour une égalité de tous au sein de notre mouvement