« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Regards roses sur le village orange

Les blogueurs invités à l’Université d’été 2006

, 12 septembre 2007

Vu 1341 fois | 0 commentaire(s) | Noté 4.5/5 par 02 votant(s)

L’UDF avait invité dans le Var des blogueurs de toutes couleurs ; beaucoup de ceux qui sont venus avaient le coeur, ou la carte, à gauche. Leurs billets cherchent à "positionner l’UDF" (Royal ou Sarkozy ?) ... mais reflètent une bonne humeur rebelle aux classifications.

Philippe Thomas alias "Fraise des bois", militant de la VIème République avec Arnaud Montebourg, a découvert une UDF que "ça travaille drôlement ... de changer de république". Mais ce qui l’a "estomaqué", c’était la citation de Jean Jaurès sur les tee-shirts orange des militants.

Cycéron, du Benito Report, lit dans la citation de Victor Hugo sur d’autres tee-shirts, "’A la consigne je préfère ma conscience’, … quasiment un bras d’honneur à l’UMP. D’ailleurs mes quelques entretiens avec les militants traduisent un même sentiment : ils se sentent aujourd’hui apparemment plus proches du centre gauche que de la droite. Voilà une vraie nouveauté."

Hugues Serraf, royaliste de la première heure, titre : "La gauche, oui, but not as we know it..." : "Ouverts à l’innovation, antiracistes, pro-européens, plutôt pas mal informés des réalités internationales : il aurait été difficile de se fâcher avec les militants. ... Je devais me pincer à intervalles réguliers pour me souvenir que je ne me trouvais pas à La Rochelle mais bien en territoire ennemi. Bon, l’absence d’excités exigeant l’arrêt immédiat des relations diplomatiques avec les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et Israël était un bon moyen de rester conscient de ce qui distingue les universités d’été de mon propre parti d’une manifestation UDF..."

Cycéron voit TF1 interroger "deux jeunes militantes sur le thème : comment devient-on un ’jeune centriste’ ", les guillemets sont dans le texte. Julien Charnay, d’election-presidentielle.fr, interviewe un nouveau militant, Sylvain Tarreau : il a rejoint l’UDF pour "promouvoir l’idée d’une union politique en Europe.".

Mais le webreporter le remarque : c’est sur d’autres sujets que le candidat met l’accent, enfilant "les habits de chevalier blanc de la politique. Il veut moraliser la vie publique". Julien Charnay relève aussi "la citation de Robespierre sur les bloc-notes offerts aux journalistes présents pour ces université d’été : ’Nous voulons substituer, dans notre pays, la morale à l’égoïsme, la probité à l’honneur, les principes aux usages, les devoirs aux bienséances (…)’. ... Que l’instigateur de la Terreur s’invite ainsi dans le matériel du vieux parti centriste et girondin sans faire hurler quiconque est peut-être le signe d’un mouvement en profonde mutation."

Cette moralisation de la politique passerait par l’indépendance des médias. Pendant l’université d’été, François Bayrou dénonce, au 20 heures de Claire Chazal, les liens entre les grands médias d’information, et les grands intérêts économiques fournisseurs de l’État : de quoi préfabriquer un second tour qui donnerait à Nicolas Sarkozy les meilleures chances de l’emporter.

Le Benito Report semble se réjouir que "Bayrou rue dans les brancards".

D’autres comme Philippe Pinault, de Blogspirit mènent l’enquête sur le rôle d’internet à côté des médias : à l’UDF, écrit-il "plus personne ne demande "ce qu’est un blog" et beaucoup reconnaissent que l’UDF n’est pas assez présente sur ces medias et devrait investir davantage la toile" - d’ailleurs, Fraise des bois recommande à François Bayrou d’ouvrir un blog.

Hugues Serraf, "journaliste dans le civil", estime que les journalistes présents à la Grande Motte " n’avaient rien à envier aux blogueurs les moins créatifs." Il s’agissait, il est vrai, "souvent des seconds couteaux n’ayant pas été pressentis pour le véritable événement du week-end, quelque part du côté de Marseille."

Selon lui, c’est l’inverse sur les blogs ; "les comptes-rendus des uns et des autres ont tendance à être d’une meilleure tenue que ceux des blogueurs de Marseille ou de La Rochelle".

Peut-être en raison de la bonne franquette languedocienne ? "On est loin du luxe de l’UMP, ou même du confort du PS, en termes de media facilities … L’UDF est un parti fauché. Et le VVF du Ponant, [un] centre de vacances en préfabriqué ayant connu des jours meilleurs… Mais ce côté bout de ficelles est plutôt sympathique,... l’atmosphère générale est franchement familiale, populaire, pas people pour deux sous."

Voilà un constat sur lequel les blogueurs roses rejoignent les militants oranges comme Cratyle, qui "entend ronfler, là-bas ; ce n’est pas un moteur, mais ça y ressemble, un peu comme les pétrolettes pour film de Charlot. Trop humain."

Noté 4.5/5 (02 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour