FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Méthode > Rencontre entre les adhérents MoDem et les conseillers à Toulouse

Rencontre entre les adhérents MoDem et les conseillers à Toulouse

Compte-rendu du 2 mai 2008

samedi 3 mai 2008, par Sylvie Tiger

Compte-rendu succinct de la première rencontre régionale adhérents/conseillers de Midi-Pyrénées, en vue de la préparation du Conseil National du 14 mai 2008.

Participants : une centaine d’adhérents, essentiellement de la Haute-Garonne et 5 conseillers nationaux sur 8 présents - les autres souhaitaient participer mais avaient des empêchements en ce week-end de mai.

L’ensemble des participants s’étant exprimés déplorent le manque de clarté dans l’organisation nationale et départementale dans certains départements aussi : pas ou très peu de réunions, pas ou très peu d’informations d’informations données ; il n’est plus admissible que la plupart des courriers des adhérents aux instances soit nationales, soit départementales restent trop souvent sans réponses.

Quelques adhérents pointent le fait que le type de scrutin interne peut contribuer à créer des tensions internes : exemple du scrutin de liste pour les élections au CN, il est donc nécessaire de faire des choix qui participent à créer une ambiance sereine et non à attiser les tensions.
Il serait souhaitable que le mode de scrutin soit :
- préparé à l’avance
- représentatif
- non destructeur du groupe
- qu’il y ait un financement pour que les élections se déroulent correctement sans qu’aucun adhérent ne puisse être oublié, en particulier les non-internautes.

Le problème de la compréhension de la stratégie du MoDem est soulevé : exemple des municipales dans certaines villes ; ces imprécisions ne contribuent pas à la crédibilité de notre mouvement. Un conseiller rappelle que les conditions pour s’organiser efficacement depuis Villepinte n’étaient pas réunies : municipales, absence de RI.

Tout devrait prendre forme dans les prochaines semaines, et les prochaines élections seront plus « faciles » si le mode de scrutin ne change pas.

Les adhérents devraient enfin pouvoir se rencontrer pour s’organiser : un maillage géographique comme dans les autres partis semble nécessaire, certaines personnes disent que le porte-à-porte et la présence sur le terrain, comme par exemple les réunions publiques, sont les seuls moyens d’aller à la citoyens mais que pour se faire, il faut que les adhérents puissent se connaître pour s’organiser.

Il serait important que les adhérents qui ont des compétences particulières, qu’ils soient élus ou non, soient repérés et intégrés à la dynamique du parti. (Grande perte d’énergie depuis un an…)

Pour créer un réseau de citoyens actifs, pour faire vivre le MoDem localement, il faut un budget : donc établir un système qui permettent aux mouvements départementaux de fonctionner (questions : totalité des cotisations, 1/3, ½ reversées aux départements ?)

La question des assurances est aussi abordée : lorsque nous organisons des rencontres départementales, individuelles, réunions publiques, il est très important que nous soyons assurés ; d’où la nécessité d’une assurance nationale qui couvrirait ce type de réunion ; il semblerait que ce projet soit en cours, d’après une des participantes.

Une question essentielle a été soulevée : faut-il une organisation départementale collégiale ou une organisation pyramidale ? La question n’a pas été tranchée car il est nécessaire que les adhérents soient respectés dans le même temps il faut de l’efficacité.

Pour conclure un adhérent a pris la parole en disant sur le ton de l’humour :

« Organisation pyramidale ou collégiale, il faut peut-être des deux, mais surtout, revenez le 14 mai avec une organisation qui nous permette enfin de travailler ! »

Il a été rappelé que le projet du règlement intérieur devait être mis en ligne le 3 mai donc, que chacun pourrait participer à la consultation par internet à ce sujet, ce qui est mieux que d’envoyer au siège une multitude de règlements intérieurs individuels.

Des aspects plus « philosophiques » ont été abordés : qu’est-ce qu’être démocrates ? Quelles sont nos valeurs ? Comment les mettre en œuvre dans notre organisation, en bref, il ne suffit pas en effet de « diffuser la bonne parole », encore faut-il se l’appliquer à soi-même...

Il est aussi rappelé que les conseillers de Midi-Pyrénées ont créé une boîte à lettre commune pour que l’on puisse les joindre, cn_mp@googlegroups.com

Autre aspect financier : une petite quête a eu lieu à la fin de la réunion pour aider Rémy Daillet à avancer la location de la salle, qu’il avait négociée à un prix très très compétitif.

(Voici donc, ce petit CR rédigé rapidement ce matin, si les participants veulent apporter des précisions, je n’ai peut-être pas pensé à tout…)