FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Méthode > Pour une solidarité démocrate

Pour une solidarité démocrate

avec les courageux candidats du MoDem qui n’ont pas atteint 5% au 1er tour

vendredi 14 mars 2008, par Marie-Anne Kraft

Les candidats ayant obtenu moins de 5% au 1er tour des municipales et des cantonales ne seront pas remboursés de leur frais de campagne. Certains sont dans l’embarras, parfois la proie de certains "sponsors" qui proposent d’acheter leurs voix s’ils soutiennent officiellement la liste de leur favori, car parfois la victoire peut se jouer à quelques petits points, l’écart entre le 1er et le 2ème candidat se chiffrant au double du report des voix des électeurs des listes éliminées...

Amis courageux démocrates, je ne sais pas combien vous êtes dans ce cas ni combien vous avez dépensé pour cette campagne, ni quels sont vos sponsors locaux, eux-mêmes démocrates solidaires, ou bien requins ou vautours à la solde de nos concurrents.

Mais je sais que le Mouvement Démocrate n’est pas un parti riche et n’a sans doute pas les moyens d’exercer la solidarité dont il avait fait preuve pour les législatives, si je me souviens bien.

J’ai notamment eu beaucoup de peine en regardant les résultats de Montreuil, 4,98%, 4 voix de plus et on passait la barre des 5% ! La jeune candidate du MoDem, autant adorable et courageuse que bonne oratrice, Mireille Alphonse, m’avait vraiment impressionnée à la Mutualité lors de la "Convention municipale" du Mouvement Démocrate. Je vous encourage à l’aider pour le remboursement de sa campagne et je l’encourage elle, à continuer son combat.

Et j’ai pensé aussi à tous les autres, dont nous n’avons pas la liste. Bien sûr on peut demander à tous les MoDem localement de se montrer solidaires avec leur candidat. Mais on peut aussi proposer à la direction du Mouvement Démocrate d’ouvrir un fonds de solidarité central et que chacun puisse y contribuer, et permettre en central une redistribution des fonds équitable et plus anonyme aux candidats les plus en difficulté de remboursement.

Merci à France Démocrate de relayer l’idée.

Messages

  • Je connais aussi des membres d’une liste Modem dans la même situation, qui ont lancé un appel à l’aide. Il s’agit également d’une commune populaire, dans laquelle le Modem a du mal à percer (et c’est une vraie question à nous poser).

    Juste un point, si un juriste ou un spécialiste pouvait nous éclairer sur le moyen de procéder, est-ce qu’il faut faire un don via le mandataire financier, ou un don direct ? Est-ce que le don effectué après l’élection peut faire l’objet d’une déduction fiscale ?

  • C’est une bonne idée qu’il serait interessant de diffuser dans tous les départements et les sections.Pour ma part j’essaie de le faire dans le Nord.
    Certains ont eu le courage de se présenter, il faut les aider.