« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

En lien

» PACA

On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Élections internes du MoDem les 17-19 janvier

, 23 janvier 2008

Vu 3432 fois | 11 commentaire(s) | Noté 4.4/5 par 07 votant(s)

Où l’on découvre à quoi sert l’expérience dans un parti politique et comment s’en servir. Pour ce scrutin pour le conseil national du MoDem, je me suis fait avoir, mais la prochaine fois, je serais prêt !!

On m’a expliqué comment cela fonctionnait au PS - les adhérents qui débarquent de nul part et qui soudain votent comme un seul homme pour le baron local - et naïvement, je me disais qu’un parti neuf comme le MoDem serait épargné. C’est oublier que les détournements démocratiques ne sont pas l’apanage du PS, mais bien de tous les partis politiques, et que c’est un travail colossal qu’il faut mettre en oeuvre pour organiser un scrutin vraiment démocratique… travail pas vraiment compatible avec les campagnes des élections municipales et cantonales.

Donc, je disais que je me suis fait avoir, voici comment le scrutin, tout en restant non contestable, a été gentiment biaisé au profit de la liste que je nommerais Establishment avec une représentante dans mon département, l’un des deux référentes provisoires du département.

Cette liste est constituée d’une partie des cadres provisoires du MoDem ou ex-cadres, voire d’élus qui n’ont pas grand-chose à faire dans cette élection, puisque c’est l’élection du collège des adhérents, pas du collège des élus.

Retour en arrière sur l’avant déclaration des listes. Lors du mois de décembre, la référente provisoire utilise le fichier des adhérents pour demander à toutes les personnes désireuses de participer de se mettre en relation avec elle, c’est normal au regard de sa fonction. À ce moment, elle se garde bien de dire qu’elle sera sur une liste ou même qu’elle souhaiterait en constituer une. La dernière semaine de décembre, elle renvoie toutes les personnes désireuses de participer vers les autres listes, ou vers l’autre référent départemental. En expliquant que c’est mal de faire une liste départementale.

L’autre référent du département, qui n’a pas envie de perdre du temps avec ce scrutin alors qu’il est en pleine campagne municipale, propose donc la constitution d’une liste départementale. C’est pas forcément le top, mais ça se fait vite, tous les militants se connaissent. Si le vote se passe bien, comme tout est à la proportionnelle, on aura 1 ou 2 sièges sur 13, ce serait très bien. Il refile le bébé aux plus actifs des militants et les propose en tête de liste. Le processus aurait puis tranquillement suivre son cours, mais c’était oublier un peu vite l’autre référente.
- Pas de campagne. Les informations sur l’organisation du vote sont envoyées 3 jours avant le scrutin dans un seul et unique message au fichier départemental. Pas de profession de foi, pas de propagande électorale, pas de liens vers les sites des listes. Les adhérents ont intérêt à être motivés pour trouver l’information pour qui voter.
- Le seul email envoyé aux adhérents est signé par 2 membres de la liste Establishment. Le travail fourni par les autres (moi entre autres, mais aussi les membres des autres listes) n’est évidemment pas, ne serait-ce qu’évoqué. Il ne faudrait pas que l’on croie que d’autres personnes se sont décarcassées pour ce scrutin.
- Bien entendu, interdiction de diffuser de la propagande électorale aux adhérents. Ne surtout pas diffuser d’information. Même pour le site web que je gère, aucune information ne m’est donnée, par contre on me reproche de diffuser de l’information parcellaire, donc partisane, CQFD.
- Bien que la référente possède, ou a les moyens d’obtenir facilement, les coordonnées de tous les exécutifs départementaux de la région, elle ne les communique surtout pas. Il suffit de chercher ou de demander au national, répond-elle. Ils n’ont bien sûr que ça à faire, au 133bis de la rue de l’Université.
- Même chose pour les coordonnées des autres listes, qui ne sont pas fournies par le national. Il aura fallu plus d’une semaine pour arriver à les obtenir au complet. On évite ainsi que les listes communiquent entre elles pour harmoniser leurs demandes auprès des exécutifs départementaux.
- Le fichier départemental mis à jour n’est pas fourni à l’autre référent ; donc, même s’il voulait prendre en charge l’information des électeurs, il ne pourrait pas le faire.
- Regardant méticuleusement le listing, la référente trouve des problèmes administratifs dans la liste départementale. Ça occupe la tête de liste, et elle ne fait pas campagne.
- Une campagne de diffamation sur les listes de diffusion internes est organisée la veille du scrutin.

Bon, la campagne est donc inexistante, du moins pour celle visible. Pas moyen de donner envie aux adhérents de voter, pas d’information sur les listes, le taux de participation ne va pas crever le plafond.

Pendant ce temps-là, 3 des 4 bureaux de vote sont imposés, sans négociation possible, chez 3 de ses colistiers. Dans un bureau, sur 21 votants, 19 votent pour la liste Establishment ; dans un autre, c’est toute la famille qui vote, papa, maman et les 2 étudiants ; dans le 3ème, on parle de GPS dans le mail pour trouver l’itinéraire.

Pendant que les membres des autres listes faisaient gentiment campagne entre eux sur e-soutiens à défaut d’avoir accès aux adhérents, elle faisait ronfler le téléphone pour faire se déplacer les adhérents.

Avec un faible taux de participation,
facile d’influencer le résultat

Et voilà. On tue la participation grâce à une campagne publique inexistante, et avec un faible taux de participation, il devient aisé d’influencer le vote, lorsque l’on sait faire. C’est ça l’expérience. La bleusaille, elle, rêve de belle campagne comme lors de la présidentielle. Les routards savent comment il est difficile de faire se déplacer les adhérents, et savent comment en tirer avantage.

Je ne connais pas le nombre d’adhérents, mais estime que la participation doit être entre 8 et 15% pour mon département. Avec une centaine de votants, une après-midi de phoning doit être très rentable : si l’on a le fichier, même pas besoin de chercher des numéros ou des adresses email.

Je sais maintenant à quoi m’attendre pour les élections départementales d’avril ! Même si nous avons perdu cette élection, au moins nous avons appris, et je ne suis pas le seul...

Les élus sont élus au même conseil par leur pairs à hauteur de 60 sièges (180 pour le collège des adhérents).

Noté 4.4/5 (07 votants)

La réponse de Hervé Torchet

Posté le 23 janvier 2008, à 22h 10mn 59s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Je suis d’accord avec ce que le titre de l’article de Cédric Augustin évoque d’avantage donné à l’expérience. Il est évident que, compte tenu en particulier de la faible participation, ceux qui maîtrisaient les ressorts politiques et qui avaient l’habitude des scrutins de ce type étaient avantagés. C’est d’ailleurs pourquoi une partie d’entre eux a découragé sciemment la participation.

Deuxièmement, la faible participation, encore elle, a produit par endroits un vote strictement "tribal" : je vote pour celui que je connais, le représentant de mon village.

Troièmement, il est évident que le processus électoral ne peut en lui-même être considéré comme satisfaisant.

Quatrièmement, il semble qu’il y ait par endroits des comportements particulièrement répréhensibles et je crois que nos institutions permettent de remédier à ce scandale.

Cinquièmement, il faut tout de même inscrire à la décharge de nos instances que :

1) les caisses sont vides, le MoDem n’a pas encore reçu le remboursement des frais de la campagne présidentielle.

2) le calednrier est devenu effrayant : il n’est pas possible d’envisager les prochaines échéances électorales sans instances représentatives outre Bayrou.

Sixièmement, il apparaît que le nouveau Conseil National démontre un très grand renouvellement par rapport aux instances antérieures du bayrouisme.

Septièmement, je suis d’opinion qu’on donne sa chance à l’instance telle qu’elle est pour le moment désignée, quitte à me rallier à la proposition faite de n’y voir qu’un CN provisoire si sa composition ne donne pas une satisfaction minimale.

Huitièmement, je crois que chacun doit commencer (outre ses municipales) à organiser sa communication avec ses représentants au CN pour tenter d’élaborer de meilleurs règles de fonctionnement pour l’avenir.

Neuvièmement, merci à Cédric Augustin : comme toujours, son diagnostic est de ceux qui font vraiment progresser la réflexion.

» jour-pour-jour

La réponse de force_hyeres

Posté le 23 janvier 2008, à 15h 43mn 01s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Cédric, les listes étaient sur le site officiel depuis le 5 janvier. Les référentes ont souhaité que par mesure d’équité tu mentionnes toutes les listes en PACA (donc 7) et non 3 comme noté sur le site Modem06 que tu administres . Je ne connais, bien évidemment, pas les spécificités locales du Modem dans le 06, et je ne me permettrais pas un commentaire à ce sujet, mais il m’a semblé que les deux personnes que tu mentionnes aient agit de façon démocratique, et avec le peu de moyens dont elles disposaient. En tout cas, elles ont toujours répondu à mes mails concernant l’organisation de ce scrutin, ce qui n’a pas été forcément le cas pour tous les départements . Amitiés, Chantal

»

La réponse de Fotini Sidéris-Bach

Posté le 23 janvier 2008, à 10h 47mn 57s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Ce fut donc un cours accéléré de politique ;-) !

La réponse de Mohamed EL BAKI (mohamedelbaki)

Posté le 23 janvier 2008, à 12h 15mn 20s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Il est regrettable de voir comment ces élections ont été programmées... Il est tout aussi regrettable d’avoir précipiter ces élection des REPRESENTANTS des adhérants... Il est regrettable de les avoir organiseée sur le plan régional. Notre démocratie doit être au plus prêt des citoyennes et citoyens.Pourquoi, ne pas avoir fait ces votes sur le plan départemental ? l IOui je suis d’accord,les élus avaient leur collège de représentants au Conseil National,était il opportun d’en ajouter d’autres élus sur ces lkistes régionales ? je dis non,cela diminue la représentativité des adhérants... Souhaitons que lors du prochain Congrés National,l’on puisse organiser des élections pour nos représentants dans de meilleures conditions,mais dans les département,collège par collège.

» Regrets...

La réponse de L’Hérétique

Posté le 23 janvier 2008, à 12h 19mn 20s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Il y a des gens, ils ne sont jamais contents, j’ai remarqué. Soit il n’y a pas de démocratie, soit, quand il y en a, cela ne leur convient pas. Pour ma part, cela m’agace au plus haut point...Vous vous voulez démocrates, mais vous ne tolérez pas les résultats qui vous dérangent, voilà la réalité, et elle a le mérite d’être entière et sans fards.

» L’Hérétique

Posté le 23 janvier 2008, à 12h 38mn 14s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

Vous m’étonnez par la violence de vos propos, notamment :

voilà la réalité, et elle a le mérite d’être entière et sans fards.

Car que connaissez-vous des différentes situations locales pour pouvoir JUGER ?

La réponse de Daniel Testard

Posté le 23 janvier 2008, à 12h 51mn 24s
On s’est fait avoir comme des bleus... que nous sommes

@ l’Hérétique

Hérésie = "Doctrine contraire aux dogmes", d’après mon vieux dictionnaire.

Seriez-vous opposé à la démocratie, qui est en quelque sorte le "dogme" de notre Mouvement ?

Votre agacement vous permet-il de tolérer les irrégularités, malhonnêtés et malversations constatées en différents lieux à l’occasion de ce "pauvre" scrutin interne (si vous voulez des preuves, demandez-les moi, mais il vous faudra ne pas avancer masqué).

Sincèrement,

La réponse de Frédéric Lefebvre-Naré

Posté le 23 janvier 2008, à 17h 17mn 12s
complément

(Mohamed El Baki avait repris et développé ailleurs ce commentaire. Je poste son texte ici puisqu’il s’agit du même sujet).

J’ai constaté que dans notre département de la Haute-Savoie,que malgrés beaucoup d’efforts,très peu de militants ont pu venir voter. Malgrés les moyens d’information : internet...et tout le monde ne possède pas internet.Il y avait aussi un manque de temps,de moyens etc...

Il me semble que l’organisation de ces les régions semble insatisfaisant. Il aurait mieux valu organiser ces élection sur le plan départemental ou les gens se connaissent un peu mieux...Etait t-il nécessaire de mettre sur les listes régionales des élus,alors que les élus avaient déjà un collège de représentants ? Notre démocratie se doit d’être au plus prêt des adhérents,donc les les élections se deraient d’être organisées dans les département et c’est à la fédération départementale M.D den assumer l’organisation et le déroulement,bien entendu dans le rezspect de notre charte... Beaucoup de nos adhérents déplorent cette situation,éspérons qu’une reflexion,un dialogue et une concertation franche pourra avoir lieu,et de faire que nos représentants soient élus département par département.

La réponse de L’hérétique

Posté le 23 janvier 2008, à 17h 44mn 55s
complément

ah, ça remarche...

J’en ai juste assez des titres du genre "on s’est fait avoir" qui présupposent des complots partout. On n’est pas chez les altermondialistes, ici. Maintenant, j’espère que l’on va réorganiser un autre vote, dans d’autres conditions, parce qu’ objectivement, c’était un vrai foutoir et que c’était une très mauvaise idée de l’organiser avant les municipales. Le problème, c’est que ceux qui glapissent ont été les premiers à hurler à la mort pour réclamer cette élection au plus tôt...

» L’hérétique

Posté le 23 janvier 2008, à 19h 08mn 49s
J’étais au Congrès à Villepinte...

... et n’ai entendu personne "glapir" ou "hurler à mort" pour réclamer cette élection au plus tôt... J’ai plutôt entendu le contraire parmi tous ceux qui étaient autour de moi.

Seulement cette décision a été "votée" en quelques secondes...

Posté le 28 janvier 2008, à 22h 50mn 54s
J’étais au Congrès à Villepinte...

J’étais aussi à Villepinte : Il y a eu environ 150 personnes qui avaient demandé des élections notamment pour désigner les présidents de mouvements départementaux.

J’ai moi-même voté POUR des élections mais il est vrai que je pensais qu’elles seraient organisées différemment ... Il nous faut en tirer des leçons pour l’avenir.

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour