« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

Bilan des premiers mois de MoDem et interpellation

, 21 janvier 2008

Vu 5347 fois | 12 commentaire(s) | Noté 4.4/5 par 09 votant(s)

"I"Nous nous fixons comme but de faire sortir la République de l’absolutisme et de la faire entrer dans l’ère nouvelle d’une authentique démocratie (...). Et pour cela de retrouver la pierre de fondation de toute constitution démocratique qui est la séparation des pouvoirs."

"Le but principal du Mouvement Démocrate sera la naissance et la promotion d’une génération politique nouvelle."

Ces propos ont suscité beaucoup d’espoir et de nombreux citoyens ont rejoint François Bayrou pour construire "le premier parti politique du 21ème siècle", doté d’une Charte éthique le contraignant à respecter "en son sein les principes démocratiques qu’il promeut à l’extérieur, notamment (...) information, (...) séparation des pouvoirs, transparence des décisions".

Force est de constater que la construction de ce nouveau parti n’a rien d’exemplaire.

Les premiers signes de dérapage apparaissent lors du Congrès fondateur. Ce dernier voit le candidat à la présidence de ce parti diriger lui-même les débats sur l’adoption de ses statuts. A cette occasion, nombre de nouveaux adhérents venant de recevoir la carte qui leur "permettrait de voter à distance" découvrent avec stupeur qu’ils sont exclus du vote.

Puis la préparation des Municipales s’amorce dans la précipitation et le désordre : brièveté des délais de constitution des listes, déclarations contradictoires sur les stratégies d’autonomie ou d’alliance, absence de transparence de certaines investitures....

Le Président du Mouvement Démocrate ajoute à la confusion en se présentant à Pau, il ne renonce pas au cumul des mandats (première cause de blocage de l’accès aux responsabilités politiques des nouvelles générations) sous prétexte que ses adversaires y ont recours. Comment alors ériger un parti différent ?

Dans ce contexte troublé, un scrutin interne capital est organisé : la désignation des représentants des adhérents au Conseil National. C’est l’occasion de faire entrer de nouveaux militants au "parlement" du parti qui assure en son sein l’équilibre des pouvoirs entre le Collège des élus et celui des adhérents. L’enjeu est important puisque cela va permettre aux anciens élus UDF et à ces nouveaux militant de travailler ensemble à la rénovation du parti, unis par un même idéal démocratique.

Hélas, ces élections sont, à mon avis, un véritable fiasco.

Les délais ne sont pas suffisants pour permettre à tous ceux qui le désirent de constituer une liste et de faire campagne. On voit, au mépris de l’équilibre des pouvoirs au sein du Conseil National et de l’égalité de traitement des candidats, surgir des listes où figurent des élus locaux et/ou des représentants des exécutifs départementaux disposant du monopole d’accès au fichier des adhérents. La responsabilité de l’organisation nationale de ces élections est même confiée à certains d’entre eux qui mènent de front leur propre campagne pour les Municipales.

Dans de nombreux départements, on ne facilite pas l’accès des adhérents à ce scrutin : l’information est mal diffusée, le nombre de bureaux de vote insuffisant, leur emplacement ainsi que les dates précises du scrutin fixés trop tardivement.

Ainsi, dans la Drôme, le site du Mouvement Démocrate ne délivre-t-il aucune information sur ce scrutin dont il ne mentionne pas même l’existence. Certains adhérents ne sont pas contactés. Un seul bureau de vote est ouvert 3 heures en semaine, à l’extrême Nord du département, sans qu’il soit prévu un vote par courrier. Le responsable de l’éxécutif départemental, Thierry Cornillet, ne répond pas à tous les mails qui lui sont adressés pour réclamer des renseignements, pas plus que le responsable de la Commission d’organisation Gilles Artigues. Ce dernier menant avec le précédent l’une des 3 listes en présence en Rhône-Alpes, la suspicion s’installe.

Toutes ces dérives sont graves et portent atteinte à la crédibilité du Mouvement Démocrate et à celle de son leader.

Monsieur Bayrou, les adhérents qui se sont engagés derrière vous sont en droit de vous poser deux questions :
- Votre but est-il toujours d’entrer dans l’ère d’une authentique démocratie fondée sur la séparation des pouvoirs ?
- Le but principal du Mouvement Démocrate est-il toujours la promotion d’une génération politique nouvelle ?

Si vos objectifs n’ont pas changé, si vous êtes réellement sincère, faites en sorte que ce nouveau parti respecte en son sein les principes démocratiques qu’il promeut à l’extérieur. Dans le cas contraire, il s’agirait d’une véritable escroquerie morale.

Il est urgent que vous vous exprimiez à ce sujet.

E. Caminade, adhérente n° 12553

NB : Les citations proviennent du discours de Seignosse, du projet de Charte éthique et des différents autres courriers envoyés aux nouveaux adhérents.

Cf. sur Lyon les déclarations de François Bayrou lors de ses voeux, l’initiative d’Eric Lafond "pour des listes indépendantes aux deux tours", les commentaires sur la candidature de Christophe Gourgeon comme "Mascarade à Lyon, nouveau adhérent mécontent"…

Cf l’avis de Robert Marmoz.

Voir en commentaires le démenti de Thierry Cornillet sur ce point - Note de Frédéric Lefebvre-Naré, 23 janvier

Noté 4.4/5 (09 votants)

La réponse de E. Caminade

Posté le 26 janvier 2008, à 19h 53mn 15s
Fin d’une aventure qui promettait d’être belle

Les derniers résultats des élections au CN viennent enfin d’être publiés : les élections en Rhône-Alpes sont validées, la liste G.Artiques ( qui , à mon sens, n’aurait jamais du être investie) est légitimée, bien que bafouant les principes démocratiques inscrits dans nos textes ! Cela prouve qu’il ne sert à rien de se doter d’une Charte éthique si les organes sensés la faire respecter ne remplissent pas leur rôle.

Je considère que François Bayrou, malgré le silence qu’il affiche face aux nombreux appels , lettres ouvertes, pétitions ... qui lui sont adressés, a répondu à mon interpellation . La validation de la liste Gilles Artigues est, pour moi, le gage de son absence de sincérité, où ,à défaut, de son impuissance totale.

J’estime , par ailleurs, que le Président du MoDem commet une erreur stratégique capitale en délaissant le seul "créneau" porteur d’avenir, celui des valeurs et de l’éthique, qui lui avait amené un afflux d’électeurs, puis d’adhérents lors des Présidentielles et aurait pu attirer la confiance de milliers d’autres citoyens rêvant de voir "faire de la politique autrement".

J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir, mais mes efforts n’auront pas empêché l’attribution de 9 sièges sur 17 à une liste consacrant en son sein la confusion des pouvoirs. Je rends donc ma carte, ce qui fera au moins un heureux dans la Drôme !

Et, comme il est d’usage avant un départ, je tiens à rendre hommage à la compétence, l"énergie, l’enthousiasme de tous ces militants qui restent au MoDem, malgré les déceptions, pensant encore pouvoir changer les choses. Je tiens à remercier également "France Démocrate", rare site "démocrate" où la parole est vraiment libre.

La réponse de E. Caminade

Posté le 24 janvier 2008, à 10h 35mn 08s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

J’utilise mon droit de réponse à T.Cornillet :

La réponse de Thierry Cornillet, illustre sa parfaite mauvaise foi.Je vous adresse copie du courrier que j’ai envoyé aux têtes des 2 listes concurrentes de la liste G.Artigues à ce propos :

A l’intention de Christine Gérard et Lionel Lacassagne

Je m’adresse à vous en tant que têtes de listes, seules habilitées à déposer un recours en annulation des élections au Conseil National dans la région Rhône-Alpes. Ces élections sont entachées de nullité à double titre :

1) La liste conduite par G.Artigues doit être invalidée car elle enfreint les principes démocratiques inscrits dans les textes fondateurs du Mouvement Démocrate. En effet, cette liste ne respecte pas la séparation des pouvoirs et l’égalité de traitement entre les listes est bafouée. G. Artigues est à la fois tête de liste et responsable de la Commission nationale d’organisation de ce scrutin,quant à T.Cornillet,responsable de l’éxécutif départemental de la Drôme, il est chargé de la diffusion des informations permettant le bon déroulement du scrutin tout en disposant du monopole de l’accès aux fichiers des adhérents. Les conflits d’intérêts sont évidents !

2)Le déroulement de ces élections dans la Drôme n’a pas été démocratique, ce qui était prévisible. Les carences de l’information et des modalités de vote très restrictives n’ont pas donné à tous les adhérents la possibilité de pouvoir voter. cPersonnellement,je n’ai été contactée ni par courrier, ni par mail. Une recherche Google sur Internet m’a affiché en tête de page la référence au site de la "section du Mouvement Démocrate de la Drôme"(www.mouvementdemocrate-drome.org).De nombreux sites politiques y renvoient d’ailleurs, notamment le site de campagne de la liste "Démocrates actifs" par l’intermédiaire de son lien "fédérations, Drôme"). Or, ce site ne mentionne pas l’existence de ce scrutin interne, pourtant il est bien actif car le dernier ajout remonte au 3 janvier dernier (liens, liens politiques , renvoi au mouvement démocrate de Valence pour y consulter le titre "Thierry Cornillet et le traité de Lisbonne").De plus,la rubrique "contacts" de ce site vous invite à ontacter T. Cornillet à l’adresse thierrycornillet@hotmail.fr , ce que j’ai fait le 4 et le 12 janvier sans recevoir aucune réponse. J’ai alerté G. Artigues sur son site de campagne pour les Municipales. On m’a accusé réception et transmission à l’intéressé de mes messages (qui ne se limitaient pas à mon cas personnel et demandaient également une information d’urgence de tous les adhérents). Le 14 janvier j’ai pu enfin connaître le lieu , la date et les horaires de ce scrutin grâce au blog de campagne de Christine Gérard sur lequel j’avais lancé un appel à l’aide. Je note au passage que le site de la liste "Démocrates atifs" a réussi à diffuser les informations sur les modalités de scrutin dans tous les départements de la région sauf celui de la Drôme, ce qui démontre bien les difficultés pour accéder à l’information dans ce département. J’ajoute que le choix d’un seul lieu de vote à l’extrème Nord du département (Romans), ouvert 3 heures seulement (17/20h) un jour de semaine ( jeudi 17), sans possibilité de vote par courrier ne permettait pas à beaucoup d’adhérents, même informés, d’aller voter.

NB : Au bureau de vote de Romans,j’ai pu parler avec Thierry Cornillet. Ce dernier m’a soutenu avec aplomb que tous les adhérents avaient été contactés, que la Fédération du Mouvement Démocrate de la Drôme n’avait jamais eu aucun site internet et qu’il n’avait pas reçu mes mails.Il me communiqua alors la seule adresse ou l’on pouvait, dit-il, le contacter :udf-modem26@hotmail.fr. N’ayant pas été informée personnellement des modalités de ce scrutin , comment pouvais-je la connaître si on en diffuse une autre !

Emmanuelle Caminade, nouvelle adhérente de la Drôme n°12555

SUITE DU FEUILLETON :

Mais on a voulu effacer les traces de la responsabilité de T.Cornillet dans cette carence d’information : Je m’explique :

Suite à un échange de courriers assez vif les 18 et 19 janvier dernier ( échange rendu possible car ’on m’avait enfin communiqué la bonne adresse en mains propres), la rubrique "contacts" qui diffusait une adresse invalide pour joindre T.Cornillet a été effacée et le site a été mis en veille le 19 janvier. Heureusement , dans cet échange de courrier, Raymonde Brouty, de l’udf-MoDem Drôme, confirmait l’existence du site en prétendant qu’il n’était plus actif depuis Mai 2007,ainsi que celle de l’’adresse invitant à y joindre T.Cornillet en la déclarant n’être "pas ou plus valide". J’ai donc envoyé copie de cet échange de mails très instructif pour prouver la véracité de mes affirmations.

Emmanuelle Caminade

La réponse de thierry cornillet

Posté le 23 janvier 2008, à 22h 24mn 05s
réponse à Mme Caminade

Chère Francedémocrate, Généralement, lorsque l’on est de bonne foi on se renseigne avant d’écrire ou d’accuser qui que ce soit. ce n’est manifestement pas votre cas et vous vous faîtes le relais d’assertions parfaitement fausses. Ainsi dans la Drôme, si Mme Caminade persiste à envoyer des messages sur un site fermé depuis les legislatives au lieu d’utiliser une boîte mail qu’elle connaît semble-t-il bien, je n’y peux rien ! Elle était d’ailleurs si peu informée ... qu’elle a participé au vote départemental (par ailleurs meilleur score régional pour la participation)

Thierry cornillet Président départemental de la drôme

» réponse à Mme Caminade

La réponse de thierry cornillet

Posté le 23 janvier 2008, à 22h 21mn 07s
Réponse à mme Caminade

Chère Francedémocrate, Généralement, lorsque l’on est de bonne foi on se renseigne avant d’écrire ou d’accuser qui que ce soit. ce n’est manifestement pas votre cas et vous vous faîtes le relais d’assertions parfaitement fausses. Ainsi dans la Drôme, si Mme Caminade persiste à envoyer des messages sur un site fermé depuis les legislatives au lieu d’utiliser une boîte mail qu’elle connaît semble-t-il bien, je n’y peux rien ! Elle était d’ailleurs si peu informée ... qu’elle a participé au vote départemental (par ailleurs meilleur score régional pour la participation)

Thierry cornillet Président départemental de la drôme

»

La réponse de thierry cornillet

Posté le 23 janvier 2008, à 22h 09mn 15s
réponse à Mme Caminade

Chère France démocrate Généralement, lorsque l’on est de bonne foi on se renseigne avant d’écrire ou d’accuser qui que ce soit. ce n’est manifestement pas votre cas et vous vous faites le relais d’assertions parfaitement fausses. Ainsi dans la Drôme, si Mme Caminade persiste à envoyer des messages sur un site fermé depuis les législatives au lieu d’utiliser une boîte mail qu’elle connait semble-t-il bien, je n’y peux rien ! Elle était d’ailleurs si peu informée ... qu’elle a participé au vote départemental (par ailleurs meilleur score régional pour la participation). Thierry cornillet, président départemental UDF MODEM de la Drôme

» mr Bayrou, faites que la Modem respecte les principes démocratiques

La réponse de Marie-Anne Kraft

Posté le 22 janvier 2008, à 20h 04mn 23s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

Oui, tout cela est vrai et c’est très bien de faire une autocritique. Malheureusement, comme cela est aussi dit, on a manqué de temps et les délais, entre la formation du nouveau parti et les échéances municipales, nous ont mis dans un corner, le manque de temps de préparation pour les élections du Conseil National impliquant obligatoirement la précipitation. Souvenez-vous que François Bayrou nous a fait voter pour l’élection du Conseil National en janvier ou son report après les municipales et nous avons tous voter pour. Arrêtez donc d’accabler François Bayrou, NOUS SOMMES RESPONSABLES de cette décision et devons comprendre le contexte difficile dans lequel ce parti s’organise. Il ne faut pas non plus être parano en pensant systématiquement que les anciens élus cherchent à garder leur place, c’est un peu facile ... J’aime bien la proposition de Franz Vasseur : proposer que cette élection soit provisoire et de la remettre en jeu après les municipales. Mais on aurait dû le suggérer au Congrès. Je ne vois pas comment légitimer une décision sur cette proposition, à moins que le conseil national récemment élu le décide lui-même, ce qui serait courageux de la part des personnes qui voteraient la remise en jeu de leur siège ...

Posté le 22 janvier 2008, à 15h 52mn 17s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

Article salutaire, qui permettra, je l’espère, de rectifier le tir... avec un peu de patience d’un côté et beaucoup d’écoute de l’autre !

La réponse de Hervé Torchet

Posté le 22 janvier 2008, à 00h 34mn 11s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

Il est évident que toutes ces remarques sont justifiées et leur facette constructive permet de dégager des principes à faire appliquer de plus en plus.

Il y a déjà un effort de démocratie fait. Cet effort, on le voit bien, demeure insuffisant et des progrès sont nécessaires. Il est cependant peu réaliste d’imaginer qu’ils soient accomplis avant la fin des municipales. C’est donc sur l’élection des exécutifs départementaux que la réflexion doit se concentrer.

Dans ce domaine, ce sont les réunions du Conseil National qui seront décisives. Je vous suggère donc de lancer avec vos élus au CN une cogitation débouchant sur une plateforme opérationnelle à proposer au CN. Vous verrez que cette instance nouvelle va vous surprendre agréablement.

Ses décisions dépendent de chacun des adhérents du MoDem et non seulement de ses membres.

» jour-pour-jour

La réponse de daniel testard

Posté le 22 janvier 2008, à 09h 39mn 32s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

En complément, je vous invite à aller prendre connaissance d’autres prises de position courageuses, sur "e-soutiens", telles celles de Nicole Jouan ou Chantal Portuese (alias "forcehyeres"). Il me faut constater que, là encore, ce sont les femmes qui sont à l’avant-garde du "combat démocratique" et les premières à vouloir défendre ces valeurs. N’avait-on pas parlé de parité en politique ?... alors, où sont les hommes.

La réponse de Daniel Testard

Posté le 22 janvier 2008, à 00h 02mn 46s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

C’est excellemment dit, et conforme à ce que je vis dans mon département.

La réponse de jeremc

Posté le 21 janvier 2008, à 23h 01mn 21s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

Merci pour cet article, il pose des questions importantes une fois de plus, auxquelles il est de plus en plus urgent de répondre, il en va de la survie du mouvement.

La réponse de houhou

Posté le 22 janvier 2008, à 00h 34mn 23s
M. Bayrou, faites que le MoDem respecte les principes démocratiques

Je remercie France Démocrate d’avoir accepté de publier de message d’Emmanuelle qui décrit une réalité pas très belle du MoDem que certains ne souhaitent pas étendre sur la place publique mais qui fait que nombreux sont les militants et militantes qui à cause du silence radio des instances et de la pratique de langue de bois ont préféré abandonner la cause et qu’on a trainé dans la boue. aujourd’hui sur les sites officiels du MoDem, la censure bat son plein et les Modémistes préfèrent s’exprimer sur des blogs. Avec d’autres militants on avait mis en ligne une pétition pour alerter Bayrou. Dommage qu’il n’ait pas pris la peine de la lire et même de la signer plutôt que passer son temps à dire que la liste des problèmes est longue et que c’est ainsi Tahar, coeur de lyon http://parolededemocrate.fr.nf

» lettre à Bayrou

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour