FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Reportage > À la sainte Edith

À la sainte Edith

jeudi 20 septembre 2007, par Jacques Bugier

Dernier jour de forum démocrate à Seignosse, dimanche de sainte Edith, celle qui ne regrette rien… En route pour le buffet au soleil, sous la terrasse passent celles et ceux qui viennent d’acclamer François Bayrou et son « discours de rentrée ». Brille la dune, glissent les surfeurs, échangent et commentent les néo-démocrates qui s’en vont par petits groupes, les plus nombreux gonflés d’espoir à bloc.

« J’ai été emballé, ce type est génial… il analyse, il communique. »

« C’est une véritable stratégie d’opposition. Ça, c’est bien ! »

« J’aime bien parce qu’il utilise une très belle langue et puis, brutalement, il passe au langage populaire. Ça ressort d’autant plus. »

« Mais si, bien sûr, l’être ne vient pas de la possession ! »

« Le concours de lèche permanent… - Il a dit ça ? - Oui, en parlant de Sarko, et de Cécilia aussi. - Et alors ? - Il ne faudrait pas que cela existe aussi chez les démocrates ! »

« Cette fois-ci, il a choisi. Il tourne le dos à la droite. C’est un reniement. Ça sera sans moi… »

Une ex-responsable du Mouvement des radicaux de gauche reprend le texte du projet de charte éthique présenté par le président du Modem, cherche, trouve : « Voilà… évidemment, c’est un peu contourné. Mais tout de même, il y a des mots qui me chiffonnent : …une société du développement humain fondée sur la liberté et orientée vers l’épanouissement intellectuel et moral de la personne humaine et des communautés dans lesquelles celle-ci s’enracine. J’avais bien entendu : communautés… »

« Vous avez regardé la presse ? Nous sommes trahis pas les média, c’est inquiétant ! - C’est très bon signe ! - C’est scandaleux ! »

« Il l’a répété : un mouvement de citoyens actifs. Les deux mots sont importants. »

L’envoyé spécial de RMC interroge un militant : « Que retiendrez vous de ces journées ? - L’espoir. »