« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

En lien

Le Projet démocrate : humaniste, durable, républicain

, 22 décembre 2007

Vu 3100 fois | 1 commentaire(s) | Noté 4.8/5 par 05 votant(s)

J’ai montré ici en quoi le Projet Démocrate vise un idéal humaniste, un monde de justice croissante, basé sur la confiance dans le respect de la démocratie et de la république. Comment cet idéal se traduit-il en actes ? en organisations politiques ? en institutions ? Que signifie-t-il pour l’entreprise, les médias, les générations futures ? C’est l’objet de cette seconde partie.

L’idéal humaniste a pour objectif le progrès de l’Humanité. L’humanisme place l’Homme au centre, reconnaissant à chaque individu sa conscience, sa responsabilité, sa valeur et son potentiel, quelles que soient son identité, sa naissance, son origine sociale, ethnique et culturelle.

Les valeurs de l’humanisme sont des valeurs de confiance, de respect, de tolérance, d’authenticité, de transparence, de justice et de solidarité. Ainsi l’humanisme s’oppose au matérialisme qui gangrène nos sociétés, instaure une domination par l’argent, confisque le pouvoir au bénéfice des riches, fait croître les inégalités, accrédite l’idée que nos motivations essentielles sont l’acquisition des richesses et la consommation.

L’humanisme est résistant,
révolutionnaire, pacifique

Résistant parce que la liberté individuelle doit se gagner face à un monde où ce qui est naturel, c’est la domination de l’autre. L’égalité entre les hommes ne va pas de soi non plus dans un monde où chacun cherche à défendre ses acquis. La solidarité et la fraternité ne sont pas non plus systématiques, l’égoïsme, l’individualisme et l’hédonisme étant des attitudes si faciles à adopter.

Révolutionnaire : l’humanisme affronte la domination des esprits et de l’argent par les puissants, bouleverse les pouvoirs établis.

Pacifique : des hommes de plus en plus formés et informés éleveront leur conscience et prendront leurs responsabilités, notamment dans les pays qui fonctionnent en démocratie, par l’expression et le vote. L’humaniste espère que les puissants eux-mêmes adhèrent à ces valeurs, réalisent qu’elles seules peuvent porter le progrès de l’Humanité, sauver le devenir même de l’espèce humaine, et donner sens à son existence.

Construire une société de confiance

Inspirés d’Humanisme, les Démocrates veulent construire une société de confiance, qui donne le sens de « vivre ensemble », où les relations entre les humains ne sont pas systématiquement monnayées ou « marchandisées ». Alors que dans la société de défiance l’inégalité germe dès la naissance, le plus fort fait la loi, l’apparence, la caste et le carnet d’adresse priment sur la compétence, le « chacun pour soi » se généralise : anonymat, isolement, « sauve-qui-peut ».

Ce projet de civilisation est universel, il se traduit aussi bien au niveau individuel qu’à celui de la famille, de la commune, de la région, de la nation, de l’Europe et du Monde. Il vise la prospérité non seulement matérielle mais aussi humaine et spirituelle : le goût de l’entreprise et de l’innovation, c’est celui de progresser, de réaliser des choses qui ont une valeur humaine, là où une prétendue "création de valeur "financière repose sur la rentabilité à court terme.

Ainsi le projet démocrate est un projet de « développement durable ». Parce qu’il vise la préservation de la planète, des sources d’énergie et des ressources en général, et plus généralement parce qu’il veut « répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre pour autant la capacité des générations futures à répondre des leurs », dans tout domaine. Ainsi de la dette publique qui grève les générations futures.

Le Projet Démocrate peut réconcilier l’Europe avec les Nations. Plus qu’un espace de libre échange, l’Europe doit être le lieu de rassemblement des Européens face à leurs problèmes communs de ressources énergétiques, d’environnement, d’immigration, de défense, le moyen de promouvoir leurs ressources, leurs cultures, leurs valeurs communes.

Il s’agit également de protéger nos racines, notre identité, nos traditions, notre culture et nos langues régionales, face à la mondialisation et à l’uniformisation culturelle et idéologique.

La démocratie permet
de construire l’Homme

Le Mouvement Démocrate est convaincu que l’organisation sociale et politique la mieux à même de porter ce projet de civilisation est la démocratie. La démocratie permet de construire l’Homme, reconnaît sa place en tant que citoyen autonome libre de corps et de pensée, ayant une conscience et une capacité de jugement, responsable de ses actes moralement. La démocratie donne la parole et le pouvoir au citoyen, pouvoir qu’il organise en le déléguant et en le contrôlant. Elle suppose idéalement que le citoyen bénéficie d’une transparence de l’information, d’un accès aux connaissances et à l’éducation.

Le Mouvement Démocrate propose une démocratie proche du citoyen, qui l’informe sur les problèmes du pays, de l’Europe, du Monde, lui explique les solutions proposées et lui donne les moyens de s’exprimer.

La démocratie sociale redonne au travail une valeur capitale. L’utilité du travail de chacun est rétribuée par son revenu, mais elle va au-delà. Dans son travail, la personne est reconnue, exerce et développe ses talents.

Aussi faut-il être intransigeant sur les valeurs fondamentales de la Démocratie : tenir pour prioritaires l’éducation, le droit à l’expression et à l’information du citoyen, défendre la juste représentation des courants d’opinion, le pluralisme, l’indépendance des médias.

Le pouvoir du citoyen ne doit plus être limité à la désignation de ses dirigeants par son suffrage, qui ensuite décident sans lui rendre de comptes… ou à sens unique. Le statut du citoyen doit changer, il doit être acteur et non plus figurant dans la concertation. Le conflit est sain, car permet l’expression des attentes et dénoue les tensions. La contradiction renforce ainsi l’autorité et donne légitimité à son exercice.

La République formalise et institutionnalise la démocratie en la dotant d’une Constitution. Cette Constitution définit notre République comme "démocratique, laïque et sociale", fondée sur les valeurs de "Liberté, Égalité et Fraternité" qui sont des droits du citoyen. La République garantit aussi son identité, sa citoyenneté, sa sécurité physique et la propriété, la protection de ses biens. Elle confère au citoyen des droits mais en retour ce dernier a aussi des devoirs : le respect de l’autorité, le civisme, une forme de patriotisme. La République impose la séparation des pouvoirs et l’impartialité de l’État.

Le Mouvement Démocrate défend contre toutes dérives ces valeurs de la République, bien souvent piétinées, bafouées, contournées. Il faut assainir les institutions, et mieux garantir la séparation des pouvoirs, non seulement exécutif, législatif et juridique, mais aussi financier et médiatique.

La République a ses espaces sacrés, certains lieux qui méritent d’être "sanctuarisés", notamment l’École, le tribunal et le Parlement.

Le Mouvement Démocrate attribue à l’État un rôle important - ses fonctions régalienne, protectrice et re-distributive de richesses - mais il, ne croit pas à un État omnipotent qui gère tout, qui laisse penser qu’il prend en charge tout de la vie du citoyen et de la gestion du pays. Pour que le citoyen soit en situation d’exercer ses responsabilités, le Mouvement démocrate propose une gestion plus décentralisée, et veut renforcer les corps intermédiaires, les représentations citoyennes, syndicats, corporations, associations.

Réinventer un modèle de société, un projet de civilisation, c’est une tâche et une responsabilité immense qui nous incombe, à nous Démocrates.

Le programme politique du Mouvement Démocrate traduit en propositions concrètes le chemin vers cet idéal. Il choisit les moyens les plus efficaces, en évaluant ce qu’ils ont donné dans des contextes similaires, dans le passé ou dans d’autres pays. En ce sens, ce programme est, non pas "utopiste" dans le sens d’ "irréalisable", mais réaliste.


Première publication sur Marianne-République

Noté 4.8/5 (05 votants)

La réponse de Dianae

Posté le 24 décembre 2007, à 12h 22mn 17s
Le Projet démocrate : humaniste, durable, républicain

Merci pour cette analyse en 2 volets qui résume bien l’essence du projet démocrate. reste maintenant à l’incarner dans des propositions concrètes et dans un mode de fonctionnement réellement démocratique en interne, j’entends par là le fait de mobiliser toutes les energies, tout un chacun sur des actions concrètes. Nous montrerons l’exemple si nous arrivons déjà en interne à incarner ces valeurs.

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour