FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > Patrick Roger : "Un exercice tout à fait frappant"

Patrick Roger : "Un exercice tout à fait frappant"

Témoignage audio, en fin de Congrès MoDem, sur lemonde.fr

lundi 3 décembre 2007, par FrédéricLN

À la fin du Congrès, le journaliste du Monde qui suit régulièrement François Bayrou et le MoDem témoigne d’un "événement" sans équivalent depuis plus de 30 ans : sans "structure véritablement établie" mais avec "les réflexes réseaux d’internet", les militants démocrates initient autour de François Bayrou "une alternative nouvelle à Nicolas Sarkozy".

Ce à quoi on a assisté ce week-end, c’est "la naissance, un événement depuis près de 30 ans, d’une nouvelle formation politique qui est le Mouvement Démocrate. Ça va bien au-delà de la transformation de l’UDF. … C’est la concrétisation du projet [que François Bayrou] avait mis en oeuvre à la présidentielle." (passage 1)

"Grosso modo 60% des 5000 participants sont des nouveaux adhérents", dont "beaucoup des milieux associatifs. On a vu notamment … la discussion sur les statuts … qui a pris près de 5 heures, … suivies en continu par les congressistes". Ça "rappelait à bien des égards les discussions … dans les rangs d’une association comme attac : des gens qui lisent énormément, qui vont … jusque dans les moindres détails : il y a eu 5 versions successives des statuts, 1000 contributions par internet ou autres, au final 83 amendements débattus les uns après les autres. … C’était un exercice tout à fait frappant". (passage 2)

Cette "nouvelle formation politique s’appuie énormément sur les réflexes réseaux d’internet, … il n’y a pas encore de structure véritablement établie", c’est "informel mais extrêmement actif". (passage 3)

"L’échéance fondatrice, … ce sont les municipales", à travers lesquelles "une nouvelle génération militante va se former". À terme, l’enjeu "un déplacement des lignes politiques …, la capacité de faire émerger un pôle central qui puisse être au centre d’une alternative nouvelle à Nicolas Sarkozy. Cela place François Bayrou au centre d’une opposition à Nicolas Sarkozy, et non pas entre le ni droite ni gauche."
(passage 4)

À quelles conditions ce mouvement autour d’un homme deviendra-t-il un "pôle" ? C’est sur cette interrogation que Patrick Roger conclut son article de ce jour dans Le Monde : selon lui, François Bayrou devra prouver "sa capacité à faire vivre dans une même formation des militants venant d’horizons très divers et à répondre à l’exigence de démocratie et de transparence qui s’est manifestée lors de ce congrès fondateur. Ce qui ne sera pas une mince affaire."


Voir en ligne : Le Monde, daté 4 décembre