« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

OG

Cliquez ici pour me contacter.

François Bayrou élu président du Mouvement démocrate : les moments forts du discours

, 2 décembre 2007

Vu 3372 fois | 7 commentaire(s) | Noté 4.7/5 par 013 votant(s)

François Bayrou vient d’être élu président du Mouvement démocrate ! Sans surprise, mais avec un réel enthousiasme de la part des congressistes, le Mouvement démocrate existe et a un président élu par les adhérents.

Le nouveau président élu vient d’entamer son discours en évoquant le projet de justice et humaniste qu’il veut porter au nom du Mouvement démocrate. Auparavant, François Bayrou a évoqué les noms des candidats qui composeront le futur bureau national. Parmi ces noms, ceux de Marielle de Sarnez, Corinne Lepage, Abdoulatifou Aly, Jean-Luc Bennahmias ou Jean Lassalle ont été très applaudis. A noter également que ce dernier est un peu la "mascotte" du Congrès ; le député béarnais et ami proche de François Bayrou est une véritable montagne pyrénéenne, lorsque celui-ci se lève pour prendre la parole à la tribune. Une voix chaude et rude, un visage serein, une éloquence qu’on n’entend plus guère sur la scène politique... Jean Lassalle a tout d’un grand monsieur que le peuple démocrate aime écouter et saluer chaleureusement.

"Il faut reconquérir les journalistes", "il faut construire une liberté de parole et de penser de la représentaton nationale", "le citoyen ne relève ni du pourboire, ni du bakchich, ni de la solidarité publique !", "où est la prise en compte du pluralisme ?", "la démocratie, c’est la protection de la minorité et non la dictature de la majorité !"... Voici les premières phrases de François Bayrou très applaudies par les congressistes.

"Il y a non assistance à génération en danger", vient de lancer à l’instant François Bayrou concernant le sujet de la dette, thématique de bataille qui n’a pas perdu de son actualité. Marielle de Sarnez l’avait déjà martelé lors de son discours précédant celui de François Bayrou. Le nouveau président reprend sa critique des nombreuses annonces des "plans Marshall" pour les banlieues que les gouvernements n’ont jamais vraiment voulu ou résolu. "C’est une révolte des injustices", lance une femme dans l’assistance et que reprend François Bayrou.

Le développement durable ne doit pas non plus faire l’objet d’un consensus de voeux par le biais de multiples Grenelles ; l’impôt de bourse supprimé au profit des plus riches est injuste, alors qu’on impose les personnes âgées par la redevance télévision ; le refus de généraliser le travail du dimanche, tous ces sujets sont encore très appréciés par les congressistes. Des thèmes parlants et portant sur les aspects humanistes face aux priorités économiques et fiscales. "Un projet de société humain" à mettre en application, c’est bien ce qu’affirme François Bayrou. Un projet de société qui aille a contrario du modèle dominant économique très libéral adopté aussi bien par la Chine que par les Etats-Unis et une majorité de pays de la planète.

Le discours reprend largement les fils tissés par le président du Mouvement démocrate, depuis l’ouverture du Congrès de l’UDF vendredi jusqu’à la discussion des statuts du mouvement le samedi.

François Bayrou laisse sentir que son discours vient à son terme. Il rappelle l’esprit de résistance du Général De Gaulle : les forces puissantes se lèvent contre la trajectoire démocrate, qui vient troubler l’ordre établi. Ces forces veulent faire croire que François Bayrou serait seul, alors que "plus de 6000 congressistes ont défilé depuis ce week-end". François Bayrou en appelle ainsi aux gaullistes, fondus dans la majorité présidentielle, à se réveiller et à refuser cet alignement au modèle libéral qu’on veut leur imposer et à la France toute entière."La résistance contre l’alignement !" lance le président du Mouvement démocrate sous les vivas de la salle.

Le projet de société humain a été l’introduction et la conclusion du discours de François Bayrou. Ce projet, porté sous sa présidence et avec le soutien de la multitude d’adhérents démocrates, est en marche. Le Congrès gronde d’une clameur heureuse, François Bayrou est debout face à l’immense salle avec Corinne Lepage et les membres de la tribune à ses côtés.

Le projet démocrate est en marche, l’histoire a bel et bien commencé.

Photos : France démocrate

Noté 4.7/5 (013 votants)

La réponse de anonyme gaulliste

Posté le 3 décembre 2007, à 21h 55mn 02s
François Bayrou élu président du Mouvement démocrate : les moments forts du discours

Cher Citoyen démocrate, c’est ainsi qu’il a ouvert son discourt.

Comme vous pouvez le voir, je suis un Gaulliste, deja une petite rectification, un gaulliste n’est pas obligatoirement de Droite et il y en a plus dans la majorité présidentielle, donc il faut revoir la phrase. Nous somme ni de droite, ni de gauche comme le disait notre cher Général " Nous somme la droite et la gauche à la fois". Vous pouvez venir discuter avec nous et nous verrons si nous pouvons echanger ensemble, mais un point de vue de divregence est là, le problème de l’Europe. J’en profitte pour dire au parlementaires du Modem qu’une lettre et un courriel ou mail de notre part leur est parvenu concernant le 14/12/07, il serait bien de nous répondre et je trouverai plus démocratique de laisser le Peuple français le choix du TCE.

Juste un truc nous savons que pour le moment 50 Parlementaire du PCF-PS et 14 de UMPet non inscrit veulent le choix du peuple, mais pas de nouvelles de vous :(, nous dirions même 0 Parlementaires UDF-MODEM pour un référundum.

Soyez démocrate, le parti démocrate.

»

La réponse de Etoile66

Posté le 5 décembre 2007, à 09h 05mn 02s
François Bayrou élu président du Mouvement démocrate : les moments forts du discours

Je viens d’aller faire un tour sur votre site... Il y a de très bonnes idées, mais aussi beaucoup de passéisme, de repli sur soi, une vision de la France par le petit bout de la lorgnette - selon moi. La France ne peut plus vivre repliée sur elle même. De Gaulle a été un promoteur de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, pas d’un nationalisme outrancier. Nous ne pourrons faire valoir nos valeurs et notre culture que si nous sommes un des moteurs de l’Europe. Car il n’y aura pas de retour en arrière, de même qu’il n’y a plus aujourd’hui d’octroi autour des villes.

A débattre donc.

La réponse de Robert Brugerolles

Posté le 3 décembre 2007, à 15h 34mn 02s
François Bayrou élu président du Mouvement démocrate, les moments forts du discours.

Nice, le lundi 3 décembre 2007,

Chers amis du MoDem et de l’ouverture,

Après le discours prononcé ce dimanche, par François Bayrou à Villepinte, je suis heureux de m’exprimer. En effet, il a développé des thèmes comme le développement humain, la croissance durable et a demandé, dans la pratique, de faire preuve d’un esprit ouvert, notamment en direction des gaullistes, ce qui a fait dire à la commentatrice sur LCI qu’il y avait une pointe de souverainisme dans ses propos. Concernant, plus particulèrement, les élections locales, il a demandé de faire vivre le pluralisme en demandant le renouvellement et en nous encourageant à vivre municipalement les élections municipales. Inutile de vous dire que j’approuve ce discours.

Comme vous le savez à Nice, les candidats ne manquent pas. Moi-même, je me suis proposé comme candidat tête de liste du MoDem pour les municipales. Comme, j’ai bien écouté François Bayrou au cours de ces derniers jours, j’ai noté le soin qu’il a pris à souligner que le MoDem était un parti unitaire. Pour faire vivre cet exigence, je propose donc, des concertations, en particulier à Nice, afin de clarifier au plus tôt la situation. Nous devons donc, avec ceux qui se sentent concernés par cette problématique locale, nous réunir pour avancer dans la clarification et la détermination. Le temps nous est compté. Pour aujourd’hui, cependant, goûtons la belle foi en l’avenir que François Bayrou a insufflé à toutes les citoyennes et à tous les citoyens. Bonne journée à tous avec ma bien cordiale amitié.

Robert Brugerolles MoDem + ouverture

robertbaiedenice@yahoo.fr robertbbrugerolles@free.fr

La réponse de festival

Posté le 2 décembre 2007, à 19h 41mn 57s
François Bayrou élu président du Mouvement démocrate, les moments forts du discours.

C’est bien, c’est fait, alors maintenant que ce dialecticien hors pair que ce prince de la parole est élu, va-t-il enfin proposer un projet concret... Il serait temps de commencer, comme pour les socialistes... Après l’élection pour qu’en 2012 Nicolas S ait des opposants... Parce qu’en attendant, c’est le désert....

La réponse de Etoile66

Posté le 2 décembre 2007, à 23h 01mn 23s
Cher ami, vous devriez écouter et vous informer...

Cher ami, vous devriez écouter et vous informer...

Le projet de société est clair et net, il va être articulé avec tous les sous-projets au cours des prochains moins, maintenant que le Mouvement Démocrate a été créé.

Alors, informez-vous au lieu de jeter des phrases moqueuses que l’on connaît déjà de la campagne des présidentielles, car elles ne font plus mouche...

La réponse de Daniel Testard (alias cellondan59)

Posté le 2 décembre 2007, à 15h 29mn 58s
François Bayrou élu président du Mouvement démocrate, les moments forts du discours.

Rien à dire.... si ce n’est un grand merci pour ce "service rendu" : des comptes-rendus rapides, équilibrés et illustrés de ce qui s’est passé au Congrès. J’ai pu participer à la journée de samedi à Villepinte, et écouter le discours final de F. Bayrou sur LCP. Vous m’avez restitué "le reste", et tous ceux qui n’ont pas pu être à Villepinte ont pu vivre l’ensemble des moments via votre entremise. Merci donc à l’ensemble des contributeurs sur "France Démocrate", et merci de poursuivre votre action pour que la dynamique soit poursuivie pendant les jours, les semaines et les mois qui suivent ce congrès fondateur.

La réponse de Etoile66

Posté le 3 décembre 2007, à 02h 01mn 14s
L’ensemble des discours et débats se trouve sur le site...

Pour les débats et discours, rdv sur

http://www.mouvementdemocrate.fr/index.html

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour