« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

"François, ce parti qui était un parti de notables, tu dois en faire un parti de masse"

Rosalie Kerdo, candidate UDF-MoDem en juin dans la Drôme

, 30 novembre 2007

Vu 2115 fois | 0 commentaire(s) | Noté 4.3/5 par 012 votant(s)

Devant les congressistes UDF de Villepinte, Rosalie Kerdo témoigne de son engagement et de sa campagne : "Après quelques années d’errements au Parti socialiste et après t’avoir entendu, François, exposer devant la presse les valeurs autour desquelles notre Mouvement va se fédérer, j’ai décidé de te rejoindre, j’ai battu le pavé et me suis levée à 4h du matin pour coller tes affiches."

Elle appelle François Bayrou à jouer non l’équilibre entre anciens et modernes, mais le mouvement :

"Ce parti qui était un parti de notables, tu dois en faire un parti de masse (applaudissements ++). Parce que pour peser entre UMP et PS, on n’a que ça, comme solution.

Je ne pense pas que s’écouter les uns les autres (UDF et nouveaux MoDem) et avoir de la patience, soit le problème. Le problème est que certains n’estiment pas pouvoir fonctionner autrement qu’alliés à la droite.

Pendant les élections législatives, ceux qui ont collé mes affiches, ce sont les nouveaux et pas les anciens. Je ne retire rien aux quelques anciens qui ont été à mes côtés pour me conseiller. Et je remercie Jacqueline Gourault, sa venue pendant ma campagne a été un vrai cadeau.

Ce que tu as envie de faire (François) paraît simple, mais ça ne l’est pas. Les discussions sur le terrain sont très ardues, mesquines, et ce n’est pas comme ça qu’on fera passer notre message auprès des Français.

Bien entendu je suis favorable à l’idée de fédérer autour du MoDem. Ce sont ceux qui disaient avant la présidentielle "comment peut-on être à la fois de gauche et de droite", qui chantent aujourd’hui les louanges de l’ouverture !"

Noté 4.3/5 (012 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour