« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

» UDF

"Un parti autonome capable de regarder à droite et à gauche"

Les passages les plus applaudis du discours d’ouverture de François Bayrou à Villepinte

, 30 novembre 2007

Vu 1320 fois | 1 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 02 votant(s)

"Nous devons nous battre pour un projet de justice croissante, ou alors ça ne sert à rien, l’engagement social qui est le nôtre depuis des décennies." Pour cela, dit François Bayrou approuvé par les congressistes UDF, il faut poursuivre dans la voie décidée à plus de 90% "au Congrès de Lyon", où "nous avons pris notre indépendance et notre liberté".

François Bayrou rappelle les "7 millions de suffrages" : ++

Pour que jaillisse le fond, "il faut que nous laissions derrière nous le vieillissement de la forme" : ++

"Une génération c’est trente ans. Les formes politiques au bout de 30 ans, sauf le parti radical et radical-socialiste, ont besoin de se renouveler". … Au Congrès de Lyon, nous avons pris notre indépendance et notre liberté : +++

Nous ne sommes plus un décalque plus fade de l’UMP, mais un parti autonome (+++) capable de regarder à droite et à gauche des partenaires pour l’avenir de la France.

Nous sommes libres, et c’est la signification du changement de nom que nous allons, je l’espère, décider et vivre ensemble. +

Notre projet concerne l’évolution du monde, et la mondialisation +

Pour beaucoup de Français, le temps de la mondialisation est celui de l’effondrement des projets politiques, de leur uniformisation. Ce modèle dominant est en contradiction avec l’évolution de tout l’Occident depuis un siècle et demi : le progrès faisait reculer les inégalités.

Aux Etats-Unis, la totalité des richesses nouvelles depuis 10 ans a été captée par les 10% les plus riches, et le prix du travail manuel n’a cessé de baisser, sous la pression d’une immigration très importante. Ça ne peut pas être la société pour laquelle, dans cette famille, nous nous battons depuis 20 ans. Nous devons nous battre pour un projet de justice croissante, ou alors ça ne sert à rien, l’engagement social qui est le nôtre depuis des décennies. +++

Pour mener ce combat avec une chance, il faut briser le mur de verre qui séparer depuis des décennies ce qu’on appelle la droite de ce qu’on appelle la gauche. +

Les démocrates sont majoritaires, il faut qu’ils puisse se rassembler, pour cela il faut une forme politique qui puisse les accueillir.

Le livreur qui me demande "on va gagner ?", l’intellectuelle qui me dit "on a été abusés", tous ceux-là sont près à marcher avec nous, pour qu’ils marchent avec nous, il faut la maison nouvelle où ils pourront entrer avec nous. ++

Dès que nous avons dit "Mouvement démocrate", 40000 personnes nous ont rejoint, c’est comme si un barrage avait lâché.

L’UDF décide d’être membre fondateur du Mouvement démocrate, et y adhère en tant que personne morale +

Un moment de fondation et de renaissance - je vous remercie. +++


(Ici les passages les plus applaudis du discours de François Bayrou à Seignosse.)

Je note par + les applaudissements d’une partie de la salle, ++ les applaudissement généraux, +++ les applaudissements prolongés.

Noté 5.0/5 (02 votants)

La réponse de cellodan59

Posté le 30 novembre 2007, à 18h 54mn 37s
"Un parti autonome capable de regarder à droite et à gauche"

Merci pour la réactivité : deux mini-reportages déjà à 18h30, alors que l’on attend toujours les vidéos annoncées à partir de 16h sur le site du Mouvement.

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour