« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Un Bayrou sympathique, isolé, affaibli, différent des autres - et constant

Vu par 1800 répondants à expression-publique.com

, 30 novembre 2007

Vu 1581 fois | 0 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 01 votant(s)

Le site expression-publique.com avait recueilli, il y a 4 mois, les opinions de ses visiteurs sur François Bayrou. Il récidive à la veille du Congrès fondateur du MoDem - et c’est pareil.

François Bayrou inspire de la "sympathie" à 41% des répondants, de "l’indifférence" à 29% - chiffres parfaitement stables. Admiration et hostilité sont rares (9 et 5%).

49% se sentent d’accord "avec les idées de François Bayrou", encore un chiffre inchangé, contre 45%.

Quelles idées ? Les thèmes qui lui sont associés sont presque les mêmes qu’au 1er tour des présidentielles : une vision de la démocratie (refus du clivage gauche-droite 57% des répondants, séparation des pouvoirs 34%), l’Europe 46%, la "lutte contre les déficits publics" 42%, l’éducation 41% - seul l’environnement s’est perdu en route (5%).

Un même soutien, sur les mêmes idées… et pourtant François Bayrou est perçu par les répondants - un peu comme par les journalistes - comme affaibli (73%), isolé (72%). Le départ de Jean-Marie Cavada a été un "coup dur" selon 79%, les renforts venus d’autres partis ne sont "pas importants" qu’il s’agisse d’anciens socialistes, Verts ou radicaux (58% chaque) ou d’anciens UMP (79% des répondants pensent leur apport "pas important").

Il a très peu de parlementaires, bien sûr - c’est l’avis de 78% des répondants - mais aussi assez peu d’élus locaux (selon 81%) et d’adhérents (selon 64%). Il n’a qu’une faible influence sur la politique française (88%).

Et pourtant, si on suit l’opinion des répondants, il faudrait sans doute que François Bayrou continue.

Qu’il se présente à Pau (53% contre 19%), voire même que le MoDem ait aussi sa propre liste à Bordeaux (49% contre 33%).

Qu’il continue à occuper la place du Centre : c’est bien là qu’est le MoDem, plutôt que le Nouveau Centre (46% contre 21% - l’écart était bien plus réduit en juillet : 44 contre 29%), parti qui est "un échec" selon 53% contre 11% "un succès".

François Bayrou aurait mené une politique très différente de celle de Nicolas Sarkozy (selon 53% des répondants, et 30% disent : assez différente). Les répondants l’ont bien vu rejeter les franchises médicales, le paquet fiscal et les tests ADN pour le regroupement familial (55 à 71%) et défendre "l’alignement des régimes spéciaux sur le régime général" (58%).

Idéaliste (42%) ou très politicien (36%) ? En tout cas, une personnalité politique à part.


Pourcentages sur les 1873 premiers répondants au 29 novembre. Point de comparaison : les 1677 premiers répondants, au 1er août, à une enquête antérieure (qui a eu environ 2000 autres répondants ensuite). Voir ici une présentation de cette source d’information et de ses grandes différences avec un sondage représentatif.

Noté 5.0/5 (01 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour