« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Pour parler d’autre chose que de la victoire en chantant

, 16 novembre 2007

Vu 2082 fois | 6 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 06 votant(s)

Dans certains départements, les "anciens" de l’UDF tiennent tout et empêchent que des gens motivés et actifs, puissent s’approcher du MoDem. Je ne vais pas dans un groupe parce que je sais que dans cinq ans il aura le pouvoir et donc raison : j’y vais parce que j’y trouve une place !

Je me permets d’envoyer ce message pour exprimer quelque chose qui semble difficile à exprimer au MoDem. Je précise que si j’ai fait partie des pré-inscrits, je ne me suis pas inscrit par la suite, du fait de ce qui ce passait là où je réside.

Dans certains départements, les "anciens" de l’UDF tiennent tout et empêchent, éventuellement sans s’en rendre vraiment compte, que des gens motivés et actifs, puissent s’approcher du MoDem.

Genre de distance avec la foule et le bon peuple, on propose des réunions dans le salon d’un hôtel et on demande une certaine somme pour le repas. Ce serait pas si triste, on en rirait. Un site local fait par des gens qui se prétendent investis par l’immanence et à qui on a envie de demander qui les a faits rois. Aucun débat sur ces forums locaux, et on nous propose de faire partie de groupes de réflexion pour les municipales...

Mais on ne parle à aucun moment du MoDem, de la désignation d’un bureau départemental provisoire, de la désignation des candidats... Encore une fois, ils nous demandent nos voix parce que ce sont les meilleurs.

Pour moi et quelques autres, c’est un très grand abattement après tout ce qui avait été ouvert par François Bayrou. Déjà il n’était pas possible de s’associer à la campagne précédente : le candidat à la députation, qui n’a jamais dit comment il se faisait qu’il le fut, est venu une fois sur un marché, n’a jamais fait de réunion et n’a jamais fait appel aux personnes qui se proposaient... Par contre ces autorités auto-proclamées, opposent à la critique qui ne peut se faire, des photos qui les montrent en compagnie de François Bayrou... quelle misère.

Seul ou plutôt, isolé

La liste est bien plus longue et plus grave, mais vous me répondrez que francedemocrate.info n’est pas le bureau des pleurs et qu’il faut se prendre en charge soi-même. Sans doute mais seul ou plutôt, isolé...

J’imagine tout à fait que ce que je raconte ici est très marginal, que "les nouveaux" sont accueillis dans une grande fête, que l’on pose les valises et on se dit, bon par quoi on commence. Mais ici c’est l’argument d’autorité et on imagine qu’en "réunion", "ils" disent que c’est navrant qu’il y ait si peu de participation après les 20 % aux présidentielles, alors qu’ils ont laissé les gens l’arme au pied pour les législatives et obtenu moins de 5 %.

Bon, pas la peine de rallonger, je ne crois plus au mouvement même si la tête est séduisante, la base c’est autre chose.

Je ne suis pas en mesure d’agiter mon petit drapeau et de sonner le ralliement, j’envoie un, deux messages à droite à gauche et je regarde ce qu’il se passe.

Je cherchais un dialogue clair et j’ai trouvé des responsables de droit divin, qui s’expriment ex cathedra du haut de l’Olympe, en regardant combien le monde est petit à leurs pieds.

Je suis en désaccord avec le comparaison avec l’UDF sur le blog de FrédéricLN, qui dit que les deux mouvements sont assez proches. Je ne définis pas à moi seul, ce qu’est le MoDem et encore moins l’UDF, ni le centre. Je regrette qu’il y ait si souvent une définition par rapport à l’existant ou aux autres mouvements. Je me fous du centre et du reste, je cherche à travailler pas tout seul. Je ne veux pas faire comme François Hollande dont on se demande quelle aurait été la ligne politique s’il n’y avait pas eu l’UMP, puisqu’il se définissait essentiellement par opposition à l’UMP.

On s’assoit, on se parle et on regarde ce qui se passe. Mais là... les élections législatives puis le fait de conserver le nom UDF pour pas que les autres, etc. maintenant les municipales dans lesquelles il faut bien être présents... ça on le paye au prix fort ! On ne fait aucun travail à la base, on ne cherche pas à rassembler les bonnes volontés, on fait tout de même surtout comme les autres. Ah c’est vrai, on fait comme les autres, mais les méchants c’est pas nous ! Je ne suis pas certain que mêmes les enfants de cinq ans continuent d’être dupes...

Le fonctionnement,
c’est un des noeuds

Une des questions que j’aurais voulu aborder et je dis bien aborder et non pas poser à je ne sais quel responsable non élu par le MoDem, c’est à dire que l’on brasse ensemble, c’est d’accord on est les bons, les purs, mais comment fonctionner pour le rester ? Comment intégrer la dégradation que tous les mouvements ont connu dans l’histoire, pour que les hommes de pouvoir et il y en aura autant au modem qu’ailleurs, ne canalisent pas le mouvement, ne le contraignent pas à prendre l’ornière. Sinon dans quelques années il faudra créer le MoDem du MoDem.

Ce qui sera(it) le changement radical c’est le changement dans le fonctionnement, je ne sais pas si cela suffit, mais c’est un des noeuds. Lorsque certains ici et là parlent de leur déception du MoDem, ce n’est pas parce qu’il ne représente pas toutes leurs idées, c’est parce que ce n’est pas la peine de parler de demain, de ce que j’appelais la victoire en chantant, ça tout le monde sait le faire et nous sommes quelques-uns à en venir. S’ils sont déçus c’est essentiellement du fonctionnement ! C’est là où l’on a une chance d’être une autre organisation que l’UMP, le PC, l’UDF ; la LCR et le reste, c’est dans notre mode de fonctionnement !

Je ne vais pas dans un groupe parce que je sais que dans cinq ans il aura le pouvoir et donc raison, j’y vais parce que j’y trouve une place !

Ce que Bayrou
changeait pour moi

Mais on nous dit, on en parlera après les législatives ; maintenant, après les municipales ; et l’on reste l’arme au pied, mais on nous regarde ou à défaut on nous voit, et en quoi sommes-nous différents ? Que viendraient faire au MoDem celles et ceux qui, précisément, n’ont pas de place dans les partis que je citais ?

Ce que Bayrou changeait pour moi, c’est qu’il ne me disait pas de venir pour les 35 heures, pour remettre en cause les régimes de retraite, pour rendre la vignette moto gratuite ou interdire aux voitures de rouler sur les autoroutes, mais qu’il proposait de venir pour travailler autrement et donc - et c’est là où c’était balaise - sur des points qu’il n’aurait pas nécessairement définis ! Il appelait en prenant le risque, quasiment en le proclamant, d’être lui-même remis en question par ceux qu’il appelait. Il proposait pas un programme, mais une méthode ! Ça, ça donnait vraiment envie d’y aller !

Alors pourquoi diable être anonyme ? Simplement parce que je suis une personne bien réelle et que je vis dans un département dans lequel ces choses ont lieu. Je n’ai aucune envie d’être calife à la place des califes, je ne vends rien et n’ai pas d’ambition politique. Partant, je reste très prudent parce que j’ai un reste d’espoir ou plutôt d’attente que quelque chose d’autre ait lieu, que des gens comme moi puissent se parler, ce que le MoDem car c’est hélas bien de lui dont il s’agit, refuse. MoDem local certes, mais qui se réclame du MoDem national, avec délégué et tout ce qui n’est qu’argument d’autorité.

Un passant qui a cru au MoDem

Noté 5.0/5 (06 votants)

La réponse de Amytis

Posté le 18 novembre 2007, à 11h 22mn 16s
Pour parler d’autre chose que de la victoire en chantant

Je crois que le modem se comporte mal chez vous, mais non, ce n’est pas le modem ce sont ces gens-là... Il est difficile de se battre contre ces pouvoirs, surtout si on n’a pas pour projet de prendre la place, comme vous le dites. On ne peut pas demander à tous les gens pour qui le modem a été un espoir, de se prendre en charge et de tout gérer. On doit leur répondre ! Combien de temps espèreront-ils encore ?

Jolie plume, Monsieur Tartempion !

La réponse de Tartempion

Posté le 18 novembre 2007, à 17h 38mn 56s
Pour parler d’autre chose que de la victoire en chantant

Bonjour et merci pour la plume :-)

Voilà, je pense comme vous, combien de temps encore ? Le problème est que parmi celles et ceux qui attendent, certains ont déjà attendu ailleurs et sans doute sans y croire autant qu’ils ont pu y croire cette fois. Alors que vont-ils faire si on les laisse dehors ? Laisser tout en plan et attendre deux, trois ans pour voir.. je n’en sais bien entendu rien, mais je ne pense pas.

La réponse de erca57

Posté le 18 novembre 2007, à 10h 13mn 37s
Pour parler d’autre chose que de la victoire en chantant

La région de l’auteur est tout le portrait de la mienne. Tout semble mis en oeuvre pour que les nouveaux adhérents ne puissent pas se parler de façon non virtuelle. Malheureusement je ne vois pas comment faire sauter le verrou. Une idée, quelqu’un ?

La réponse de Tartempion

Posté le 18 novembre 2007, à 20h 24mn 10s
Pour parler d’autre chose que de la victoire en chantant

Bonjour, c’est l’auteur :-)

Pour moi, j’avais cru que dès la création du modem, toutes les structures existantes auraient été déclarées provisoires, c’est à dire que tout ce qui était ancien aurait été remis de fait en question. C’est à dire que tout le monde aurait été considéré comme nouveau et que l’antériorité dans l’UDF, n’aurait pas été transformée chamaniquement , en antériorité dans le modem. On aurait pu voir des rencontres dans lesquelles le modem accueilait l’UDF, parce que le modem n’est pas l’évolution de l’UDF, ou alors je me suis trompé et je n’ai rien à faire ici. J’espère que l’on ne me fera pas dire que je suis hostile à l’UDF, ni que je pense que les structures existantes n’ont rien à apporter. Je dis qu’elles n’ont pas à se présenter comme étant l’émanation du modem, voire le modem.

Pour moi le modem rassemble des gens de droite, de gauche et de nulle part, mais n’est pas une UDF renouvelée. Partant il ne peut y avoir aucune raison pour que l’UDF tienne le haut du pavé en tant qu’UDF. Or par endroit, c’est ce qu’il se passe. Je pense donc que le verrou pourrait sauter si la direction actuelle en avait la volonté ou sinon si c’est une des motions proposées et adoptée massivement au congrès constitutif.

De mon côté, je n’ai pas de relation virtuelle avec celles et ceux qui sont dans la même situation que moi, dans mon département. Je ne les connais absolument pas et les deux fois où j’ai posé la question de savoir comment entrer en relation avec ces personnes, je n’ai eu strictement aucune réponse. Je n’en suis même pas à votre niveau. Je n’ai de relations que par des messages sur par exemple, ce site.

Je crois à nouveau que c’est une responsabilité de la direction nationale actuelle, un site où les adhérents peuvent se rencontrer "virtuellement" et faire connaissance par départements, régions et pas seulement par centres d’intérêt. Les propositions d’échanges à partir de centres d’intérêts sont importantes, mais à moins d’habiter dans une grande ville et d’avoir du pot, ce n’est pas ce qui nous fera découvrir que notre voisin de pallier est dans la même situation que nous.

Je ne suis pas adhérent du modem, je l’ai dit, mais si je savais que quelque chose comme cela, d’horizontal comme ils disent, avait lieu, je pourrais avoir envie de m’y risquer.

Je ne cherche pas un parti qui aurait les bonnes réponses sur l’écologie, ce que je dois manger pour ne pas grossir, la bombe à neutrons, l’EPR, la réforme du bac, les couloirs d’autobus et le reste, ce n’est pas ce qui me soucie. S’il existe un tel parti, ben je me contenterai de voter pour lui, qu’irais-je y faire ? Manifestement il n’aurait eu aucun besoin de moi pour faire ces propositions.

L’adhésion c’est autre chose, enfin pour moi, pas seulement trouver les solutions au réchauffement climatique et aux relations avec la Russie, c’est surtout changer les rapports entre nous ! C’est cet "autre chose" que nous ne trouvons pas et que nous ne pouvons pas initier, encore moins l’auteur, car il n’est pas au modem.

La réponse de Frédéric Lefebvre-Naré

Posté le 18 novembre 2007, à 21h 33mn 28s
contacts virtuels

Je crois à nouveau que c’est une responsabilité de la direction nationale actuelle, un site où les adhérents peuvent se rencontrer "virtuellement" et faire connaissance par départements, régions et pas seulement par centres d’intérêt.

Ça, le forum de demosweb et e-soutiens le font (il y a des pages locales sur l’un, des groupes locaux sur l’autre). Par définition, vous n’y trouverez que des gens très présents sur le web. L’annuaire des blogs démocrates par département est aussi une façon de prendre contact avec des blogueurs… qui sont souvent aussi, pas toujours, des militants en relation avec d’autres. Ainsi des activités peuvent se monter. Ce n’est, évidemment, qu’un pis-aller pour internautes.

La réponse de Tartempion

Posté le 19 novembre 2007, à 13h 23mn 18s
Pour parler d’autre chose que de la victoire en chantant

Je ne veux pas envahir France démocrate par des messages qui diraient tous la même chose, mais j’y ai trouvé une brève qui parle de Chez Louise : http://www.francedemocrate.info/spip.php ?breve248 et en bas, un lien vers son site.

Il n’est plus accessible et a sans doute été supprimé. Un petit tour chez Google pour taper "chez louise" renvoie sur la même absence, mais le lien "en cache" permet de retrouver quelques contenus et en particulier un autre lien vers :

http://www.thepetition.eu/petition/petition.php ?idp=sauvemodem1

et là j’ai été assez étonné de trouver un contenu proche de ce que l’on a évoqué ici, mais fondé sur un travail réel, pas des états d’âme comme les miens. Par contre, ça fait un peu peur...

Peut-être tout le monde ici connaît déjà ça mais au cas où. Vous demandiez si quelqu’un avait des idées pour changer quelque chose à l’intérieur, ben là, y’en a !

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour