FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Débat > F. Bayrou : "J’ai besoin d’automoteurs"

F. Bayrou : "J’ai besoin d’automoteurs"

Au "café démocrate" du 14 novembre à Paris

jeudi 15 novembre 2007, par FrédéricLN

Le fondateur du MoDem était hier soir à L’Imprévu, au rendez-vous des Cafés démocrates organisés par les Jeunes libres. Les questions portaient sur le Mouvement qui va naître à la fin du mois ; souvent juridiques sur les statuts, mais aussi organisationnelles, humaines. Comment travailler ensemble, à des dizaines de milliers ? Une question déjà au cœur de l’atelier "internet" de Seignosse. François Bayrou répond : faites-le.

Question de Sébastien Dugauguez : On est venu au MoDem pour défendre des idées, aussi pour en produire. On les produit sur nos blogs, on essaye de les diffuser… on essaye d’envoyer des choses au siège, au mieux il n’y a pas de réponse, au pire ça passe pour de la sédition ! Comment on peut prolonger la rencontre de ce soir, pour que ce qu’on fait puisse s’agréger de façon constructive ?

François Bayrou : Il faut que je fasse appel à votre compréhension - et à votre engagement.

Internet, média séditieux… ou recherche d’un lien

La culture internet, pour vous c’est une culture naturelle, mais dans les générations précédentes, y compris immédiatement précédentes, c’est une culture acquise.

Or, comme je m’efforce de le faire comprendre à mes amis, Internet, c’est une culture éruptive.

Moi aussi, il m’a fallu du temps pour comprendre que, quand on se fait insulter dans un mail, ça veut pas dire forcément que celui qui a écrit le mail vous considère comme le dernier des derniers, ça veut dire que blam, il se lâche ! Vous lui répondez une phrase un peu ironique, un peu gentille, et une ouverture ? Le mail suivant est un mail d’amour !

J’ai mis un peu de temps pour arriver à [voir] ça, parce que moi aussi je suis bouillant, un petit peu gascon, vous aussi d’ailleurs puisque Dugauguez c’est un nom de là-bas : tout type qui m’insulte sur internet, d’abord, il m’écrit. On n’écrit jamais à quelqu’un qui est indifférent. Hein ? Quand vous écrivez à quelqu’un, y compris pour le traiter de tout, et Dieu sait que je peux vous donner des copies de mails où on me traite de TOUT, quand même [c’est] d’une certaine manière… la recherche d’un lien.

Simplement, au siège il y a peu de gens qui ont la culture internet spontanée. Donc, ils reçoivent un paquet de mer comme ça, ils sont un peu groggy, ils ont l’impression qu’on les met en cause, qu’on fait de la sédition comme vous dites, qu’on les attaque, qu’on les déstabilise. Il y a des générations, y compris immédiatement précédente à la vôtre, pour lesquelles les mots ont du poids, et quand ils reçoivent des mots violents ils ont l’impression d’une immense violence.

J’en parle presque tous les jours avec [Michel] Mercier pour essayer de lui faire comprendre… Il a l’impression que c’est un univers… de déstabilisation ! [Comprenez] ça, l’instrument est violent, c’est éruptif comme type de langage.

Comment faire travailler
ensemble 20000 personnes

Deuxième question : "Comment on peut apporter nos idées, notre créativité ?"

Il faut que vous m’aidiez à trouver la réponse. Pour l’instant, je ne sais pas comment on fait travailler ensemble 20000 personnes. Et sur les 60000 adhérents réels que nous sommes, il y en a peut-être 20000 qui veulent apporter des idées.

Imaginez qu’à un meeting politique 20000 personnes apportent une contribution ? personne ne peut les lire, 20000 contributions !

Autrefois j’ai eu 2 millions de réponses à une consultation, celle du "nouveau contrat pour l’école", vous n’étiez pas nés. Comment on fait pour lire, étudier 2 millions de réponses ? On fait des sondages, on prend une réponse sur cent,… ça fait 20000 réponses. Évidemment c’est très frustrant de ne prendre qu’une sur cent.

Donc, vous qui êtes des génies d’internet, des habitués à tout ça, des managers, des gens des ressources humaines, qui connaissez des, [je ne] sais pas quoi, les modèles participatifs, les systèmes…, vous allez m’aider à ça.

Mais moi tout seul je ne peux pas trouver la réponse, et le siège - le siège vous savez bien c’est 20 personnes en tout et pour tout sur lesquelles il y en a 3 qui font de l’administration, 2 pour la communication c’est-à-dire de répondre à la presse, il y en 4 ou 5 qui s’occupent du terrain et des fédérations, et pour répondre à tous ces interventions il y en a deux… Vous voyez les limites…

Donc il faut nous fournir des modèles clés en main.

Il ne suffit pas de dire :
"Je suis disponible"

Je suis prêt à utiliser tout le monde, mais je ne sais pas utiliser tout le monde. Et je ne suis pas sûr que vous sachiez tous non plus comment faire. Parce que depuis que je lance des appels pour qu’on me trouve des modèles, pour l’instant je n’ai pas eu de réponse absolue à tout ça !

Ça suffit pas de dire "on est compétents, utilisez-nous" !

Ce réseau de dizaines de milliers de personnes compétentes, et engagées, et nouvelles, c’est un trésor, c’est une mine, mais la mine il faut la mettre en exploitation, et je n’ai pas la capacité personnelle d’inventer seul ce réseau, la mise en exploitation de cette mine. Je sais pas si je me suis bien fait comprendre ? (oui, oui). C’est pas de [la] mauvaise volonté.

Quitterie Delmas : Je trouve que là-dessus il y effectivement un problème de ressources humaines, surtout, il y a des solutions de ressources humaines à trouver, il y a plein de gens experts, il y a plein d’idées qui sortent de partout, il y a moyen de l’organiser à partir du site lesdemocrates.fr, en demandant aux personnes qui sont compétentes sur tel ou tel domaine… de les fédérer, de les réunir…

François Bayrou : Mais écoutez, que les personnes compétentes se mettent en mouvement toutes seules !

J’ai besoin d’automoteurs, j’ai pas besoin de gens - enfin, évidemment je les aime beaucoup et tout,… mais il suffit pas de venir me voir en disant "je suis disponible". Tous ceux qui viennent me voir, il y en a eu encore cinq aujourd’hui qui avaient rendez-vous, qui disent "je suis disponible", je leur dis : "Dites-moi ce que vous savez et pouvez faire, et prenez les choses en main".


Voir en ligne : e-soutiens.bayrou.fr



Texte basé sur l’enregistrement audio de la discussion

Les statistiques de consultation de deux des 650 articles sur France démocrate sont faussées par des connexions systématiques indépendantes de notre volonté. Les statistiques du présent article sont majorées d’environ 16000 consultations.

Messages

  • Voilà, c’est excellent !
    C’est exactement ce que je m’échine à dire pour ma part depuis un moment : ce qu’il faut, ce sont des individus qui en effet se prennent en main, pas seulement des personnes qui sont en attente.
    Bayrou a bien exposé sa difficulté.

    Voir en ligne : Démocratie et hérésie économique

    • Merci Frédéric pour tes encouragements ! félicitations pour ton journal aussi !

      Pour en revenir à la notion de fédération internet, il ne faudra probablement pas que celle-ci se fasse de manière exclusive à une autre fédération (territoriale). Nous avons trop besoin d’adhérents sur le terrain pour les élections (nos effectifs de militants sont encore trop réduits par rapport à nos deux principaux concurrents).

      Par contre une organisation sachant synthétiser toutes les idées / capacités des militants (mais aussi des sympathisants) et groupements de militants sur internet est nécessaire (si elle pouvait avoir une reconnaissance dans les statuts, ce serait mieux). Cette organisations devrait se doter d’un corps de militants bénévoles préparant des synthèses et faisant le lien périodiquement avec le siège.

      Après qu’elle se dénomine "Fédération Internet" ou non, peu importe, il ne faut surtout pas laisser s’éparpiller ces mines d’idées que sont les forums, sites et blogs de la sphère MoDem.

      Voir en ligne : Demosweb

    • Oui. La "productivité" des sympathisants bayrouistes (pour simplifier) en nombre de textes sur internet, a dû passer en deux ans de
      - 10/20 textes et 100/200 commentaires et messages courts de forum
      - à 50/150 textes et 200/500 commentaires et messages courts de forum

      Plus personne ne peut les suivre de façon centralisée (et personne ne le fait).

      Ce devrait être un travail en "réseau redondant", pour repérer le matériau le plus intéressant et le mettre en évidence.

      (C’était un peu ce que j’espérais faire avec les brèves de France démocrate, mais je me suis vite noyé).

    • 10/20 textes et 100/200 commentaires et messages courts de forum
      à 50/150 textes et 200/500 commentaires et messages courts de forum

      Par jour, par semaine, par mois ?

    • estimation pifométrique mais assistée par mes agrégateurs RSS.

    • François Bayrou touche-là un point essentiel... Je ferai remarquer quand même que internet provoque peut-être une certaine spontanéité des intervenants, et donc le risque de débordements verbaux, mais que rester courtois ne gâche rien... au contraire ! Cette remarque mise à part, il me semble qu’une structure de convergence (je ne sais pas comment l’appeler) des interventions est indispensable, sinon on va se retrouver avec trente-six mille blogs et forums qui vont mutuellement se télescoper (= perte d’énergie, de pertinence et d’audience). Pour le reste, on crée le mouvement en marchant, à l’usage (et l’usage social, ce que nous en ferons tous, par notre pratique, sera celui qui sera entendu et reconnu). France Démocrate pourrait servir de catalyseur. A nous d’intervenir, chacun dans son domaine de compétence. François Bayrou a raison de nous provoquer, il n’y a pas de recette toute faite ni de recette miracle, on est en train d’inventer. C’est en forgeant que l’on devient forgeron...

  • Oui, c’est ce que l’on fait de puis le début. Demosweb, france démocrate et bien d’autres acteurs du web organise la toile par une initiative indépendante du parti pour les militants du mouvement démocrate. Nous perséverons dans nos efforts, nous nous efforçons de continuer d’inventer pour nous rapprocher et communiquer de manière plus intense pour devenir des médias efficace.

    La question d’une fédération internet n’a pas été évoquée ? Ca pourrait être un début de réponse à la posture du mouvement démocrate officiel. Que pensez-vous d’organiser un débat à ce sujet en invitant tous les acteurs du web sur un t’chat à une date bien précise ?
    http://bayrou-modem.exprimetoi.net/travail-communautaire-f54/federation-internet-ouvrir-la-question-t2019.htm#30272

    Voir en ligne : Automoteurs

    • Bonjour et merci pour ce commentaire. Occasion de préciser l’état de la réflexion de l’UDF-MoDem (à ma connaissance) sur la fédération internet.

      Sa création a été le point le plus saillant (celui qui a posé le plus de difficultés) dans le travail du Comité dit "Berthier", conduit par Gilles Artigues en 2004. François Bayrou en était un chaud partisan ; elle a été votée à la Mutualité en janvier 2005. Elle a été concrétisée si mon souvenir est bon fin 2006 comme on peut le constater sur le bulletin d’adhésion en ligne à l’UDF ici http://adhesion.udf.org/main/_adherents/adhesion.jsp.

      Mais… pas au-delà. Très peu d’adhérents y ont adhéré et elle n’a jamsi eu d’activité effective.

      Même topo à l’UMP, où la fédération internet est restée un éternel projet sans concrétisation sérieuse (voir récent billet rigolo chez Pierre Catalan). Le PS, lui, a créé une section (de la fédération de Paris) sur internet vers 1999 (TemPS réels), aux travauix de laquelle j’avais participé, et qui s’est réorientée, en 2002 si mon souvenir est bon, comme section "technotrope", dont le sujet de travail est internet.

      Enfin l’avant projet 2 de statuts du Modem prévoit des fédérations (Mouvements) spécialisés, en pratique la première idée derrière est la fédération internet (comme en 2005).

      Donc si tant d’intentions et de décisions se concrétisent si peu, c’est sans doute qu’internet ne définit plus à lui seul un "lieu" équivalent à un territoire (fédération territoriale). Il faut préciser l’idée autrement, soit sur des lieux plus précis (Second Life…), soit sur des thèmes plus précis (création graphique…). Idées en l’air…

    • Vous écrivez :

      Très peu d’adhérents y ont adhéré et elle n’a jamsi eu d’activité effective.

      C’est normal, vu la structure socio-professionnelle de l’UDF en 2002 et 2005 et sa "popularité" dans la population du pays.

      Entre-temps, les choses ont beaucoup changé !

      Des internautes sont relayés en réseaux à travers tout le pays et depuis l’étranger. Ils forment une formidable communauté qui grandit à vue d’oeil et qui, de plus, communique avec transparence et extrême rapidité.

      Il convient selon moi de figer dans les statuts - pour la garantir - la place de la communauté internet, absolument, car c’est un des critères du succès du Mouvement Démocrate. Et c’est un signe de vision pour l’avenir et non pas d’archaïsme tourné vers le passé

    • Merci Fréderic pour ces informations. J’avais entendu parlé de Temps Réels et de fédération numérique de l’UMP. Mais en effet, ça n’a pas l’air de marcher très fort. Les objectifs sont peut être mal définis ? Fédération internet, organisation de l’internet MoDem... Peu importe le nom qu’on lui donne, finalement. Ce qui est important c’est le rôle qu’on lui confiera. A mon avis une organisation officielle permettant aux acteurs indépendants du web MoDem serait une opportunité incroyable pour coordonner nos médias.
      Comme je n’ai de cesse de le répéter, les médias de l’internet sont vitaux pour le parti et il est plus que nécessaire de les développer si nous voulons disposer de relais efficace. Nous serons fort lorsque nous parviendrons à tous nous mobiliser sur une seule et même question à un moment T pour créer des buzzs qui contraindront la presse plus traditionnelle à parler de nos thèmes. France Démocrate et d’autres acteurs du web MoDem l’ont bien compris en se lançant dans le développement de différens projets. Il faut s’essayer à tout ! Nous avons encore beaucoup de choses à découvrir sur la toile car il y a du nouveau tous les jours.

      Voir en ligne : http://laroseorange.com

    • Il ne faut pas confondre outils et objectif. Internet est l’outil alors qu’une fédération à un objet (organisation territorial, préparation des élections, formation...). Plutôt qu’une fédération internet, j’ai proposé des fédération thématiques qui se constitueraient via internet.

    • Entièrement d’accord. Ton billet m’a d’ailleurs éclaircit sur pas mal de points. Je crois qu’une organisation de l’espace internet du mouvement démocrate est indispensable. La forme qu’elle devra revêtir est à réflechir puis à définir.

      F. Bayrou souhaite nous voir prendre des initiatives, alors je propose que nous, acteur de l’internet du MoDem, nous réunissions en direct sur un t’chat neutre.(exportable sur n’importe quelle page internet)
      Pour ceux que l’organisation d’un débat à ce sujet intéresse, vous pouvez rejoindre cette discussion.

      Voir en ligne : http://demosweb.eu

    • Ok, d’accord avec vous.... mais sur votre site il faut s’inscrire.... vous parliez de site "neutre"....

    • Oui. Le débat sera dans un lieux neutre, un t’chat public exportable sur n’importe quel site. Il faut bien un lieux de discussion pour l’organisation du débat, vous ne croyez pas ? En plus vous êtes déjà inscrite sur ce forum étoile.

      Je fais un pont sur ce topic car la discussion est partie sur ce forum, veuillez m’en excusez !

      Voir en ligne : Les automoteurs s’organisent

    • Occasion de féliciter l’équipe demosweb pour avoir ainsi pris l’initiative. C’est le meilleur exemple que j’avais trouvé à citer, lors de l’atelier de Seignosse où j’intervenais, pour engager les militants à s’y mettre également ! Que François Bayrou annonce explicitement qu’il attend ce degré d’autonomie, je crois que c’est un "top départ" qui va être entendu !

    • Merci de ton soutien Fréderic.
      France Démocrate est également un grand exemple d’"automoteurs" !
      Il ne faut rien lacher.

      Voir en ligne : Demosweb

    • à Antonin et Frédéric,
      Suite à votre conversation, je me suis souvenue que cédric augustin était très au courant de ce projet au sein de l’udf.
      voir le lien ci dessous, avec les liens des 14 thématiques du congrès de Lyon.
      Cordialement chris,

      Voir en ligne : Commentaire Fédé Internet

    • Fédé internet ou internet comme outil, je ne pense pas que ce soit là le point le plus important.

      Bayrou pense qu’un des objectifs importants du MoDem (si ce n’est LE plus important) c’est de "changer la société française". Je suis d’accord avec ça et je pense que cela passe au moins en partie par une démocratisation des utilisations d’internet. Des millions de français y ont aujourd’hui très facilement accès mais combien savent en exploiter toutes les possibilités ?

      Un fédé internet, ça n’a pas de sens car ça ne serait qu’un club relativement fermé des personnes qui discutent entre elles (ce que l’on fait déjà ici, en quelque sorte...). Considérer internet comme un simple outil n’a pas vraiment plus d’intérêt car cela le cantonne quelque part entre la photocopieuse et le communiqué de presse. Ce n’est pas un outil, c’est l’Outil de communication de notre siècle. Dans les années à venir, sa maîtrise sera aussi vitale que de savoir lire et écrire. Le MoDem doit accompagner cette évolution.

      Voir en ligne : http://barrejadis.azeau.com/

    • euh oui mais non :))
      Je remercie cédricA, je n’ai eu que l’info.
      Pour TOUS, le lien ci dessous, sous Merci CédricA, sur les TIC dans le champs politique.

      Aux Parisiens : bonne Néthicamp ;-]
      WWW.NETHIQUE.INFO - HUMAINS-ASSOCIES.ORG/BLOG/

      Voir en ligne : Merci CédricA

  • Excellent !

    Il n’y a que cette attitude pour faire avancer les citoyens d’un pays !

    Cela me rappelle mon fils de 6 ans en CP les premiers soirs : "Maman, qu’est-ce-qu’il faut que je réponde là ?"

    Ma réponse a toujours été "Et toi, qu’est-ce que tu dirais ?"

    Je ne lui ai JAMAIS donné de réponse toute faite, mais l’ai laissé découvrir lui-même en le plaçant devant ses responsabilités à son niveau.

    Aujourd’hui, il a 23 ans, il vient de brillamment passer son Master avec 20 de moyenne, et d’obtenir une bourse pour son Doctorat, un bureau totalement équipé à son nom, PC, portable etc... pendant 2 ans, plus tous les voyages aux conférences internationales dans son domaine... le premier à Sydney début 2008... Il faut dire que ce n’est pas en France...

    On n’a RIEN sans RIEN...

    C’est en laissant les gens faire qu’ils découvrent EUX-MEMES et deviennent des Démocrates à part entière.

    En cela cette démarche de F. Bayrou est hautement pédagogue et démocrate. Et surtout elle portera ses fruits sur le LONG TERME et non sur l’immédiat.

  • Internet "culture naturelle" pour les jeunes ? "culture internet spontanée" voilà bien des expressions qui montrent le désarroi du politique face à une nouvelle technologie. Internet est ce d’emblée une culture ? Non, internet ne sera que ce que nous en ferons.La culture exige le calme , la réflexion, temps du recul voire de la résistance. l’agitation est l’activisme émotionnelle de puissances politico financières qui veut une société de plus en plus réconciliée avec l’argent consumériste. De gràce avec le spontanéisme de la jeunesse.
    Je propose que le mouvement place au coeur du débat politique sur la culture, les enjeux européens face aux états unis de l’outil informatique. Je vous renvoie de toute urgence aux travaux du philosophe Bernard Stiegler directeur général de l’IRCAM
    http://www.automatesintelligents.com/interviews/2005/jan/stiegler.html ...
    l’usage de l’internet ici a entre nous des enjeux bien plus profond qu’une simple analyse psychologique. Lire à tout prix ce que l’auteur dit de la nécessité de créer avec cet outil une "puissance publique" européenne concept différent de "service public" face à l’hégémonie américaine.

  • Le problème de la gestion des ressources humaines au sein du mouvement semble être un point de plus en plus crucial. Il n’y aurait donc pas de spécialistes des RHs dans les rangs du MoDem ? Je suis fort étonné que personne n’ait essayé de prendre les choses en main.

    Qui va lancer la "cvthèque du MoDem" ?

    Voir en ligne : http://barrejadis.azeau.com/

    • Bonne réponse de Oaz, le mieux c’est concocter des competences en recrutant par ex sur entretien individuel d’embauche .. le plus important c’est l’organisation de terrain accouplee à celle du virtuel mais surtout pas que cela !
      Le virtuel par ailleurs pourrait se faire par le siège (relayee par les federations, à l’interieure desquelles un(e) coordinateur(trice) sera nommé(e) av un suppleant..
      qq qui SAIT organiser.. et faire des AG, c qd mm pas difficile !

      Voir en ligne : notitle

    • La question des RH est des plus cruciales. Je l’ai signalée à plusieurs reprises par plusieurs canaux et j’ai également écrit personnellement à F. Bayrou pour lui en parler - et ce depuis pas mal de mois.

      Ayant créé un Cabinet de recrutement il y a plus de 5 ans sur l’axe franco-allemand, après avoir managé du personnel dans une entreprise internationale, je suis habituée aux entretiens, aux tests de personnalité (certains sont excellents), au travail avec graphologues et psychologues, etc...

      L’entretien étant la base de tout, par la technique des questions-réponses, les autres moyens d’évaluation permettent de donner un éclairage sous plusieurs angles de la personne qui postule.

      Notre Mouvement a un urgent besoin d’une équipe solide - non pas forcément politique, mais surtout d’experts en leur matière ! Et notre Mouvement en a beaucoup !

      Il faudrait élaborer un process de recrutement auquel je m’associerai volontiers, le tout dans la plus grande confidentialité et la plus grande transparence.

      La confidentialité est la base de notre métier de recruteur, je considère même que nous jouons parfois le rôle de "prêtre" dans le sens où les chefs d’entreprise, qui ne peuvent parler à personne de leurs difficultés - ni à leurs employés, ni à leur épouse, ni à leurs amis - nous parlent de leurs problèmes sachant que nous gardons la confidentialité. Il en est de même pour les candidats.

      C’est en tout cas de cette manière que j’exerce mon métier. Avec autant d’engagement que celui que j’ai investi dans notre Mouvement Démocrate.

      Alors, réunissons-nous pour faire un pool de recrutement - surtout loin des magouilles politicardes - et regardons les HOMMES et les FEMMES qui souhaitent s’engager sincèrement pour structurer et manager ce Mouvement qui est assez exceptionnel dans le paysage politique français.

      Je demande à ce que ce processus de recrutement soit BENEVOLE, c’est-à-dire GRATUIT. Car j’ai observé depuis des mois certains "experts" qui veulent VENDRE leurs prestation au siège.
      Je n’ai pas du tout cette vision de l’engagement politique au sein du Mouvement Démocrate.

      Je suis joignable par ce site, les créateurs de France Démocrate connaissent mes coordonnées, pour en discuter avec qui le souhaite et élaborer une démarche transparente et cohérente.

    • Oui - tu en as déjà parlé sur e-soutiens, et le moment est parfaitement opportun pour relancer ce sujet.

      J’ai là-dessus une idée (floue) :
      - l’émergence d’idées est un processus collaboratif (sinon, elle n’est pas du tout). Elle supporte parfaitement, voire demande la publicité, la redondance, l’échec, etc. Elle peut parfaitement être autogérée (de multiples façons), à la limite sans la moindre intervention d’aucun siège.
      - la sélection de candidats à des élections est un processus hiérarchique (que la hiérarchie soit un chef ou un corps électoral). Il faut éliminer, déplaire, assurer, être dans les temps… qu’il y ait 0 volontaire ou 100 il faut 1 bon candidat. C’est la fonction cardinale d’une structure de parti (y compris si les candidats sont à une étape du processus, départagés par la base).
      - quelque part entre les deux, la connaissance et la valorisation des compétences. Quelque part entre les deux, et à mon avis, plutôt du côté du collaboratif spontané que du hiérarchique.

      Donc mon idée floue, c’est qu’on devrait pouvoir trouver les outils de mise en valeur des compétences qui permettent ensuite de se rencontrer, coaliser, sélectionner en fonction d’une tâche donnée, d’un projet - une campagne électorale ou d’opinion, une candidature, une tâche fonctionnelle, etc.

    • Ouf, je suis heureuse de voir que j’ai été comprise...
      Mois aussi je n’ai qu’une proposition floue, mais je sais dans quelle direction aller...

    • rbjr, qq instants, ’outils de competences’ tout n’a pas a etre mis dans le mm panier.. l’intelligence la repartie (l’assurance) à la rigueur pour ce qui concerne l’assurance c’est à instruire >à habituer< quoi que le naturel si vous n’avez pas un naturel charismatique, ca passera pas.. le reste et le style ’orateur’ on l’a constate (si je m’en refere a la dern election presidentielle, ne compte malheureusem plus) pour differencier : le charismatique de l’orateur, qq peut avoir du charisme et dire n’importe quoi, ou tout betement reciter.. convaincre aujourd’hui c’est ’avoir’ le petit plus (enfin p. aujourd’hui pour celui-ci), exemple mm de jean claude (dixit jcvd : j-c vandamne), on en a bien un qui a ete elu enc plus demago (limite à dangereux) et avec bcp moins d’humour au pouvoir.. donc les ’outils’ ne feront rien sur la personnalite, par contre ces derniers peuvent l’epanouir SI et SEULEMENT SI on est bien accompagne, entoure, soit non seulem soutenu amicalement (affectivement) et bien sur (avec competence).. les 2 ne se dissociant pas. Personne ne peut reussir seul delaisse et surtout meprise.. (la politique c’est du combat >pour ce qu’il reste de loyal< et c’est en tt honneur !, des coups bas vienent s’en substituer aujourd’hui et c deplorable malheureusem c comme ca avec l’ump, la droite en general, ce doit etre symptomatique, en tt cas psychique ca c’est sur, je pense notamment parce qu’ils savent (enfin je dirais ils ont du comprendre) qu’ils sont creux, ils utilisent donc ces procedes >en tte fausse malignite< deligitimisent les sens, tt en se seappropriant à leur compte tt signifiant de l’adversaire (comme ils disent, ceci etant bien la pensee d’une vision ’canibale’, que j’emplierais comme pensée predatrice).. en ce cas, faudra t-il "apprendre à devenir mechant ?" je le crains.. se defendre de façon plus revendicatrice, aujourd’hui se justifier est une faiblesse et ca leur apporte plus que ca nous reussit.. de plus on depense bcp d’energie pour peu de resultat.. eux qui soit dit ’fint peur !’ ne sont en realite que des peureux, et il faut que vous vous mettiez ca dans la tete. Il nous faut du monde ’SOUDE’, non ’PEUREUX’, ni impressionné, seul(e) moi je peuxrien faire, et ’toit’ non plus me semble t-il, ’SOUDONS’ deja des unites.. classifions un corps ’arme’ ca a l’air pueril ce que je dis mais EUX ne comprennent que comme ca.. c malheureux à dire, mais il va falloir changer les reactions, au MoDem et leur faire voir que ce parti n’est pas uniquem constitue d’enfants de coeur.. mais je repete que seul(e) on ne peut rien faire ! des ’GENERAUX ;) Organisateurs !’ qui se sent digne et capable ? Qui a une experience de collectif type : club sportif, metier, entrainem, challengeur ? Qui ne tagiverse pas, (equipe avec) >il faut des durs.. des volontaires des ambiances d’equipe cohercitives, designer les capitaines lol.. qui à la fibre ? et surtout sans s’presumer ! arretez le virtuel, RAaSSEMBLEMEEENT !!!. ;) am.

      Voir en ligne : blog chargé

    • précision : je suis aussi sous ’epsycom’ .. fin

  • Celà fait longtemps que je dis qu’il faut s’assumer,foncer, se faire connaitre, reconnaitre, mais ; excusez moi de dire celà ; "les vieux caciques qui ont leur place à l’UDF refusent de discuter, à la limite le MODEM ils n’en veulent pas" . Il va falloir faire preuve d’une diplomatie forte et ambitieuse vis à vis de ces gens là. Alors soyons des automoteurs puissants.
    Patrick de Clermont ferrand