« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

MoDem, le parti d’un Développement Durable

, 15 novembre 2007

Vu 1505 fois | 3 commentaire(s) | Noté 5.0/5 par 01 votant(s)

Comme tout mouvement, le MoDem devra un jour définir une ligne directrice, un projet de société, vers lequel des milliers de gens s’identifieront. "Le MoDem, parti d’un développement durable" ne serait-il pas une solution, une proposition de société.

Le Développement durable n’est pas une mode, une mode ça change, c’est comme les vêtements, non, le DD c’est une stratégie de société.

Trop souvent nous stigmatisons le DD uniquement sur le domaine environnemental. C’est une erreur.

C’est un équilibre entre un développement économique, respect de l’environnement et prise en compte des données sociales et humanitaires. C’est un projet de société.

Aujourd’hui aucun des autres grands partis politiques ne proposent une alternative au développement économique actuel. Beaucoup d’entre eux le pronent même comme le moins pire !

Le MoDem a là, par sa raison d’être, pour les motivations qui l’on vu naître, par les aspirations que porte chaque nouveau membre, la possibilité d’être le porteur de ce projet de société.

La justice sociale, la démocratie participative, le partage des richesses, le développement économique, la prise en compte des impacts environnementaux, l’accompagnement des pays en voie de développement... sont autant d’éléments, trop souvent oubliés, d’un développement durable.

Oui, le MoDem peut être le premier parti qui propose ce projet de société - et non une partie de ce projet comme le font UMP et PS.

Le MoDem n’est plus la 3ème voix mais la voix d’un nouveau projet de société.


Schéma de Philippe Menestret d’après wikipedia. Version grand format PDF.

Noté 5.0/5 (01 votants)

La réponse de mpa73

Posté le 20 novembre 2007, à 10h 34mn 01s
MoDem, le parti d’un Développement Durable

Je suis bien heureuse de trouver ce message avec lequel je suis tout à fait en accord. Parfois j’ai l’impression que nous sommes devant une sorte de "mission impossible" tant les enjeux sont énormes, les défis nombreux, et les vieux schémas politiques, économiques et sociaux diffciles à faire bouger. Notez que les "missions impossibles" sont toujours réussies au final, tout au moins dans les films :) Je place dans le mouvement démocrate beaucoup d’espoir, mais il me paraît essentiel que pour assumer sa mission "commando" (FB au café democrate "Nous sommes un commando de transformation de la société"), le modem doive se placer dans une dynamique totalement novatrice, sortant des vieux schémas et carcans politiques du passé. Ce n’est pas facile, il faut tout repenser, déconstruire pour reconstruire. Nous sommes nombreux à voir les choses ainsi, mais nombreux aussi sont ceux que cela effraie, et qui argumentent sur le principe "qu’il n’y a pas à réinventer l’eau chaude". Mais la force de transformation est là, et elle creuse peu à peu les sillons qui sont les canaux d’une irrigation nouvelle. Effectivement, il n’est pas envisageable de présenter le développement durable comme un élément parmi d’autres du projet de société du mouvement. Ce doit être la base même sur laquelle s’appuiront et s’articuleront tous les autres thème. Encore faut-il redéfinir ce qu’est le développement durable, et toutes ces composantes, allant du plus technique et concret au plus subtile. C’est UNE VISION NOUVELLE de tous les aspects d’une société. J’avais envoyé un texte à ce sujet sur e-soutiens : http://e-soutiens.bayrou.fr/la_place_du_modem_face_aux_nouveaux_enjeux_ecologiques. Marie-Pierre

Posté le 17 novembre 2007, à 13h 37mn 01s
MoDem, le parti d’un Développement Durable

Il manque un point essentiel : la bio-diversité condition de tout développement durable. Trop souvent dans les esprits elle se réduit à la préservation des espèces en voie de disparition, ce qui n’est déjà pas si mal.Quelle idée de progrés, de développement avons nous si nous ne devons tous manger pareil (ogm dans toutes les assiètes) mais aussi se vêtir, se loger , se soigner parler la même langue ... ? L’unité, l’harmonie n’est pas uniformité par le biais de monopoles politiques, financiers, médiatiques , agro alimentaires. Le nouveau paradigme à la fois scientifque et philosophique qui s’impose est celui qui consiste à voir l’unité dans le respect même de la diversité . La concentration du pouvoir, l’école jacobine de la III république, l’administration à la française tout cela est refus du respect de la bio-diversité donc de tout développement durable... comme j’aimerais voir ces lignes au coeur de la charte des valeurs

La réponse de JMS

Posté le 19 novembre 2007, à 16h 48mn 32s
MoDem, le parti d’un Développement Durable

Vous avez raison, je partage votre avi sur la biodiversité. Dans mon article elle est intégrée complétement dans la partie "environnement", mais vous avez raison de la mettre en avant. On oubli trop souvent que notre diversité alimentaire, nos soins à travers les médicaments et notre économie est fortement dépendante de cet équilibre. Mais au delà de ces notions bassement matérielles, voir libérales, préserver la biodiversité et l’ensemble des espèces vivantes c’est faire preuve d’humilité face aux autres espèces et de partage du "territoire".

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour