« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

» Élu

S…

À la pêche aux sar- aux sarkozades, couplet 2

, 9 novembre 2007

Vu 1253 fois | 0 commentaire(s) | Noté 0.0/5 par 0 votant(s)

Don d’ubiquité ?

Après six mois passés à la tête de l’Exécutif, un constat s’impose, déjà maintes fois observé : les gazettes ne cessent de titrer sur Super-Sarko, Super-Président, voire Zorro (qui arrive… en se pressant). De fait, on le voit partout : en première ligne, à la mêlée, à l’ouverture, aux ailes ou à l’arrière. Au contact, de toutes façons. Quel champion de notre société du spectacle ! Quitte à inquiéter ses supporteurs, qui appréhendent le surmenage, ou l’infarctus. Quitte aussi à intriguer l’observateur qui se demande où sont passés les coéquipiers, peu visibles sur le terrain. Servent-ils seulement à couper les citrons pour un super-capitaine qui la joue "perso" ? On pourrait en sourire, mais il s’agit de la direction d’un pays : si le chef ne veut pas déléguer, est-ce bon signe ?

J’ai fait un rêve…

J’ai rêvé de ministres enfourchant leurs bicyclettes pour descendre de Paris à Marseille, puis utilisant des pédalos pour se rendre en Corse afin de décentraliser leur Conseil. Mens sana in corpore sano, tête et idées claires, muscles toniques, tout le monde y gagne, le citoyen ne peut plus dire que les Grands ne montrent pas l’exemple, et la planète dit merci. J’ai rêvé de véhicules ne roulant plus aux indirects, de feuilles d’impôts rétablissant l’abattement de 20% mais n’épargnant pas les stock-options des aristocrates de la finance, d’un Premier Ministre que l’on entendrait autrement qu’aux marges (et qui accepterait de réduire son salaire de 140% pour montrer que les vaches maigres, c’est pour tout le monde), d’un Parlement plus représentatif du pays réel, d’un débat sur l’Europe qui ne soit pas escamoté, de principes républicains et d’éthique qui ne soient pas qu’accessoires… Politique-fiction ? Ou rêve de démocrate ?

Cœur à prendre à l’Elysée

Tel pourrait être le titre prochain feuilleton "people" que les magazines du même acabit vont se mettre à couvrir. Les paris sont ouverts… Mais chut ! On ne parle pas de l’ex, les Français ne s’y intéressent pas, cela fait partie et doit rester dans la sphère privée… Certes, mais on peut aussi remarquer que quand on s’étale avec autant de talent à la une des journaux, ce n’est pas à géométrie variable, tout sourire quand cela vous sert, et pan sur le bec quand cela vous gêne. On peut aussi se demander, si "l’affaire" avait éclaté avant la campagne électorale (car il y avait de l’eau dans le gaz, c’était de notoriété publique), si le score final aurait été le même… Et quel est le sentiment de la frange conservatrice de l’électorat à ce sujet ? Enfin, remarque fort peu entendue, mais pas inutile : le rôle de maîtresse de maison lors des réceptions à l’Elysée, pour discret qu’il est, n’en est pas moins fort utile et efficace. Maintenant il y a un manque, et comme un accroc à l’élégance française… Un simple détail ?

Noté 0.0/5 (0 votants)

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour