FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > Le Mouvement des démocrates, face à son destin

Le Mouvement des démocrates, face à son destin

mercredi 7 novembre 2007, par Olivier Berardi

Sans plus attendre, nous devons aux prochaines échéances électorales proposer un projet de justice sociale, de démocratie politique, autour d’une Europe qui affirme son identité, dans une mondialisation régulée.

Des contraintes que l’on doit surmonter, des réalités qui doivent nous influencer et nous guider dans nos devoirs.

Voici ce qui est notre quotidien depuis plusieurs mois et que nous devons sublimer pour construire un grand mouvement démocrate, pôle alternatif aux conservatismes sans complexe.

Des contraintes structurelles externes

- Poids de la Vème République,
- Poids de la bipolarisation
- Poids du scrutin majoritaire à deux tours
- Attaque de l’UMP, déstabilisation des personnes, des esprits et des organisations

Des contraintes conjoncturelles internes
- Division de la famille centriste (2002-2007)
- Phase de transition politique et organisationnelle UDF-MODEM
- Grande hétérogénéité des adhérents
- Peurs d’énoncer et de s’approprier des concepts nouveaux et inconnus à la culture de l’UDF.

Des réalités qui nous condamnent à surmonter nos divisions, et à porter haut et fort notre projet politique, économique, social, et culturel, sur tous les fronts.

- Front de la dette publique
- Front des cadeaux fiscaux
- Fronts des affaires politico/industrielles
- Front du chômage, RMI, exclusion
- Front du travail précaire, paupérisation des salariés
- Front du déclassement social de la classe moyenne
- Front de l’insécurité, et des tensions sociales
- Front environnemental et du développement
- Front de la santé publique
- Front de l’immigration, des sans papiers
- Front........

Une guerre qui ne dit mot est à l’œuvre, sourde et invisible à ceux qui ne veulent pas entendre les histoires de notre temps.

Des réalités qui nous enjoignent de proposer un projet de justice sociale, de démocratie politique, autour d’une Europe qui affirme son identité, dans une mondialisation régulée.

Nous ne pouvons plus attendre, aux municipales, aux cantonales, nous sommes devant les 7 millions d’hommes et de femmes qui nous ont fait confiance aux présidentielles, les 2 millions d’électeurs des législatives. Ne les décevons pas, et montrons à tous les autres qui nous attendent, que nous serons bien là, au rendez-vous de l’histoire politique de notre pays, sous les couleurs du MOUVEMENT DEMOCRATE.