FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Revue > Organisation du MoDem : la réflexion s’auto-organise

Organisation du MoDem : la réflexion s’auto-organise

vendredi 13 juillet 2007, par FrédéricLN

Dans ces premières semaines après l’annonce d’un nouveau Mouvement démocrate, il y a en ligne énormément de réflexions - sans parler de celles, hors ligne, qu’on ne voit pas. Et elles se fédèrent progressivement.

Un militant UDF expérimenté, Cédric Augustin, part d’un constat : on ne peut plus fonder une organisation sur le contrôle de la circulation de l’information - et en plus, l’UDF étant peu douée pour ça, le MoDem ne devrait pas faire mieux. Il publie sa réflexion sur son blog puis sur agoravox. Karim-Pierre Maalej rebondit en décrivant le Modem, aussi sur agoravox, comme outil de connexion entre individus ; son billet est commenté par Marie-Laure dont il sera question plus loin ;-) Pour les fans du logiciel et/ou du libre, la métaphore a été filée de façon très intéressante par GNU toujours sur agoravox.

Cédric Augustin revient ensuite à la question de l’équilibre des pouvoirs au sein du parti, à l’échelle locale notamment. François Duran et beaucoup d’autres à travers la France, font d’autres propositions pour l’organisation locale. Des groupes de réflexion locaux se constituent comme à Lyon (Génération démocrate), Biarritz (ProModem), Argenteuil-Bezons... La tournée de François Bayrou et des réunions locales conduisent beaucoup à reprendre ces réflexions sur l’organisation - entre autres pour craindre la sclérose udf-ienne, comme Olivier-Azeau-Barrejadis qui trouve pertinentes les phosphorescences magmatiques de Modem 4.0...

Il s’agit là du modèle d’organisation pour l’ensemble du mouvement. Le groupe "Modem 4.0" phosphore, avec des images de magma et de neurones. Leurs nombreuses réunions et cafés démocrates sont retracés sur des blogs comme celui de FVZ, et sur leur wiki. Guillaume propose des fiches-types pour remonter l’info de la base au sommet ; en effet, sans règles de communication, pas moyen de faire mieux qu’un brouhaha.

Marie-Laure publie sur l’hyposblog plusieurs articles de qualité professionnelle - elle est consultante en organisation : Le processus de changement appliqué au Modem, ou un "Constat de l’existant" comportant une analyse forces / faiblesses.

Le sujet est débattu aussi sur les forums du Modem, plus encore sur demosweb.

Connecter "parti", "utopie", "communication", evoluVe ne recule pas devant le défi. Des réseaux aux principes voisins, libéraux et écologistes autant que démocrates, se créent hors des étiquettes partisanes, surfant sur la facilité de communication d’internet : les Freemen bien sûr, maintenant le réseau libre (forum). Sur le blog du réseau libre, Jean-Michel Cornu propose ses réflexions sur une organisation qui favorise la coopération - une expérience dont, j’espère, le MoDem saura également s’inspirer.

Est-ce qu’on saura, comme l’annonçait François Bayrou, tirer parti des capacités de tous ? C’est l’espoir bien compréhensible de Corinne Lepage.


Il y a ... la nécessité d’inventer un mouvement politique ... qui saura, et, jusqu’à maintenant, cela n’a été fait par personne, ... permettre [à] chacun de ses adhérents ... d’exprimer [leurs] capacités dans le cadre de la vie politique.

Un mouvement politique qui sera capable, non pas seulement de défendre des idées ensemble, mais ... d’élaborer ses idées ... pour la société de l’avenir, et c’est à participer à ce laboratoire de pensée, chacun avec votre expérience, adhérents d’aujourd’hui et adhérents de demain, que je vous invite.

François Bayrou à la Mutualité, 10 mai 2007



Publié le 13 juillet et discuté sur Démocratie sans frontière.