FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Revue > "Un peu de clarté" sur les investitures MoDem à Paris

"Un peu de clarté" sur les investitures MoDem à Paris

jeudi 18 octobre 2007, par FrédéricLN

Marielle de Sarnez, investie comme tête de liste pour les municipales, a répondu à l’invitation de Quitterie Delmas au Café démocrate au bar de L’Imprévu, dans son 14ème arrondissement : "J’entends les exigences de démocratie et je vais faire tout mon possible à Paris pour y répondre favorablement", avait dit Mme de Sarnez selon Marianne 2.

Quitterie Delmas écrivait avant la soirée, "nous pouvons nous féliciter d’un premier pas des instances dirigeantes vers nos appels. … L’objectif étant bien la mise en place de nouvelles règles à très court terme pour les municipales et à moyen terme pour les statuts."

Le premier compte-rendu de cette discussion est sur le blog d’Hervé Torchet :

"Une bonne centaine de blogueurs et quelques militants locaux ont répondu à l’invitation …

… Malgré un peu de langue de bois, la vérité est un peu sortie du chapeau.

Par la voix des blogueurs et des militants, d’abord : désordres universels dans les départements, responsables qui traînent les pieds, collusions plus ou moins affichées avec les potentats locaux, souvent UMP. Frustration devant l’opacité du fonctionnement et le silence de Bayrou.

Mais aussi par la voix de Marielle de Sarnez : … la vie politique, juridique et financière du MoDem ne commencera que le 2 décembre, jour de la clôture de son congrès fondateur, … auparavant, il aura fallu que l’UDF tienne congrès elle-même pour décider la dévolution de son patrimoine (et de son droit au financement public) au MoDem. J’extrapole …, mais à peine.

… Bayrou et Sarnez auraient été fort aise que Quitterie Delmas acceptât de piloter une commission sur les candidatures municipales, chargée de définir des procédures aussi rapides que démocratiques pour la désignation des candidats [1]

De ce côté-là, … Marielle a joué cartes sur table : … elle ne souhaite en aucune manière s’appuyer sur des têtes de listes ordinaires comme le MoDem peut actuellement lui en proposer, elle veut recruter des têtes d’affiche hors du parti, poursuivre ses appels ou ses débauchages comme l’on veut … en confiant des têtes de listes... comme aux législatives... et donc, là, il faut le dire, l’inquiétude peut exister. S’il s’agit de recycler les recalés des partis de gauche, je préfère un candidat désigné par les militants du MoDem.

Voilà au fond un peu de clarté … : … Jusqu’au congrès, [François Bayrou] écoutera longuement et patiemment ce qui se dira, car il a besoin de tous les votes. Après, ... Après ? La démocratie est un combat."

Ce à quoi la blogueuse aliciabx fait écho :

"Le Mo Dem avait la capacité de réunir des gens avec des capacités intellectuelles mais [les politiques de longue date] préfèrent le tuer car toutes les places, les pouvoirs, les sièges voleraient en éclat.

En n’instaurant pas de concertation avec les adhérents, ils sont sûrs d’être réélus. …

Si les ’instances’ investissent qui elles veulent, sanction dans les urnes garantie."

Voilà une divergence, et une question qui reste à traiter : qui est le mieux placé pour trouver les personnes, les candidats qui répondront le mieux aux attentes des citoyennes et citoyens ?


Voir en ligne : Sur Jour pour Jour, le blog d’Hervé Torchet



Complément 19 octobre : un autre compte-rendu chez Christophe Ginisty : … J’ai très mal vécu ces prises d’armes hier qui témoignent à mon sens d’un manque total de respect et j’ai préféré partir. Je suis fondamentalement un démocrate et je défendrai toujours la démocratie. Mais vouloir la démocratie ne signifie pas ne pas avoir de leaders, de chefs, ou même d’autorité. La démocratie, ce n’est pas l’anarchie et l’autogestion. La démocratie, c’est un pouvoir qui tire sa légitimité du peuple. … Il est urgent que le parti s’organise et, outre ses valeurs et son programme, définisse des statuts qui lui confèreront une fonctionnement intelligent et démocratique. …



[1rectification, 19 oct. : Hervé Torchet a précisé depuis son compte-rendu. Il écrit "Marielle a formulé d’une façon simple qui revenait à une proposition formelle : ’on est preneur - ou je suis preneuse - d’une commission qui se chargerait de’ etc"

Messages