« retour à l'accueil France Démocrate, Le journal de la démocratie en mouvement
»«
»«

Contribuer au site Syndiquer le site Impression Contact Plan du site

Benoît Prieur : "Dans le 5ème arrondissement, tourner la page Tibéri"

, 14 septembre 2007

Vu 3333 fois | 3 commentaire(s) | Noté 4.5/5 par 022 votant(s)

Ancien militant radical de gauche, Benoît Prieur nous fait part de ses intentions. Entretien express dans la voiture-bar "idZINC" de l’idTGV pour Seignosse.

Qui êtes-vous ? Un militant du MoDem, qui habite le 5ème depuis 25 ans.

Au cours de l’été, que s’est-il passé autour de vous dans le MoDem ? Dans le Vème, pas grand’chose !

Qu’espérez-vous voir se produire maintenant dans l’arrondissement ? Une prise de conscience qu’on peut réellement tourner la page de 40 ans de politique de Jean Tibéri. La situation politique du Vème amène à faire des choix stratégiques qui impliquent de nouvelles alliances.

Tourner la page des années Tibéri, pour aller où ? Aujourd’hui, l’arrondissement est isolé. Jean Tibéri gère les affaires courantes, il ne s’intéresse qu’aux mesures permettant sa réélection, politiciennes ou stratégiques. Le 5ème arrondissement s’est appauvri culturellement. Il n’existe qu’à travers ses grandes écoles, ses universités, ses lycées prestigieux.

Justement, de nombreux parents se font domicilier dans l’arrondissement pour permettre à leurs enfants d’être scolarisés au collège Henri IV. C’est l’un des grands problèmes de l’arrondissement, avec les faux électeurs. Un gros travail sur les listes électorales a permis de résoudre, partiellement, le problème des faux électeurs, mais celui des faux habitants reste entier. Il alimente le boom des prix de l’immobilier dans le quartier, et les familles modestes ne parviennent plus à y rester.

Les commerces de proximité sont progressivement rachetés par des investisseurs chinois, les galeries d’art n’y survivent pas, les lieux de spectacles sont peu nombreux.

Je souhaite redynamiser le tissu culturel et économique dans le 5ème, et donner envie aux Parisiens de venir dans le quartier pour s’y épanouir !

Noté 4.5/5 (022 votants)

La réponse de paulfg

Posté le 25 septembre 2007, à 17h 51mn 47s
Benoît Prieur : "Dans le 5ème arrondissement, tourner la page Tibéri"

bonjour,

Je suis aussi militant du 5eme, et je ne l’ai pas vu aux reunions de section cet ete et a la rentree.

Au contraire je trouve la section tres vivace, tres constructive. Ca discute programme, equipes, quartiers, ca prepare aussi les elections futures bien sur. Ca s’est bien vu pendant les legislative, ou on a fait un beau 16.5%, et on continue sur le meme tempo.

Il a bien le droit de pas etre content et de bouder mais c’est pas une raison pour critiquer le modem du 5eme ... on bosse dur nous ;-)

et si vous voulez rejoindre une equipe energique, envoyez moi un email : paul@guermonprez.eu, je transmettrai promis

bye, paul.

La réponse de benoit

Posté le 16 octobre 2007, à 22h 58mn 57s
Benoît Prieur : "Dans le 5ème arrondissement, tourner la page Tibéri"

Cher ami Paul,

Je suis très surpris que tu parles de réunions de sections et de réunions cet été ou à la rentrée ... pour la bonne et simple raison que les responsables de la Fédération de Paris du MODEM n’ont pas encore réuni les 400 militants de l’arrondissement. Il n’y a pas de réunions de sections car il n’y a pas encore de sections ... et les réunions dont tu parles sont les réunions organisées par l’un des candidats à l’investiture (et que tu soutiens ardemment ...) qui tentent de comprendre péniblement les problèmes d’un arrondissement qu’il ne connaît pas du tout.

S’il avait fréquenté les conseils d’arrondissement et les conseils de quartier depuis 5 ans. S’il avait été l’assistant d’un conseiller d’arrondissement , S’il avait été représentant du Maire dans une école de l’arrondissement, s’il avait fréquenté les commerçants, les artistes, les associations de parents d’élèves, les anciens combattants, les partis politiques ... son travail serait beaucoup plus aisé ...

Quand aux législatives, le score ne fut pas 16,5% mais 14,8 % dans le 5ème soit 10 points de moins que François Bayrou aux présidentielles comme partout ailleurs. Ce résultat a montré, par ailleurs, que le candidat était bien meilleur dans le 6ème arrondissement que dans le 5ème arrondissement puisqu’il y des écarts de 13 points entre ces deux arrondissements.

Il faudrait donc que ce candidat comprenne deux choses : la première c’est que le MODEM est un mouvement qui promeut dans sa charte des valeurs la séparation des pouvoirs ce qui implique de facto le non cumul des mandats. Le candidat dont tu te fais l’ardent défenseur est déjà Conseiller Régional de .... l’Essonne et je ne crois pas qu’il envisage de renoncer à ce mandat ...., la deuxième c’est qu’un candidat qui est investi aux législatives sur une circonscription couvrant deux arrondissements n’a absolument aucune légitimité particulière dans l’un ou dans l’autre de ces arrondissements. Les candidats aux municipales doivent être choisis sur des critères différents de ceux des législatives.... le principal étant l’implantation locale.

J’habite l’arrondissement depuis 25 ans, j’y travaille politiquement depuis plus de 10 ans ..... je doute qu’il puisse revendiquer une telle implantation locale !!!

Si vous voulez travailler avec un militant qui connaît son arrondissement par coeur et qui aime ses habitants, rejoignez moi et écrivez moi !!!

Benoit Prieur benoit.prieur@free.fr

La réponse de Tom

Posté le 18 décembre 2007, à 21h 17mn 26s
Benoît Prieur : "Dans le 5ème arrondissement, tourner la page Tibéri"

D’ailleurs, il ne s’agissait pas de réunions de section, mais de la structure parallèle mis en place par le candidat aux législatives, à savoir un club de réflexion. Je n’ai personnellement pas apprécié que ce club annonce la formation d’une équipe de campagne en plein été en dehors justement du cadre du Modem. La question est désormais réglée puisque le candidat en question qui s’était associé à Jean-Marie Cavada a fini par annoncer qu’il quittait le Modem...

À la Une

Brèves - Voir toutes les brèves S'abonner aux brèves

Le dessin du jour