FRANCE DEMOCRATE

Accueil > Perspective > "En 44 ans de militantisme, je n’ai jamais vu un tel élan"

"En 44 ans de militantisme, je n’ai jamais vu un tel élan"

lundi 8 octobre 2007, par Hervé Collet

Lettre ouverte à Olivier, UDF de longue date, qui se "demande ce que sont devenus tous [les] militants de l’UDF", et qui appelle à "faire renaître le centre en dehors de sa dérive gauchisante actuelle."

Cher Olivier, chers “anciens de l’UDF”,

“Que sert à l’homme de conquérir l’univers, s’il vient à perdre son âme !”. Cette belle phrase, quasi biblique, pourrait plus que jamais s’appliquer à la vie politique de notre pays et plus particulièrement à nos amis du Nouveau Centre, aujourd’hui perdus dans cette grande nébuleuse qu’est la “majorité présidentielle”.

Où trouver la trace d’une quelconque “contribution centriste” dans la politique gouvernementale actuelle, oh pardon, dans la politique présidentielle actuelle, où tout se décide à l’Elysée et où l’UMP elle-même ne retrouve plus ses billes ?

Où est l’idéal cher aux pères fondateurs de la construction européenne quand c’est un ministre centriste qui est chargé de mettre en oeuvre “l’américano-centrisme” voulu par Sarkozy, renversant ainsi l’orientation de la politique étrangère suivie par la France depuis des décennies, qu’elle soit de gauche ou de droite (sans l’avoir annoncé aux électeurs, c’est donc une tromperie) ? Le général de Gaulle lui-même doit se retourner dans sa tombe !

N’est-ce pas le groupe Nouveau Centre de l’Assemblée Nationale qui est, actuellement, “le supplétif de la majorité”, condamné à voter sans possibilité d’influer en quoi que ce soit la politique décidée “en haut lieu” ?

La très grande majorité des militants UDF du département sont aujourd’hui au MoDem et fiers de l’être. Fiers du courage de François Bayrou d’avoir su dire non. Non aux compromissions, non aux tentatives (hélas réussies) de débauchage de nos élus qui ont préféré “aller à la soupe”. Fiers et heureux de voir ce grand mouvement d’enthousiasme qui a fait entrer en politique, comme on entre en religion, d’une manière spontanée, des milliers de personnes (dont de nombreux jeunes) répondant à l’appel de François Bayrou, pendant que ses plus “fidèles” amis l’abandonnaient. En 44 ans de militantisme, je n’ai jamais vu un tel élan militant. Près de 800 militants UDF-MoDem en Val d’Oise, en quatre mois... c’est du jamais-vu !

Nous, militants UDF de la première ou de la dernière heure, restés fidèles à François Bayrou, nous sommes heureux de rejoindre le MoDem. Un MoDem totalement indépendant, mais ouvert à tout ce qui, à droite ou à gauche, peut servir l’intérêt national. Nous ne sommes pas impuissants, bien au contraire. Déjà, nous avons retroussé nos manches et mouillé notre chemise. Nous préparons les prochaines échéances électorales. Sur le terrain, selon les situations, nous conclurons des alliances sur la base de projets clairs, et non pas en vertu d’un réflexe conditionné consistant à être systématiquement du “côté du manche”.

... Tu te demandes ce que devient notre fédération ? Elle est tout simplement en ordre de marche, avec un nouveau conseil départemental provisoire où, ironie de l’histoire, certains nouveaux adhérents trouvent qu’il y a un peu trop d’UDF ! À partir du 25 novembre, un nouveau mouvement verra définitivement le jour. Anciens et nouveaux militants éliront leurs nouveaux responsables. C’est à chacun de prendre sa place dans cette nouvelle configuration, comme nous l’avons fait, nous les “anciens” de la mouvance centriste, quand le MRP est devenu Centre des démocrates, Centre des démocrates sociaux, Force démocrate, UDF, etc.

Je ne dirai pas “du passé faisons table rase” : tu me croirais devenu gauchiste, et je crois beaucoup, personnellement, aux vertus de la mémoire historique. Mais je crois qu’il est temps de tourner la page. Pas de nostalgie. L’UDF est bientôt morte, vive le MoDem ! Et merci à François Bayrou d’avoir osé “résister”, même s’il se retrouve isolé aujourd’hui sur les bancs de l’Assemblée !

Il y a ni soumission, ni abandon. Ouvre les yeux, Olivier. L’histoire est en marche. Ne la rate pas.

Cordialement.

Messages

  • Que je vous remercie de cet article !

    Nouvelle adhérente UDF en janvier 2007 pour soutenir la campagne de F. Bayrou, puis candidate UDF-Mouvement Démocracte aux législatives, je suis heureuse de lire vos lignes, vous UDF de longue date.

    Elle rejoint ce que disait un maire UDF mosellan, Gilbert Schuh, depuis 25 ans à l’UDF, issu du CDS lors de la première réunion UDF-Mouvement Démocrate à Metz où nous étions plus d’une centaine à discuter :

    "Je suis à l’UDF depuis 25 ans, avant c’était le CDS, et je dois dire que jamais je n’ai encore participé en Moselle à une réunion politique aussi vivante et porteuse d’espoir. Ceci est encourageant pour l’avenir."

    Nous sommes en train de construire un mouvement fort et déterminé. Nous avons besoin de gens comme vous.

    Merci :-)))

  • Comme je suis heureuse de lire cet article qui demande aux UDF de rejoindre le MODEM ; cette démarche est importante et montre la volonté de créer ce qui représente l’avenir de la France — et du monde = un mouvement démocrate qui "verticalisera "la politique loin d’ intérêts personnels peu enviables - C’est pour cela que j’ai adhéré au MODEM alors qu’avant la politique ne m’intéressait pas - Merci d’avance à tous les UDF qui auront cette
    volonté de rejoindre ce nouveau mouvement et de le construire tous ensemble derrière François Bayrou